Élé­men­taire, ma chère!

DANS LE TY­ROL ITA­LIEN, SU­SAN­NA A B­TI LE DÉ­COR DE SES RÊVES EN OS­MOSE AVEC LES ÉLÉ­MENTS. BOIS ET GRA­NIT SE MÊLENT AVEC SIM­PLI­CI­TÉ ET ÉLÉ­GANCE. LE CHA­LET VER­SION XXIE SIÈCLE EST NÉ!

Le Journal de la Maison - - Reportage -

Après avoir vé­cu à Mi­lan et sillon­né le monde pour Mis­so­ni, l’ico­nique en­seigne ita­lienne, Su­san­na rêve de po­ser ses va­lises pour pro­fi­ter de sa vie de fa­mille. Avec son ma­ri, ils dé­cident de s’ins­tal­ler dans le Tren­tin-Haut-Adige, une ré­gion qu’elle connaît bien puis­qu’elle est née à quelques ki­lo­mètres de là, à Bru­ni­co. Un re­tour aux sources pour éle­ver sa fille dans un en­vi­ron­ne­ment calme avec l’air pur de la mon­tagne. « Le ter­rain nous plai­sait pour son ex­po­si­tion plein sud et son cô­té iso­lé… loin des voi­sins », ex­plique la pro­prié­taire. « C’est une zone pro­té­gée. Per­sonne ne vien­dra construire quoi que ce soit à cô­té de chez nous. Nous sommes seuls ! », se ré­jouit-elle. Pen­dant deux ans, ils ne peuvent qu’ima­gi­ner leur fu­ture mai­son. « Avec des amis, nous nous amu­sions à faire des plans sur la ma­nière dont nous pour­rions bâ­tir quelque chose sur le ter­rain. Quand nous avons en­fin ob­te­nu l’ac­cord, nous étions prêts. » Prêts, peut-être, mais pas au bout de leur peine. Su­san­na vou­lait une mai­son de taille gé­né­reuse avec à l’in­té­rieur des es­paces fluides pour cir­cu­ler li­bre­ment, et des ter­rasses ha­bi­tables tout au­tour du bâ­ti­ment. Ouverte sur la na­ture qui s’in­vi­te­rait par­tout par de grandes baies cou­lis­santes. À la fois mo­derne et fi­dèle à la tra­di­tion des « ma­si », les fermes ty­piques de la ré­gion. Un cas­se­tête ? Pas du tout. « Ce­la a été un vrai plai­sir de tra­vailler avec mon ami ar­chi­tecte, parce que j’avais mes idées et qu’il es­sayait tou­jours de les sa­tis­faire. Il a sou­vent eu mal à la tête, mais cette mai­son a quand même été une grande ré­créa­tion ! » se sou­vient-elle. Le bâ­ti­ment de 400 mètres car­rés peut en ef­fet être per­çu comme un jeu de construc­tion. Éla­bo­ré à par­tir de dif­fé­rents corps im­bri­qués les uns dans les autres, en sui­vant la pente du ter­rain es­car­pé, l’en­semble est si bien pro­por­tion­né qu’il ap­pa­raît plus pe­tit qu’il n’est en réa­li­té.

Pro­me­nons-nous dans les bois

Cô­té ma­té­riaux, le bois, la pierre et le verre s’en­tendent pour ha­biller la mai­son. Le chêne et le gra­nit presque noir s’har­mo­nisent sur une note chic. Su­san­na te­nait à re­créer l’am­biance cha­leu­reuse des cha­lets mais dans un gra­phisme mo­derne. Dans le sé­jour, ran­ge­ments et éclai­rage se cachent pour lais­ser le bois s’ex­pri­mer. Dans cet im­mense vo­lume, la cir­cu­la­tion est fluide entre les dif­fé­rents es­paces : cui­sine, salle à man­ger, plu­sieurs sa­lons. Avec la mon­tagne en toile de fond grâce aux grandes pa­rois vi­trées. L’es­ca­lier aux marches de bois et gar­de­corps en verre donne l’il­lu­sion de flot­ter dans les airs pour mon­ter vers les chambres. De beaux ob­jets, la plu­part des sou­ve­nirs rap­por­tés de ses voyages à New York, Shan­ghai, Mar­ra­kech ou ailleurs, donnent au lieu sobre et épu­ré un sup­plé­ment d’âme. « Tout ce que j’ai pu ache­ter de­vait être lisse, simple, et raf­fi­né. Presque sans âge ni date, mais avec de l’élé­gance », di­telle. Dans cet en­droit idéal pour se cou­per du monde, Su­san­na ac­cepte uni­que­ment la fa­mille, les en­fants, les amis… et les chiens. Pour les autres, c’est do not dis­turb.

Dou­ceur de vivre dans cet in­té­rieur douillet. De larges baies vi­trées inondent de lu­mière la grande pièce à vivre où gra­nit noir et chêne ver­ni s’as­so­cient pour créer une am­biance co­sy.

La na­ture fait érup­tion dans la salle de bains. Une vasque sculp­tu­rale taillée dans la roche fait jaillir un ro­bi­net ul­tra­de­si­gn.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.