Âme d’ar­tiste

Entre mer et cam­pagne, la re­nais­sance d’une villa an­nées 30.

Le Journal de la Maison - - Jlm Édito -

Mon grand-père était ca­pi­taine au long cours. Je rê­vais d'habiter sur une plage. Pou­voir ad­mi­rer de mon lit la mer, les ba­teaux, le le­ver du so­leil, et le voir se cou­cher de mon jar­din ». C’est à Car­non que Na­tha­lie Bru­nel-Du­mas, ar­chi­tecte d’in­té­rieur et fille d’ar­chi­tecte, tombe sous le charme de cette an­cienne mai­son de va­cances, construite en 1936 sur la plage. À l’époque, les va­can­ciers de la France en­tière com­mencent à ve­nir faire trem­pette dans cette par­tie du lit­to­ral lan­gue­do­cien. Puis la fo­lie im­mo­bi­lière des an­nées 1970 em­porte tout sur son pas­sage. Les vil­las d’an­tan cèdent la place au bé­ton. Celle-ci a sur­vé­cu, avec sa fan­tai­sie, ses voûtes, ses fe­nêtres ar­ron­dies qui fleurent bon la li­ber­té des pre­miers congés payés. Son ar­chi­tec­ture aty­pique sé­duit Na­tha­lie au point de lui faire quit­ter sa Nor­man­die avec ma­ri et en­fants. Com­mence alors la phase de res­tau­ra­tion, mais sans tou­cher au ca­chet de la mai­son.

Tout en courbe et en flui­di­té

Après deux ans de tra­vaux, la mai­son a dou­blé sa su­per­fi­cie. Na­tha­lie a vu grand : 260 m2 au lieu des 120 d’ori­gine ! Le rez-de-chaus­sée vit en sym­biose avec la ter­rasse qui do­mine la plage et réunit toutes les pièces à vivre. La plu­part des cloi­sons ont été sup­pri­mées. Entre cuisine, salle à man­ger et sa­lon, la cir­cu­la­tion est fluide, ryth­mée par le jeu des voûtes. Pas­sion­née de cé­ra­mique « Ra­ku », Na­tha­lie s’est même ré­ser­vé un es­pace atelier où elle vient créer et se res­sour­cer sans tout à fait s’iso­ler. C’est là que pois­sons, oi­seaux et autres sculp­tures prennent vie. À l’étage, un grand pa­lier sert de « fa­mi­ly room ». Il des­sert toutes les chambres dont cha­cune des portes se pare d’une cou­leur dif­fé­rente. Au sud, les chambres de ses trois filles, ou­vertes sur une ter­rasse, et la suite pa­ren­tale avec salle de bains pri­va­tive, dressing et bu­reau. Au nord, une autre salle de bains et une buan­de­rie. De­hors, l’im­mense ter­rasse de 170 m2 sur­plombe la grande bleue. En bor­dure de plage, elle est ceinturée d’une clô­ture vé­gé­tale es­thé­tique en brande de bruyère épaisse. En har­mo­nie avec la na­ture, elle per­met de créer une in­ti­mi­té par­faite tout en pro­té­geant la mai­son du sable et du vent. Cô­té mer do­minent les es­sences mé­di­ter­ra­néennes, palmiers, lau­riers-roses, oli­viers… Cô­té jar­din, Na­tha­lie a re­créé un pe­tit bout de sa terre nor­mande en pri­vi­lé­giant les arbres frui­tiers. Pom­miers et ce­ri­siers cô­toient abri­co­tiers et pê­chers au pied d’une pe­louse aux al­lures de prai­rie où flotte un dé­li­cieux parfum de se­rin­ga. L’illu­sion est trou­blante, jus­qu’au pe­lage blanc ta­che­té de noir de Sar­dine, le chat de la mai­son, qui semble avoir vo­lé leur robe aux vaches de là-bas !

La cuisine ou­verte a été réa­li­sée sur me­sure. Les plans de tra­vail et des­sus de bar sont en ja­to­ba ver­ni. Bou­teilles, Car­re­four Home. Voi­ture de col­lec­tion, chi­née.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.