La classe en pri­maire

À UNE HEURE DE PA­RIS, LE RYTHME EF­FRÉ­NÉ DE LA VILLE N'EST PLUS QU'UN MAU­VAIS SOU­VE­NIR. DANS CETTE MAI­SON BLANCHE PLEINE DE CHARME AVEC SES PIERRES ET SES POUTRES AP­PA­RENTES, BLEU, JAUNE ET ROUGE SONT À LA FÊTE.

Le Journal de la Maison - - Jlm Sommaire -

Di­rec­tion l'Eure-et-Loir dans un char­mant pe­tit vil­lage. La cam­pagne à moins d'une heure de la ville, c’est le rêve pour la plu­part des Pa­ri­siens. Le calme, la ver­dure… L'al­chi­mie est par­faite pour éva­cuer le stress de la se­maine. C'est là que Ma­rie-Sté­pha­nie et Arnaud ont trou­vé re­fuge. Certes, la bâ­tisse du XIXe siècle, construite en pierres de si­lex ty­piques de la ré­gion, doit être in­té­gra­le­ment re­pen­sée, dé­cloi­son­née et re­dé­co­rée. Mais le cèdre cen­te­naire, le tilleul et les arbres frui­tiers qui com­posent le jar­din offrent au couple un cadre de dé­tente idéal pour pas­ser un pur week-end.

Des sols au­then­tiques

Les tra­vaux ont du­ré un peu moins d’un an. Au rez-de­chaus­sée, les trois pièces d’ori­gine dis­pa­raissent au pro­fit d'une grande pièce à vivre, pou­mon de la mai­son. Une re­dis­tri­bu­tion de l’es­pace est né­ces­saire pour ga­gner en vo­lume et en clar­té tout en pré­ser­vant le ca­chet de la mai­son. Afin de conser­ver l’âme des lieux, les sols de l'en­trée et de la cuisine ont été res­tau­rés et ar­borent fiè­re­ment leurs ma­gni­fiques car­reaux de ci­ment. Même par­ti pris avec les to­mettes qui ta­pissent la plus grande chambre si­tuée à l'étage. D’autres sols ont fait peau neuve. La salle de bains se pare do­ré­na­vant d’un patch- work mo­derne au gra­phisme noir, blanc et gris. Cô­té sa­lon, un beau par­quet en chêne mas­sif ano­blit la pièce. Ré­sul­tat, un havre de paix à l'image du couple, à mi­che­min entre au­then­ti­ci­té et es­prit nor­dique, comme un hom­mage à la pro­prié­taire d'ori­gine da­noise. La cuisine est si­tuée dans l'ali­gne­ment de l'en­trée, sé­pa­rée par une ver­rière qui per­met d’éclai­rer l’es­ca­lier, re­peint en blanc. Des ran­ge­ments en car­reaux de plâtre sup­portent des plans de tra­vail en bois. De simples ri­deaux agré­mentent l’en­semble et per­mettent de dis­si­mu­ler les élé­ments dis­gra­cieux. Une paire de sus­pen­sions mé­tal­liques rouges, très da­noises, pique au vif la so­brié­té de la cuisine. Pour par­faire ce dé­sir de mo­der­ni­té, les to­na­li­tés do­mi­nantes os­cil­lent du blanc au gris, ryth­mées par la pré­sence ha­bi­le­ment do­sée de touches de bois. Mo­bi­lier et objets aux ac­cents vin­tage et co­lo­rés achèvent de par­faire le style ré­so­lu­ment nor­dique et joyeux de l'in­té­rieur. Des chaises Eames aci­du­lées confèrent une pointe de fan­tai­sie à la salle à man­ger. Une sé­rie de des­sins si­gnés Carl Lars­son, ar­tiste sué­dois, ha­bille les murs. Au sa­lon, trois fau­teuils vin­tage es­tam­pillés Hans We­gner, flan­qués de cous­sins tout doux, jouent le to­tal look avec une table basse Ikea. La petite mai­son dans la prai­rie n’a pas pris une ride. Elle sait vivre avec son époque.

La cloi­son vi­trée laisse pas­ser la lu­mière na­tu­relle. Dans l’en­trée, le blanc des murs et des poutres, ponc­tué de bleu, jaune et rouge, donne un coup de jeune aux car­reaux de ci­ment d'ori­gine. Fau­teuil « Wax », Re­tro­no­my. Por­te­man­teau, « Clé de sol »,...

Un camaïeu de bleu ra­fraî­chit la chambre blanche des pa­rents. Drap vert d’eau, Bed and Phi­lo­so­phy. Poufs tri­co­tés, pla­teau et mugs, Mo­no­prix. Bou­gies, Point à la Ligne. Plaid et cous­sins, Jab. Drap de bain, Oli­vier Des­forges.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.