Une mé­téo contra­riante

Le Journal d'Elbeuf - - Agglomération -

FOIRE À TOUT EASP-FCSP. L’équipe or­ga­ni­sa­trice dé­çue pour sa pre­mière foire à tout.

Alors que le foot tente de re­naître de ses cendres, avec no­tam­ment l’en­ga­ge­ment en cham­pion­nat d’une équipe se­niors de L’EASP, qui pour­rait bien­tôt voir res­sus­ci­ter L’ESP et les vé­té­rans du FCSP, les équipes di­ri­geantes ont or­ga­ni­sé ce di­manche leur pre­mière foire à tout dans le sec­teur de la zone d’ac­ti­vi­té com­mer­ciale.

Si dame mé­téo avait été plus clé­mente, la voie prin­ci­pale du Dué et les voies pa­ral­lèles de­vaient être noires de monde. Hé­las, ils ne sont qu’une pe­tite

ving­taine d’ex­po­sants à avoir dé­fié les in­tem­pé­ries, alors même qu’un rayon de so­leil est ve­nu ré­chauf­fer un peu les coeurs.

Les ha­bi­tués des foires à tout sont ve­nus quand même en nombre, d’au­tant que plu­sieurs foires ont été an­nu­lées aux alen­tours. « Bien sûr, ce­la fait mal au coeur pour une pre­mière, mais, comme un sym­bole nous nous sommes concen­trés de­vant le ter­rain d’hon­neur Gé­rard-dyel, co­fon­da­teur de L’ESP », dé­cla­rait Ly­die Pi­gnoque pré­si­dente de l’ac­tuelle EASP.

« La sai­son 2016-2017 fut dans la conti­nui­té des sai­sons pré­cé­dentes au ni­veau spor­tif… C’est-à-dire for­mi­dable » , a dé­cla­ré en pré­am­bule le pré­sident Pa­trick Par­men­tier, dans son rap­port mo­ral.

Pour la pre­mière fois dans l’his­toire l’en­tente Saint- Pier­raise Tennis de table, l’équipe pre­mière fé­mi­nine évo­lue­ra en ef­fet au plus haut ni­veau de la dis­ci­pline… et le club com­men­ce­ra la nou­velle sai­son avec sept équipes au ni­veau na­tio­nal, six équipes au ni­veau ré­gio­nal, six équipes au ni­veau dé­par­te­men­tal et cer­tai­ne­ment cinq équipes en cham­pion­nat jeunes. « Une très belle py­ra­mide d’équipes que beau­coup de clubs nous en­vient, a as­su­ré le pré­sident. Notre club se main­tient donc tou­jours par­mi les tout meilleurs clubs de la dis­ci­pline ».

« Notre équipe fé­mi­nine en Pro A nous si­tue par­mi les huit meilleures équipes de France. Le nombre de nos li­cen­ciés (216 en 2016-2017), le nombre et le ni­veau de nos équipes nous placent dans les tous meilleurs clubs nor­mands pour ne pas dire le meilleur ».

Pa­trick Par­men­tier a sou­li­gné les bons ré­sul­tats quan­ti­ta­tifs et qua­li­ta­tifs des jeunes, « ré­sul­tats qui sont le fruit du très Quelques-uns des sportifs mis à l’hon­neur.

bon tra­vail des nos édu­ca­teurs et de notre po­li­tique de dé­ve­lop­pe­ment sportive au sein du club en fa­veur des jeunes ». Des bons ré­sul­tats illus­trés no­tam­ment par le mi­nime Thibaut Po­ret mon­té deux fois sur le po­dium lors des der­niers cham­pion­nats de France en double, et le ca­det Mar­tin Bae­chler mé­daillé d’ar­gent aux fi­nales par ré­gion par équipe.

Pour la sai­son pro­chaine 2017- 2018, L’ESP TT a pour am­bi­tion bien sûr de se main­te­nir au som­met de la dis­ci­pline et pour pré­pa­rer au mieux les an­nées à ve­nir, un nou­veau pro­jet spor­tif a été dé­fi­ni qui s’ar­ti­cule au­tour de cinq axes : la for­ma­tion des jeunes, les groupes

adultes (avec l’ob­jec­tif pour les an­nées à ve­nir que les équipes soient com­po­sées à 80 % de joueurs ré­gio­naux et lo­caux, afin de re­dy­na­mi­ser les cré­neaux d’en­traî­ne­ment adultes, de créer un lien entre tous les ni­veaux du club, mais éga­le­ment de créer un lien plus fort entre les adultes et les meilleurs jeunes du club), l’ac­cueil de jeunes joueurs et joueuses ré­gio­naux du centre de for­ma­tion, les fé­mi­nines, l’équipe Pro Dames.

« Nous sommes bien conscients que se main­te­nir en Pro A avec notre équipe fé­mi­nine re­lè­ve­ra de l’ex­ploit tant nos moyens fi­nan­ciers et hu­mains sont dif­fé­rents par rap­port aux autres clubs évo­luant à ce ni­veau ». La fi­na­li­té pour le club va être d’uti­li­ser l’équipe de Pro comme une « Vi­trine » pour le club, et une « Lo­co­mo­tive » pour les li­cen­ciés et sur­tout les jeunes.

En pa­ral­lèle, L’ESP TT conti­nue­ra d’oeu­vrer en di­rec­tion du han­di­sport et du sport adap­té mais des sco­laires en conti­nuant avec les écoles élé­men­taires et ma­ter­nelles de Saint-pierre-lèsEl­beuf ses ac­tions de dé­cou­verte et d’ini­tia­tion, « une condi­tion sine qua non pour as­su­rer la re­lève et la pé­ren­ni­té de l’as­so­cia­tion ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.