A Jean-Yole, les jeunes font la loi

Le Journal du Pays Yonnais - - La Une - Ni­co­las Pi­pe­lier JEAN-YOLE.

Dans le quar­tier JeanYole, à La Roche-sur-Yon, la co­ha­bi­ta­tion entre les jeunes et les ri­ve­rains de­vient de plus en plus dif­fi­cile. La po­lice a pré­vu de ren­for­cer sa pré­sence pour « as­sai­nir le sec­teur ».

La Roche-sur-Yon. Dans le quar­tier Jean-Yole, au pied du bâ­ti­ment C, une poi­gnée de jeunes squatte le centre com­mer­cial. Dos contre la vi­trine du bu­reau de ta­bac, ils mirent les va-et-vient sur le par­king. Sans agres­si­vi­té. Dé­cochent même quelques bon­jours aux rares clients, entre deux bouf­fées ti­rées sur un joint.

« Ils font leur pe­tit com­merce », glisse un ha­bi­tant, un brin ré­si­gné. « Ils ne sont pas mé­chants, confie un des com­mer­çants. Sauf que ça peut faire fuir les gens qui ne sont pas ha­bi­tués. Quand il y a 15 à 20 jeunes mas­sés, les gens se de­mandent ce qui se passe. Ceux qui veulent faire quelques courses re­partent aus­si­tôt. »

« Moi, ils me font peur »

Cette pré­sence, pas­sive, com­mence à pe­ser sur le ti­roir-caisse. « Mon chiffre d’affaires a chu­té de­puis sep­tembre », glisse l’un d’entre eux. Pile à l’époque où Ven­dée Ha­bi­tat a dé­ployé ses ca­mé­ras dans le quar­tier. His­toire de chas­ser les jeunes des cages d’es­ca­lier. De quoi, seule­ment, dé­pla­cer le pro­blème…

Ce qui ne ras­sure pas les ha­bi­tants du quar­tier. A l’image de cette dame âgée, ins­tal­lée de­puis 50 ans à Jean-Yole : « Moi, ils me font peur. Ici, les jeunes font la loi. » No­tam­ment le week-end, quand les ras­sem­ble­ments se font plus nom­breux. Avec par­fois des dé­bor­de­ments. Comme ce di­manche de juin, où les ri­ve­rains, ex­cé­dés par les ro­déos des scoo­ters, ont aler­té la po­lice. Une confron­ta­tion qui a mal tour­né, avec caillas­sage en règle des forces de l’ordre par une tren­taine de jeunes et in­ter­pel­la­tion de deux in­di­vi­dus, in­ter­dits de sé­jour à JeanYole.

« As­sai­nir le sec­teur »

De­puis la rixe es­ti­vale, la po­lice a dur­ci le ton. Huit per­sonnes ont été in­ter­pel­lées pour tra­fic de stu­pé­fiants, quatre jeunes écroués et deux mi­neurs pla­cés en foyer. De quoi, mo­men­ta­né­ment, « as­sai­nir le sec­teur », as­sure l’ex-com­mis­saire Po­ras (voir ar­ticle page 11). Le poste de po­lice de La Ga­renne a éga­le­ment den­si­fié ses ef­fec­tifs, après la fer­me­ture de la Gé­né­rau­dière. Avec une pa­trouille de 2 à 3 hommes qui cir­cule en per­ma­nence sur les quar­tiers Jean-Yole et Py­ra­mides. His­toire d’« écar­ter les plus vi­ru­lents pour ra­me­ner le calme, glisse le chef de la po­lice. On l’a dé­jà fait sur la Vigne-aux-Roses. Ça marche dès qu’on s’en oc­cupe. »

Mais le com­mis­saire pré­fère res­ter me­su­ré quant au « sen­ti­ment d’in­sé­cu­ri­té ». Lui qui épluche ré­gu­liè­re­ment les « stats » as­sure ne pas avoir vu la cri­mi­na­li­té grim­per ces der­niers temps. Le chef de la sû­re­té ur­baine pen­che­rait plus pour un « sen­ti­ment d’in­sé­cu­ri­té lié à des com­por­te­ments vi­sibles sur la voie pu­blique (al­coo­li­sa­tion sur la voie pu­blique à la Ga­renne). Ils étaient moins pré­sents avant et ça dé­note dans le pay­sage. Ils apos­trophent les pas­sants, ils font la manche. Mais je n’ai pas connais­sance d’agres­sions sur les ci­toyens. »

« C’est un pro­blème so­cial »

Des pro­pos ras­su­rants, mais qui ne gomme pas pour au­tant les an­goisses des ha­bi­tants et des com­mer­çants. Quant à elles, bien réelles. Té­moins au quo­ti­dien de la dé­rive de ces jeunes de 17 à 25 ans, pour la plupart dé­sco­la­ri­sés et sans bou­lot, ils sou­haitent une prise de conscience des pou­voirs pu­blics.

« Les pri­sons sont pleines et les caisses sont vides. Et ces jeunes-là, on ne sait pas quoi en faire. C’est un pro­blème so­cial », se la­mente un des com­mer­çants. D’au­tant plus que les dif­fi­cul­tés so­ciales s’ac­cu­mulent dans cette par­tie de la Ville où le ni­veau de vie est le deuxième plus bas de l’Ag­glo (13 087 € contre 19 166 € pour le reste de l’Ag­glo). Avec 42 % des 1564 ans sans em­ploi, le contexte est pro­pice au dé­ve­lop­pe­ment des com­merces illi­cites.

Dans le quar­tier Jean-Yole, à La Roche-sur-Yon, la co­ha­bi­ta­tion entre les jeunes et les ri­ve­rains de­vient de plus en plus dif­fi­cile.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.