Ty’Fa­brik, l’ate­lier aux sa­veurs bre­tonnes de Gé­ral­dine

Le Journal du Pays Yonnais - - Autour De L’yon - Contacts : 06 48 55 37 84 ; mail : ty­fa­brik85@gmail.com

À l’aube de la cinquantaine, Gé­ral­dine Fa­got change de cap et crée Ty’Fa­brik. Un nom à con­so­nance bre­tonne, comme en té­moignent ses ori­gines. Ren­contre.

JPY : Comment vous est ve­nue l’idée de créer votre en­tre­prise ?

Gé­ral­dine Fa­got : J’ai dé­ci­dé de créer mon ate­lier de fa­bri­ca­tion de gour­man­dises di­verses, après avoir es­suyé un li­cen­cie­ment éco­no­mique et après avoir fait di­verses dé­marches in­fruc­tueuses pour ten­ter d’ou­vrir mon en­tre­prise sur la côte. J’ai op­té pour ins­tal­ler mon pe­tit laboratoire à la cam­pagne au vil­lage de la Ga­te­li­nière.

Comment de­vient-on bis­cui­tière ou créa­trice de gour­man­dises ?

Pas­sion­née de cui­sine, j’ai vou­lu ex­ploi­ter mes connais­sances pour en faire un mé­tier. De­puis mon en­fance, je maî­trise par­fai­te­ment la réa­li­sa­tion de la pâte à crêpes et la cuis­son sur billig. J’ai tra­vaillé en crê­pe­rie in­dus­trielle mais j’ai tou­jours gar­dé en tête cette idée de tra­vailler la crêpe « au­tre­ment ». Dans ma fa­mille, la cui­sine est ins­crite dans les gènes : ma mère et ma grand-mère étaient d’ex­cel­lentes cui­si­nières ! M’ins­pi­rant de mon car­net de re­cettes com­pi­lées au fil des ans, je confec­tionne avec pas­sion un pa­nel de gour­man­dises qui ra­vissent les pa­pilles de mes proches, amis, voi­sins.

Quels pro­duits com­mer­cia­li­sez-vous ?

En plus des crêpes et ga­lettes de blé noir, près de 20 pro­duits fi­gurent sur ma carte et je four­mille d’idées de pro­duits in­no­vants. Je pro­pose par exemple des ma­de­leines aux fram­boises, au cho­co­lat, au ca­fé, aux noi­settes et amandes à la fleur d’oran­ger. Sur mon ca­ta­logue, le client trou­ve­ra aus­si mon ca­ra­mel au beurre sa­lé, ma crème ci­tron « à tom­ber par terre ! », mes mini-ro­chers, can­ne­lés, fi­nan­ciers… Et je pré­vois dé­jà des sur­prises pour Noël. Je porte une at­ten­tion particulière au choix des ma­tières pre­mières pri­vi­lé­giant les pro­duits frais et bio, sans uti­li­sa­tion de co­lo­rants, ni conser­va­teurs, ce qui confère à l’en­semble de la gamme une du­rée de conser­va­tion li­mi­tée mais ô com­bien meilleure ! Au­près de « la Ruche qui dit oui », en­tre­prise re­grou­pant di­vers pro­duc­teurs, je vais trou­ver une porte d’en­trée pour la vente de mes bis­cuits que je pro­pose éga­le­ment dans les épi­ce­ries fines. Dé­jà.

Gé­ral­dine Fa­got a lan­cé la fa­bri­ca­tion de bis­cuits et crêpes dans son pe­tit laboratoire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.