Des pros à mettre en avant

Le Monde du Camping-Car - - COURRIER DES LECTEURS -

Pour­riez-vous mettre à l’hon­neur dans vos ru­briques un ar­ti­san. En va­cances dans la baie de Somme, j’ai par in­ad­ver­tance mis du sans plomb à la place du die­sel dans mon cam­ping-car. Il fal­lait vi­dan­ger mais un lun­di ma­tin pas grand monde d’ou­vert, sauf un mar­chand de pneus. Je dis­cute avec le pro­prié­taire des lieux qui me dit qu’il va trou­ver une so­lu­tion. Après quelques mi­nutes sur in­ter­net et grâce à un sys­tème à la “Géo-trouve-tout”, il vi­dange le ré­ser­voir par la pompe de ga­vage. Cet ar­ti­san a fait le tra­vail pen­dant le temps de mi­di, il n’a pas été dé­jeu­ner pour me dé­pan­ner, le tout avec le sou­rire et sur­tout pour un prix mo­dique. Un grand mer­ci à cet ar­ti­san qui a fait pas­ser le ser­vice avant le “fric” : so­cié­té Car­ter Pneus, 27 700 Les Andelys. Mer­ci par avance et fé­li­ci­ta­tions à toute la ré­dac­tion pour le su­per ma­ga­zine dont je suis un fi­dèle lec­teur de­puis plus de 25 ans. Ber­nard Clerc, Ma­bly (42) Nous avons eu une panne sur le ra­dia­teur de notre cam­ping-car Ra­pi­do. Nous te­nons à re­mer­cier le ga­rage Oli­vier Laurent à Mers-les-Bains (Somme) qui nous a ré­ser­vé un très bon ac­cueil mal­gré l’heure tar­dive. De plus, ils ont fait le né­ces­saire pour nous dé­pan­ner très ra­pi­de­ment. La com­mande du ra­dia­teur pas­sée le ma­tin, le soir notre vé­hi­cule était ré­pa­ré. Mi­chel So­rel, par cour­riel Fi­dèle lec­teur de votre re­vue et cam­ping ca­riste de­puis 25 ans, je vou­drais re­com­man­der le conces­sion­naire Roche Eva­sion, 85 170 Dom­pierre-sur-Yon. En ef­fet, en va­cances en Ven­dée, j’ai eu un pro­blème pour faire fonc­tion­ner mon ré­fri­gé­ra­teur sur la po­si­tion “Gaz”. Je suis pro­prié­taire d’un cam­ping-car Fleurette Mi­louin 4 de 2003. J’avoue qu’un 16 août à 16 h, je n’étais pas très op­ti­miste pour la fin de mon pé­riple ! Avec l’aide de votre ru­brique Fo­rum des dis­tri­bu­teurs, j’ai ap­pe­lé au ha­sard ce conces­sion­naire qui se trou­vait à en­vi­ron 20 mi­nutes. Ac­cueil té­lé­pho­nique cha­leu­reux et à mon ar­ri­vée gen­tillesse et com­pé­tence du per­son­nel ; une de­mi-heure après, brû­leur chan­gé après vé­ri­fi­ca­tion et avec le sou­rire, je re­par­tais dé­pan­né et sou­la­gé, avec une fac­ture sans sur­prise et des con­seils pour l’en­tre­tien pré­ven­tif de mon vé­hi­cule. De vrais pros ! Jean-Noël Per­rier, Orgelet (39)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.