Dos­sier : Le re­nou­veau du sa­lon face-face

Pour 2019, les construc­teurs de cam­ping-cars nous font re­dé­cou­vrir le plai­sir du sa­lon face-face et leurs so­lu­tions tech­niques in­no­vantes pour as­su­rer le trans­port de pas­sa­gers. Et les mul­tiples pro­po­si­tions en 3,5 tonnes ont de quoi ré­pondre aux at­tentes

Le Monde du Camping-Car - - SOMMAIRE - Texte : Oli­vier Lan­gin - Pho­tos : B. Ré­jou, V. Pe­la­gal­li, A. Va­che­ron et DR.

Jus­qu’en 2008, le sa­lon face-face était la ré­fé­rence en termes de confort et de convi­via­li­té. Tou­te­fois avec l’ar­ri­vée de la nou­velle ré­gle­men­ta­tion sur l’obli­ga­tion d’avoir pour les pas­sa­gers des cein­tures de sé­cu­ri­té trois

points, cette ar­chi­tec­ture a vu sa po­pu­la­ri­té s’écrou­ler faute de pou­voir pro­po­ser ce nou­veau sys­tème pour les pas­sa­gers. Une dé­cen­nie plus tard, à la fa­veur de l’ar­ri­vée sur le mar­ché de nou­veaux sys­tèmes de sièges ré­pon­dant aux exi­gences de la sé­cu­ri­té des cein­tures, les con- cep­teurs d’agen­ce­ment des dif­fé­rents construc­teurs ont re­mis au goût du jour cet agen­ce­ment de sa­lon et ré­pon­du à l’at­tente des cam­ping-ca­ristes en leur ap­por­tant plus de confort, plus de convi­via­li­té et un meilleur dé­pla­ce­ment à bord. Seul l’un des prin­ci­paux construc­teurs gé­né­ra­listes, et pas des moindres puis­qu’il s’agit d’Hy­mer, n’a pas (en­core) sui­vi cette ten­dance. À sa dé­charge, le construc­teur al­le­mand a concen­tré ses ef­forts pour la pro­chaine sai­son au dé­ve­lop­pe­ment de nou­velles im­plan­ta­tions sur le tout nou­veau Mer­cedes Sprin­ter en trac­tion avant. Par ailleurs, les construc­teurs de li­ner comme Con­corde et Mo­re­lo ne semblent pas non plus avoir été sé­duits par ce plan et conservent le prin­cipe d’une grande ban­quette en L ou de la for­mule sa­lon bar très po­pu­laire en Al­le­magne.

Il faut bien re­con­naître que cette ar­chi­tec­ture de sa­lon donne une nou­velle en­ver­gure à l’es­pace vie prin­ci­pal du cam­ping-car. La vi­sion de­puis le poste de conduite est sans obs­tacle entre le sa­lon et la cui­sine. Outre l’as­pect vi­suel, avec une dis­po­si­tion comme à la mai­son, c’est le confort et la convi­via­li­té qui res­sortent ga­gnants. Quoi de mieux en ef­fet qu’une table et deux ban­quettes qui se font face pour par­ta­ger des ins­tants de bon­heur à deux ou avec des amis. Cette nou­velle dis­po­si­tion fa­ci­lite éga­le­ment la cir­cu­la­tion à bord. Grâce à une table do­tée d’un pla­teau ré­glable sur l’axe lon­gi­tu­di­nal et trans­ver­sal, l’ac­cès aux as­sises est plus ai­sé. Loin de simples ban­quettes avec cous­sins, les de­si­gners ont soi­gné la forme des sel­le­ries tant pour les as­sises que pour les dos­siers. La pré­fé­rence est don­née à des formes iden­tiques à celles de ca­na­pés do­mes­tiques, avec de grands cous­sins en guise de dos­sier et d’as­sise. Et si l’ap­pa­rence est soi­gnée, elle com­plique la vie à bord. En ef­fet, ces cous­sins grand for­mat ne sont pas uti­li­sés pour la confec­tion des sièges. Il faut donc les re­mi­ser dans la soute. Les confi­gu­ra­tions d’as­sises avec des cous­sins plus pe­tits sont un avan­tage. Ils sont en par­tie uti­li­sés pour les sièges. Ques­tion confort, pro­fon­deur et seuil d’as­sise sont adap­tés à pra­ti­que­ment tous les ga­ba­rits. À de rares ex­cep­tions, cer­tains trou­ve­ront la hau­teur d’as­sise un peu éle­vée. Pour ren­for­cer le bien-être à bord, les construc­teurs pro­posent sou­vent des cous­sins dans dif­fé­rentes formes et par­fois en cou­leur. Ques­tion sé­cu­ri­té, pas d’in­quié­tude à avoir. Toutes les for­mules de sièges sont ho­mo­lo­guées. Et de tous les sys­tèmes pro­po­sés, Au­tos­tar tire son épingle du jeu avec un siège qui, une fois qu’on a as­si­mi­lé la ci­né­ma­tique de dé­ploie­ment, est d’un em­ploi ai­sé. Le siège est an­cré sur un sup­port lui-même fixé sur le châs­sis. Avan­tage de ce sys­tème, il offre le confort d’un siège au­to. Outre cette dis­tinc­tion, il est do­té de fixa­tions Iso­fix pour un siège en­fant, et peut se­lon les be­soins être re­ti­ré pour li­bé­rer un es­pace de ran­ge­ment dans le coffre. Adria uti­lise un sys­tème

avec un dos­sier mon­té sur une po­tence ro­ta­tive sur la gamme So­nic. Pour le reste de ses pro­po­si­tions, le construc­teur uti­lise une struc­ture mé­tal­lique amo­vible qui fait of­fice de dos­sier. Be­ni­mar, Bürst­ner, Chal­len­ger, Chaus­son, Eu­ra Mo­bil, Hob­by et Notin ont re­cours à une so­lu­tion en par­tie mé­ca­nique. Il s’agit d’un dos­sier ra­bat­table sous l’as­sise de la ban­quette. Le siège se­ra en­suite consti­tué avec les cous­sins des as­sises et des dos­siers. En­fin, les autres construc­teurs font ap­pel à des so­lu­tions mé­ca­niques sous forme d’une struc­ture bois ra­bat­table sous l’as­sise ou d’un dos­sier amo­vible qui – hors uti­li­sa­tion – est sto­cké dans la soute. Pour ces deux confi­gu­ra­tions de sièges, les cous­sins (as­sise et dos­sier) se­ront uti­li­sés pour réa­li­ser les sièges. En termes de confi­gu­ra­tion de sièges pas­sa­gers, les construc­teurs uti­lisent des sièges face à la route et cer­tains comme Adria et McLouis uti­lisent, se­lon les ver­sions de cam­ping-cars, un siège face à la route et un dos à la route. Quelle que soit la so­lu­tion re­te­nue, l’uti­li­sa­teur doit re­mi­ser les cous­sins non-uti­li­sés dans la soute.

Notre avis

Le sys­tème de siège in­té­gré (com­plet ou par­tiel) sous l’as­sise de la ban­quette est une bonne so­lu­tion car l’on ef­fec­tue les ma­ni­pu­la­tions sans avoir à al­ler cher­cher un ac­ces­soire dans la soute.

Les sièges pas­sa­gers à l’épreuve de la route

On juge le confort des sièges sur la qua­li­té des mousses et du dé­bat­te­ment dont on dis­pose pour les jambes. Ques­tion confort d’as­sise, si l’on ap­pré­cie les as­sises pen­dant le sé­jour au sa­lon on les ap­pré­cie­ra pen­dant le voyage. Ce sont en ef­fet les mêmes cous­sins des as­sises et des dos­siers qui sont réuti­li­sés. En ce qui concerne le dé­bat­te­ment pour les jambes, les vé­hi­cules sans lit per­ma­nent au sol d’une lon­gueur conte­nue prennent l’avan­tage. Grâce à la lon­gueur de leurs ban­quettes, le pas­sa­ger prend ses aises et peut al­lon­ger ses jambes. Si­tua­tion plus dé­li­cate pour les grands vé­hi­cules do­tés d’un sa­lon de di­men­sions conte­nues. Dans ce cas, on se re­trouve as­sez près des fau­teuils du poste de conduite, un rap­pro­che­ment pro­pice à une meilleure com­mu­ni­ca­tion avec les oc­cu­pants du poste de conduite, certes, mais qui li­mite l’es­pace pour les jambes. Plus proches du poste de conduite, les pas­sa­gers peuvent ap­pré­cier la route en se tor­dant un peu le cou. Ils pré­fé­re­ront suivre le pay­sage à tra­vers la baie qu’ils ont à dis­po­si­tion sur leur cô­té. La po­si­tion de la table a aus­si son im­por­tance. Et si toutes sont sur pied cen­tral, les so­lu­tions avec un pla­teau ra­bat­table de moi­tié et un sup­port cou­lis­sant sont de loin les meilleures. Ce­la fa­ci­lite la cir­cu­la­tion à bord et l’ac­cès aux sièges pas­sa­gers.

Notre avis

Dans ce re­gistre, ce sont les sièges Au­tos­tar qui prennent l’avan­tage, grâce à leur er­go­no­mie, de­vant les so­lu­tions avec dos­siers in­té­grés et ra­bat­tables. Ces der­niers ont pour eux l’avan­tage d’avoir un dos­sier ré­glable en in­cli­nai­son. Les autres pro­po­si­tions ne sont qu’une trans­po­si­tion des as­sises la­té­rales en face à la route, sans no­tion de confort sup­plé­men­taire.

1, 2 et 3. Que l’on soit en po­si­tion sa­lon ou route, le sa­lon face-face pré­serve le confort et la convi­via­li­té pour les oc­cu­pants. 4. L’am­biance à bord doit beau­coup à la nou­velle pers­pec­tive vi­suelle sans obs­tacle entre le sa­lon et la cui­sine. 5, 6 et 7. Trans­for­mer le sa­lon en sièges pas­sa­gers reste une opé­ra­tion qui de­mande au cam­ping-ca­riste de ma­ni­pu­ler des ac­ces­soires et de re­mi­ser dans la soute les cous­sins non-uti­li­sés.

Un sa­lon avan­ta­geux Notre avisLes as­sises ban­quettes en une seule pièce sont par na­ture plus confor­tables. Il n’est pas né­ces­saire d’ajus­ter ré­gu­liè­re­ment les cous­sins pour conser­ver une as­sise constante, ce prin­cipe ap­por­tant une meilleure ri­gi­di­té aux as­sises. D’une ma­nière gé­né­rale, la pro­fon­deur d’as­sise des dif­fé­rentes pro­po­si­tions est sa­tis­fai­sante et le dos­sier as­sure un bon main­tien du dos.Des sièges pas­sa­gers tech­niques

L’ar­chi­tec­ture du sa­lon face-face est une source d’ins­pi­ra­tion pour dé­fi­nir dif­fé­rents styles de pla­teau de table.

Outre le confort et la convi­via­li­té de ce type de sa­lon, la cir­cu­la­tion à bord est aus­si un atout grâce à un pla­teau de table ra­bat­table de moi­tié.

1, 2 et 3. Dif­fé­rentes so­lu­tions sont ap­pli­quées pour réa­li­ser les sièges pas­sa­gers. 4. Au­tos­tar est le seul construc­teur à uti­li­ser un siège de type au­to­mo­bile re­pliable. 5. La so­lu­tion du dos­sier ra­bat­table sous l’as­sise li­mite les ma­ni­pu­la­tions d’ac­ces­soires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.