Le Kad­jar tout puis­sant ? EDI­TION

Après avoir tes­té dans des nu­mé­ros pré­cé­dents les ver­sions die­sels dCi 110 (n°126) et 130 ch (n° 130), nous pré­sen­tons la ver­sion es­sence de 165 ch, la plus puis­sante ré­cem­ment lan­cée. Là en­core, il s’agit d’une pe­tite cy­lin­drée : les am­bi­tions en trac­tio

Le Monde du Plein Air - - AUTO -

Il existe deux offres en es­sence pour le Kad­jar, le bloc 1.2 TCe qui dé­ve­loppe 130 ch, dis­po­nible en boîte mé­ca­nique ou boîte au­to EDC, et cette nou­velle ver­sion de 165 ch, la plus puis­sante du coup ja­mais pro­po­sée pour la gamme. Tou­te­fois, elle n’est pas (en­core) dis­po­nible en boîte au­to, et la trans­mis­sion n’existe qu’en trac­tion (à l’heure ac­tuelle pas d’op­tion AWD comme pour la ver­sion dCi 130 ch die­sel). Notre vé­hi­cule d’es­sai se pré­sente éga­le­ment dans les ha­bits de la sé­rie li­mi­tée Black Edi­tion, une su­perbe ver­sion qui ne pas­se­ra pas in­aper­çue dans les terrains de cam­ping ! Au pro­gramme des équi­pe­ments de sé­rie, no­tam­ment, ces jantes al­liage de 19’’ chrome fon­cé avec ca­bo­chons rouges, les pro­jec­teurs full leds, les ré­tro­vi­seurs noirs, un de­si­gn in­té­rieur spé­ci­fique avec sel­le­rie cuir, in­té­gra­tion de la ca­mé­ra de re­cul et du sys­tème Re­nault R-Link 2. Et, pour le reste, les as­sis­tances à la conduite. Mais pas en­core de mode de sta­bi­li­sa­tion

élec­tro­nique spé­ci­fique pour la trac­tion comme on le voit par exemple dans le groupe VW.

Mon­tée dans les tours

Avec cette ver­sion es­sence, on re­trouve les mêmes sen­sa­tions de conduite dé­jà res­sen­ties pré­cé­dem­ment : une di­rec­tion pré­cise pour un vé­hi­cule fi­na­le­ment pas si encombrant que ce­la, une fois que l’on s’est ac­cou­tu­mé à ce ca­pot avant pro­émi­nent. L’in­so­no­ri­sa­tion cor­recte à grande vi­tesse et l’ins­tru­men­ta­tion pra­tique à ma­ni­pu­ler font aus­si par­tie de l’agré­ment du pi­lo­tage. Le mo­teur ne se fait pas non plus trop en­tendre dans l’ha­bi­tacle, ce sont plu­tôt les à-coups d’un em­brayage

un peu dur et les longs dé­bat­te­ments du le­vier de vi­tesses qui per­turbent le conduc­teur. Cô­té né­ga­tif, les re­prises sont pé­nibles, le mo­teur est creux si l’on ne va pas dans les tours. En clair, par rap­port au poids du vé­hi­cule, la puis­sance n’est pas au ren­dez-vous comme on pou­vait l’at­tendre. Certes, on adou­ci­ra le ta­bleau avec une conduite cou­lée et sta­bi­li­sée, où les cin­quième et sixième vi­tesses ex­cellent. Du reste, au ni­veau dy­na­mique, le Kad­jar offre un rou­lis maî­tri­sé et un bon amor­tis­se­ment. Sur au­to­route, à vi­tesse constante de 130 km/h, la consom­ma­tion tourne au­tour de 8,5 l/100 km. Ce­la grâce à cette fa­meuse sixième. Sur route, là en­core avec quelques cen­taines de ki­lo­mètres, la consom­ma­tion des­cend à 6,3 l/100 km.

Glou­ton en trac­tion

Nous avons at­te­lé plu­sieurs ca­ra­vanes à notre Kad­jar d’es­sai, et no­tam­ment cette Bürst­ner Aver­so Plus 420 TL, beau bé­bé af­fi­ché à 1 360 kg à vide pour une caisse de 6,29 x 2,30 m. Dès les pre­miers ki­lo­mètres, on est sûr d’une chose : le voyage se­ra confor­table. Le train rou­lant amor­tit bien les pe­tits dé­fauts de la chaus­sée et les à-coups de la ca­ra­vane. Ce même train rou­lant reste stable à bonne al­lure, tou­te­fois, les 110 km/h que nous avons at­teints sur une route pri­va­tive consti­tuent la vi­tesse maxi en trac­tion avec ce type de ca­ra­vane du seg­ment moyen/su­pé­rieur. De toute fa­çon, vu le PTRA su­pé­rieur à 3 500 kg, le code de la route li­mite en France aux fa­meux 90 km/h sur au­to­route et 80 km/h sur les autres voies… La dé­mons­tra­tion est faite. Cô­té mo­to­ri­sa­tion, les choses sont moins brillantes, on s’en dou­tait dé­jà avec la conduite en so­lo. Le bloc 1.6 l doit être lan­cé haut dans les tours si l’on veut vrai­ment de la puis­sance. Inu­tile de comp­ter sur des re­prises si l’on n’est pas aux alen­tours des 3 000 tr/mi­nute. Au­tant dire que pour croi­ser à 90 km/h, on a le choix entre une dy­na­mique qua­trième vi­tesse (2 900 tr/min), une cin- quième un peu faible (2 200 tr/min), la sixième n’étant pour sa part pas ex­ploi­table. Et voi­là donc le bi­lan : la trac­tion d’une ca­ra­vane comme celle de notre test né­ces­site une consom­ma­tion de 14 l/100 km en rou­lant à vi­tesse sta­bi­li­sée. Une conduite dy­na­mique qui uti­lise la puis­sance du mo­teur dé­passe al­lè­gre­ment les 15 l. Ce­la pose d’ailleurs le pro­blème de l’au­to­no­mie, le ré­ser­voir de 55 l n’of­frant pas un « plein » sa­tis­fai­sant pour la trac­tion.

Deux at­te­lages Re­nault

Le ca­ta­logue d’ac­ces­soires Re­nault pro­pose pour le Kad­jar deux types de cro­chets d’at­te­lage. Le sys­tème amo­vible avec com­mande dans le coffre (un câble li­bère la ro­tule lo­gée sous le pare-chocs), sys­tème fac­tu­ré avec la pose à 1 190 € fais­ceau 13 broches in­clus. Cet at­te­lage, dont la boule culmine à 45 cm, était ins­tal­lé sur notre mo­dèle d’es­sai. Un autre type d’at­te­lage, de pre­mier prix cette fois, est éga­le­ment dis­po­nible à 759 euros pose com­prise avec fais­ceau 13 broches. Cette ro­tule fixe af­fiche le même poids sta­tique ad­mis­sible que l’amo­vible : 75 kg.

Avan­tage du Kad­jar, il reste bien stable et confor­table en trac­tion. In­con­vé­nient, le mo­teur doit être pous­sé dans les tours.

Sel­le­rie cuir et dé­co­ra­tion spé­ci­fique pour cette sé­rie Black Edi­tion. Du poste de conduite, le ca­pot est un peu pro­émi­nent. On ap­pré­cie en tout cas les larges ré­tro­vi­seurs.

L’em­pat­te­ment du Kad­jar n’est pas si long que ça (2,65 m seule­ment, bien in­fé­rieur au Re­nault Scé­nic) et ses voies (1,55 m) sont com­pa­rables au Scé­nic. C’est plu­tôt le châs­sis et le train rou­lant qui fa­ci­litent la trac­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.