Guide d'achat

Ache­ter un mo­bil-home ne s’im­pro­vise pas, il convient de trou­ver un ter­rain pour l’ins­tal­ler dans le res­pect de la lé­gis­la­tion, mais aus­si de bien bou­cler son bud­get pour ren­trer dans ses frais. Voi­ci nos conseils pour réus­sir votre ins­tal­la­tion.

Le Monde du Plein Air - - MOBIL-HOME -

Bou­cler son bud­get 1

Avant toute chose, il convient d’éva­luer votre bud­get glo­bal. Au si simple prix de la ré­si­dence, il fau­dra ra­jou­ter les frais de trans­port par convoi ex­cep­tion­nel, le droit d’en­trée au cam­ping com­pre­nant la via­bi­li­sa­tion de la par­celle et l’ac­cès aux équi­pe­ments, ain­si que l’ins­tal­la­tion du mo­dèle.

2 Trou­ver un ter­rain

La lé­gis­la­tion in­ter­dit de po­ser un mo­bil-home sur un ter­rain pri­vé ou même d’en faire une ré­si­dence prin­ci­pale. Avant tout achat, il fau­dra donc trou­ver un ter­rain pour l’ins­tal­ler. Le mo­bil-home se des­tine à un Parc Ré­si­den­tiel de Loi­sir (PRL) ou à un cam­ping. Les dis­tri­bu­teurs et les fa­bri­cants de mo­bil-homes peuvent vous ai­der à trou­ver des par­celles libres.

3 Si­gner un contratc de lo­ca­tion­lo de par­celle

Louer une par­celle pour ins­tal­ler son mo­bil-home en­gendre la si­gna­ture d’un contrat entre le gé­rant du ter­rain et le fu­tur ré­sident. Ce contrat re­nou­ve­lable par ta­cite re­con­duc­tion est conclu pour une du­rée d'un an. Il sti­pule les droits et de­voirs des deux par­ties. Le gé­rant peut y mettre fin deux mois avant le terme moyen­nant pré­avis. Avant de si­gner, veillez à ce qu’il n’im­pose pas de droits de sor­tie, ni de re­nou­vel­le­ment de votre mo­dèle sous peine d’ex­pul­sion.

4 Su­per­vi­ser l’ins­tal­la­tion

Un mo­bil-home est tou­jours li­vré par convoi ex­cep­tion­nel. Son ca ca­lage et sa mise en fonc­tion­ne­ment sont ef­fec­tués par le dis­tri­bu­teur et le gé­rant du cam­ping. La norme AFNOR EN S 56-410 pré­cise qu’il doit conser­ver ses moyens de mo­bi­li­té, c’est-à-dire roues et barre de trac­tion, afin de pou­voir être re­ti­ré à tout mo­ment. Tout élé­ment scel­lé, de type vé­ran­da ou murs ve­nant clore la par­celle, est in­ter­dit. Se­lon le code de l’ur­ba­nisme, un mo­bil-home ne peut oc­cu­per une sur­face (hors ter­rasse) su­pé­rieure à 30 % de la par­celle dans un cam­ping et 20 % dans un PRL. L’abri de jar­din ne doit pas ex­cé­der 5m2 au sol. (dé­cret du 28 sep­tembre 2007 - ar­ticle 111-7).

5 As­su­rer son mo­bil-home

Même s’il reste un « vé­hi­cule de loi­sirs », le mo­bil-home doit êt être as­su­ré comme une mai­son contre les in­cen­dies ou les dé­gâts des eaux. Les as­su­reurs pro­posent des for­faits adap­tés. La plaque d’iden­ti­fi­ca­tion, sur la­quelle est in­di­qué l’âge du mo­dèle, vous per­met­tra de fixer son prix de vente d’oc­ca­sion ou sa cote en cas de si­nistre.

6 S’ac­quit­ter des charges an­nuelles

Une fois mis en ser­vice votre mo­bil-home est sou­mis à des charges an­nuelles : le loyer de la par­celle (com­prend aus­si l’en­tre­tien des es­paces verts du parc, la col­lecte des or­dures, etc.), la taxe de sé­jour, ain­si que les charges d’eau et d’élec­tri­ci­té. Le mo­bil-home n’est pas as­su­jet­ti à la taxe d’ha­bi­ta­tion.

Res­pec­ter le rè­gle­ment du ter­rain

Chaque cam­ping ré­si­den­tiel ou PRL af­fiche un rè­gle­ment in­té té­rieur qui rap­pelle quelques consignes en ma­tière d’amé­na­ge­ment de par­celle, de fleu­ris­se­ment, d’en­tre­tien, etc. La FNHPA (Fé­dé­ra­tion na­tio­nale de l'hô­tel­le­rie de plein air) et la FFCC (Fé­dé­ra­tion fran­çaise de cam­ping et de caravaning) ont ré­di­gé un « code de bonne conduite » et une « charte de trans­pa­rence » ré­gis­sant les rap­ports entre gé­rants de campings et pro­prié­taires. Op­tez pour un cam­ping adhé­rent.

8 Amor­tir son in­ves­tis­se­ment

Pour amor­tir votre achat, vous pou­vez louer votre mo­bil-home so soit par vos propres moyens avec l’ac­cord du gé­rant de cam­ping, soit par l’in­ter­mé­diaire de ce der­nier. Dans ce cas, il s’oc­cu­pe­ra de la re­mise des clés et du mé­nage, moyen­nant une com­mis­sion.

Un mo­bil-home doit être trans­por­té par convoi ex­cep­tion­nel. Un coût qui s'éche­lonne de 2 000 à 4 500 eu­ros se­lon la dis­tance à par­cou­rir entre la conces­sion et le ter­rain de cam­ping.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.