Le scé­na­rio ré­gio­nal

Le Nouvel Economiste - - Analyses -

Bien que dis­po­sant d’une fe­nêtre “avec la dé­gra­da­tion de la cote des élus”, l’an­nonce d’une ré­or­ga­ni­sa­tion de la mé­tro­pole in­quiète de nom­breux élus, dont les pré­si­dents de dé­par­te­ment. Pa­trick De­ved­jian pré­co­nise, de concert avec Va­lé­rie Pé­cresse, le scé­na­rio ré­gio­nal qui consis­te­rait à sup­pri­mer la mé­tro­pole du Grand Pa­ris pour sub­sti­tuer à cette col­lec­ti­vi­té la ré­gion Ile-de-France. “Cette idée consiste à confier les com­pé­tences dé­vo­lues pro­gres­si­ve­ment à la mé­tro­pole et aux ter­ri­toires à la col­lec­ti­vi­té ré­gio­nale, dé­taille la fon­da­tion Con­corde. Mais at­ten­tion aux faux­sem­blants. Si la sim­pli­fi­ca­tion au­rait bien lieu avec la disparition d’une strate du mil­le­feuille ins­ti­tu­tion­nel, ce trans­fert re­vient à confier des pou­voirs consi­dé­rables à une ins­ti­tu­tion en­core peu connue des ci­toyens, comme l’illustre la par­ti­ci­pa­tion très faible aux élec­tions ré­gio­nales de­puis 1986. Sans chan­ge­ment de mode de scru­tin (sans un re­tour au conseiller ter­ri­to­rial pré­vu par la loi adop­tée sous la lé­gis­la­ture pré­cé­dente), il se­rait donc in­co­hé­rent et contre- de ren­for­cer, face à l’État cenp­pro­duc­tif tral, les pou­voirs de la ré­gion, alors que cette der­nière n’est pas re­con­nue et por­tée par les élec­teurs, contrai­re­ment aux maires”, pré­vient la Fon­da­tion Con­corde. (*) Grand Pa­ris, L’émer­gence d’une mé­tro­pole de Fré­dé­ric Gilli, pu­blié aux Presses de Sciences Po | Nou­veaux Dé­bats

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.