Le per­son­nel d’In­ter­mar­ché sé­ques­tré lors d’un bra­quage

Le Pays Briard - - Faits divers -

Une ten­ta­tive de bra­quage spec­ta­cu­laire a eu lieu ven­dre­di à l’In­ter­mar­ché de Pro­vins.

Peu avant 7 heures, trois ou quatre in­di­vi­dus gan­tés et au vi­sage dis­si­mu­lé ont pé­né­tré dans le ma­ga­sin en vue d’y dé­ro­ber la re­cette de la veille. Se­lon cer­tains té­moi­gnages, ils étaient mu­nis de deux armes de poing et d’une batte de ba­se­ball.

« Vingt-deux membres du per­son­nel, qui pre­naient leur ser­vice au même mo­ment, ont été re­te­nus en otage pen­dant plus d’une heure », a in­di­qué la pré­fec­ture de Seine-et-Marne.

Une em­ployée a néan­moins réus­si à faire sor­tir une par­tie du per­son­nel par une porte dé­ro­bée.

Pré­ve­nus par un ap­pel, po­li­ciers et gen­darmes ont été sol­li­ci­tés pour éta­blir un pé­ri­mètre de sécurité au­tour du centre com­mer­cial.

Le RAID, l’uni­té d’élite de la po­lice na­tio­nale, s’est ren­du sur place.

Le pré­fet de Seine-et-Marne, Jean-Luc Marx, et le dé­pu­té­maire, Ch­ris­tian Ja­cob, ont éga­le­ment fait le dé­pla­ce­ment.

Une quin­zaine de per­sonnes ont été for­cées de s’al­lon­ger dans le coin bou­lan­ge­rie du su­per­mar­ché.

Mais les trois mal­fai­teurs, pre­nant peur, ont réus­si à s’en­fuir avant l’ar­ri­vée des forces de l’ordre, sans par­ve­nir à leurs fins.

Du­rant plu­sieurs heures, ils ont été ac­ti­ve­ment re­cher­chés par le RAID et les forces de sécurité départementales.

Deux hé­li­co­ptères ont sur­vo­lé le sec­teur.

Il n’y a pas eu d’in­ter­pel­la­tion et l’im­pres­sion­nant dis­po­si­tif de re­cherches a été le­vé en cours de jour­née.

Les points com­mer­ciaux comme Kiabi, Bri­co­mar­ché et la Pal­me­raie ont été fer­més à la clien­tèle après les faits. « Ce de­vait être une grosse jour­née de tra­vail et cette fermeture a été très pré­ju­di­ciable », com­mente un em­ployé de La Pal­me­raie, dont le par­king a ser­vi de re­fuge à des em­ployés de l’In­ter­mar­ché, pa­ni­qués.

Les otages sont tous sains et saufs et ont été pris en charge par les se­cours et une cel­lule mé­di­co-psy­cho­lo­gique, ins­tal­lée dans la Mai­son de la jeu­nesse et de la cul­ture de la ville.

« Nous sommes tous cho­qués et nous de­vons re­tour­ner au tra­vail avec la peur au ventre », a té­moi­gné une vic­time, qui de­vait re­prendre son ser­vice dès le sa­me­di ma­tin.

La po­lice ju­di­ciaire de Ver­sailles est en charge de l’en­quête. « Il s’agit plus d’une sé­ques­tra­tion que d’une prise d’otages car il n’y pas eu de de­mande de ran­çon », ana­lyse une source proche du dos­sier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.