L’in­for­ma­tion en lu­mière

Le Pays Malouin - - Dinard Autour De -

Une as­so­cia­tion est née à Pleur­tuit, « Les Jar­dins du Pe­tit Clos ».

La mu­ni­ci­pa­li­té pleur­tui­sienne avait pro­po­sé, il y a quelques mois, de mettre à dis­po­si­tion un ter­rain face à la salle om­ni­sports, dans le but de créer une as­so­cia­tion de jar­dins fa­mi­liaux et/ou par­ta­gés. L’in­té­rêt de nom­breux ha­bi­tants pour ce pro­jet a per­mis de réunir à ce jour 6 membres. Pour le mo­ment, 900 m2 en­vi­ron ont été ré­ser­vés par 18 per­sonnes ins­crites. Les par­celles font de 25 m2 à 100 m2.

En­vies par­ta­gées

Le 20 jan­vier, une as­sem­blée consti­tu­tive a per­mis d’élire les membres du bu­reau. Tous par- tagent des en­vies, qu’ils pré­cisent :

Tout d’abord Clé­ment Gou­riou, ar­ri­vé il y a seule­ment quelques mois à Pleur­tuit, et qui pré­side la toute jeune as­so­cia­tion. « C’était un pro­jet d’avoir un jar­din. Avec cette as­so­cia­tion, on peut jar­di­ner avec le cô­té so­cial aus­si, ren­con­trer des gens. C’est aus­si une fa­çon d’être plus ac­tif dans la ma­nière dont on se nour­rit » , ex­plique-t-il. Clé­ment Gou­riou ne re­doute pas son manque d’ex­pé­rience et se dit qu’au contraire c’est une fa­çon d’ap­prendre. Avec sa femme, So­lene Bou­tet qui est la se­cré­taire ad­jointe de l’as­so­cia­tion, il a choi­si l’op­tion du jar­din par­ta­gé. Ils sont 3 pour le mo­ment à avoir op­té pour cette so­lu­tion.

Pas­cal Gui­chard, le vice-pré­sident, vit en ap­par­te­ment. Il ex­plique pour sa part avoir « en­vie d’un mor­ceau de terre, pour culti­ver des fleurs, des lé­gumes » . C’est aus­si, se­lon lui, l’oc­ca­sion d’ « ap­pré­cier ce que l’on a culti­vé » .

Tif­fa­ny Le­mon­nier, la se­cré­taire, est ar­ri­vée en mars 2016 à Pleur­tuit. Elle voit dans ces jar­dins l’oc­ca­sion de « ren­con­trer d’autres per­sonnes et de mieux man­ger » . Mais aus­si d’ap­prendre aux en­fants et des autres.

La tré­so­rière est San­drine Bon­net. Elle avait ac­com­pa­gné sa ma­man lors des pre­mières réunions. Celle-ci sou­hai­tait un jar­din et adore les fleurs. Emme mise elle aus­si sur la convi­via­li­té du pro­jet et la pos­si­bi­li­té de ren­con­trer d’autres per­sonnes. Quant au tré­so­rier ad­joint, Yann Col­let, à Pleur­tuit de­puis 1979, il ai­me­rait « faire pous­ser des vieux lé­gumes » .

Amé­na­ge­ments sur le ter­rain

L’adhé­sion à l’as­so­cia­tion est de 20 € pour l’an­née. Le mon­tant de la cau­tion est de 30 €. Le rè­gle­ment im­plique de ne pas uti­li­ser de pro­duits phy­to­sa­ni­taires.

Un lieu de com­pos­tage a été pré­vu et un em­pla­ce­ment pour une tonne à eau, mais éga­le­ment 5 ar­rêts mi­nute. En­fin, 7 peu­pliers qui doivent être abat­tus de­vraient être rem­pla­cés par des arbres frui­tiers. L’aven­ture des jar­dins fa­mi­liaux et par­ta­gés com­mence donc en­fin ! Le mer­cre­di 31 jan­vier, un pan­neau lu­mi­neux a été ins­tal­lé de­vant la mai­rie de Pleur­tuit. Le soir même, il dif­fu­sait les pre­mières in­for­ma­tions. La mai­rie a choi­si de se do­ter de ce nou­veau moyen de com­mu­ni­ca­tion en plus de sa page Fa­ce­book, de sa page of­fi­cielle et des nom­breuses in­for­ma­tions dif­fu­sées dans la presse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.