Nais­sances

Le Pays Malouin - - Saint-malo Ville De -

LE­ROUX Mar­ceau, Epi­niac ; COSSÉ Ma­théo, Ba­guer-Pi­can ; POPCZYK Noah, Can­cale ; CAULIER Nils, Saint-Ma­lo ; BAIN Em­my, Meillac ; MAR­TIN Téo­dor, Châ­teau­neuf d’Ille-et-Vi­laine ; LAURENT Li­lio, Saint-Do­mi­neuc ; BALI Lou­nès, Saint-Ma­lo ; RIGNAULT Jus­tin, Saint-Cou­lomb ; BERDER Siyam, Saint-Ma­lo ; LE­ROUX Adè­lya, Plouër-sur-Rance ; L’HERMITTE Ar­sène, Saint-Ma­lo ; FOURET Camille, Saint-Ma­lo ; THÉBAULT BÉCEL Em­ma, Ba­guer-Pi­can ; ROUSSELOT PA­RIS Fé­lix, Ples­lin-Tri­ga­vou ; GRANDRY Ali­néa, Saint-Ma­lo ; VIGOUR Li­lou, Saint-Bro­ladre ; PRIEUR Kim, Bon­ne­main ; VAILLANT VERDON Ma­rian, Dinard ; CHARMILLON Swen, Pler­guer. Il y a bien­tôt trois dé­cen­nies, l’as­so­cia­tion la Com­pa­gnie du Fort de la Con­chée s’est donné pour but de res­tau­rer cette for­te­resse. De­puis le prin­temps 2014, elle a en­tre­pris la res­ti­tu­tion du mas­sif sud du fort, c’est-àdire de son en­trée. Cette por­tion avait été par­ti­cu­liè­re­ment en­dom­ma­gée en 1944.

Po­sé à en­vi­ron deux milles au large de Saint-Ma­lo, face à Ro­che­bonne, le Fort de la Con­chée fut construit à par­tir de 1690 et est consi­dé­ré comme une des réa­li­sa­tions les plus au­da­cieuses que Vau­ban a ima­gi­nées.

L’en­trée sur la­quelle portent les tra­vaux de la cam­pagne 2017 « est com­po­sée d’une porte ap­pa­reillée, cou­ron­née d’une im­poste aux in­signes de Louis XIV, avec un tro­phée (une sculp­ture mo­nu­men­tale, ndlr) au-des­sus de l’im­poste et en cou­ron­ne­ment de l’échau­guette, une fleur de lys », dé­taille Ber­na­dette Be­noist, la pré­si­dente de la Com­pa­gnie du Fort de la Con­chée.

Re­faite à l’iden­tique

La Com­pa­gnie vient de ré­cep­tion­ner le tro­phée, en deux temps (et six mor­ceaux !). Com­plè­te­ment re­faite à l’iden­tique d’après archives, « cette sculp­ture re­pré­sente une al­lé­go­rie des ar­mées du roi Louis XIV, avec ses dra­peaux, ses ca­nons, et des casques et poi­trines d’ar­mure à la ro­maine ». Elle est l’oeuvre d’un jeune sculp­teur de la ré­gion nan­taise, Ia­nek Ko­cher, dont le choix a été su­per­vi­sé par l’ar­chi­tecte des Mo­nu­ments his­to­riques.

Ar­ri­vée par barge

Mar­di 22 et mer­cre­di 23 août, cette réa­li­sa­tion de six tonnes quand même a été convoyée sur le fort par barge. Un moyen de trans­port qui né­ces­site une belle mé­téo, « sans trop de vagues » (lire éga­le­ment en p. 2). La sculp­ture at­tend dé­sor­mais d’être mise en place, ce qui se­ra fait fin sep­tembre - dé­but oc­tobre.

« Étape très im­por­tante dans l’his­toire de la res­tau­ra­tion du Fort », la cam­pagne 2017 a né­ces­si­té un bud­get de 450 000 eu­ros. Une en­ve­loppe por­tée à 60 % par des sub­ven­tions de la Ré­gion et de la DRAC et à 40 % par l’as­so­cia­tion. Nan­cy FAUCON

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.