Le cam­ping de Port-Blanc pas­se­ra-t-il sous dé­lé­ga­tion de ser­vice pu­blic ?

Le Pays Malouin - - Dinard Autour De -

Un bruit cir­cu­lait de­puis un mo­ment à Di­nard. Le cam­ping de Port-Blanc va-t-il pas­ser sous dé­lé­ga­tion de ser­vice pu­blic (DSP), dans le cou­rant de l’an­née 2019 ? Pour mé­moire, le cam­ping ac­cueille pour moi­tié des mo­bile-homes à l’an­née ain­si que des cam­peurs pen­dant six mois.

C’est le blog di­nard.xyz, dont l’au­teur est res­té ano­nyme, qui a le pre­mier re­layé ce qui n’était alors qu’une ru­meur, dans un ar­ticle en date du 26 sep­tembre. Ce blog, fa­vo­rable à l’ancienne mu­ni­ci­pa­li­té, n’y va pas de main morte contre l’ac­tuelle : « L’ad­joint res­pon­sable des fi­nances de la ville de Di­nard au­rait-il be­soin d’ar­gent pour fi­nan­cer la dé­pol­lu­tion du ter­rain de la gare, pour en­tre­prendre tous les tra­vaux pro­mis lors de la courte cam­pagne élec­to­rale du prin­temps ? »… « La Mai­rie lan­ce­rait une DSP, ra­pi­de­ment. Une fois le dé­lé­ga­taire ins­tal­lé, la Ville de Di­nard ré­cu­pé­re­rait le bud­get ac­tuel de la ré­gie au­to­nome qui se monte à 1 mil­lion 300 000 € ».

Les uti­li­sa­teurs du cam­ping in­quiets

Cette ru­meur n’a pas man­qué de faire ré­agir Jean-Pierre Tan­guy, le pré­sident de l’as­so­cia­tion l’Ami­cale des cam­peurs de Port Blanc. Une as­so­cia­tion qui existe de­puis 20 ans et dont 60 à 70 % des ré­si­dents du cam­ping sont adhé­rents. « Après avoir en­ten­du dire que le cam­ping se­rait ame­né à de­ve­nir pri­vé, on a eu quelques craintes et on s’in­quiète na­tu­rel­le­ment pour sa pé­ren­ni­té. C’est un es­pace convi­vial, bien en­tre­te­nu, qui ne semble pas connaître de dif­fi­cul­tés en été, no­tam­ment car il fait le plein. Nous avons ren­dez­vous mar­di 10 oc­tobre avec le maire de Di­nard pour avoir des ex­pli­ca­tions ».

La ré­ponse de la Mai­rie

De son cô­té, la Mai­rie de Di­nard confirme « le sou­hait de chan­ger le mode de ges­tion en dé­lé­ga­tion de ser­vice pu­blic sans grosses ré­vo­lu­tions, pour des rai­sons de fis­ca­li­té, à condi­tion de res­ter maître du ca­hier des charges et des ta­rifs. À cet ef­fet, il y au­ra une étude de fai­sa­bi­li­té, mais au­jourd’hui rien n’est dé­ci­dé et si ce­la se fai­sait, ce­la au­rait lieu en 2019 par dé­li­bé­ra­tion du con­seil mu­ni­ci­pal ». Le maire, Jean-Claude Ma­hé, échan­ge­ra avec les ac­teurs et pro­prié­taires du cam­ping cette se­maine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.