Le CRESCO, qué­sa­co ?

Le Pays Malouin - - Dinard Autour De -

Claire Rol­let est res­pon­sable de la sta­tion Ifre­mer de Di­nard ins­tal­lé au CRESCO, le Centre de re­cherche et d’en­sei­gne­ment sur les sys­tèmes cô­tiers, et ad­jointe à la di­rec­tion du CRESCO. Elle en re­trace l’histoire et ex­plique quels tra­vaux y sont me­nés par les scien­ti­fiques. En quoi CRESCO ?

Le CRESCO est un bâ­ti­ment qui ap­par­tient au Mu­séum na­tio­nal d’histoire na­tu­relle, inau­gu­ré en 2008. L’équipe du Mu­séum était au­pa­ra­vant ins­tal­lée dans la vil­la Bric-àB­rac qui est de­ve­nue le très bel hô­tel Cas­tel­brac. Lors de cette ré­or­ga­ni­sa­tion, l’équipe Ifre­mer qui était ba­sée à Saint-Ma­lo est ve­nue re­joindre l’équipe du Mu­séum dans ce bâ­ti­ment, si­tué au 38, rue du Port Blanc. Les deux ins­ti­tuts ont des mis­sions com­plé­men­taires, cer­taines com­munes. Le CRESCO hé­berge 30 à 40 scien­ti­fiques per­ma­nents, des sta­giaires, des doc­to­rants et des char­gés de mis­sions pour ren­for­cer les équipes pé­rennes. consiste le

Quelles sont vos ?

Nos axes de tra­vaux sont ba­sés sur l’environnement du lit­to­ral en océa­no­gra­phie. La mis­sion pre­mière de l’Ifre­mer, est d’as­su­rer la sur­veillance et l’ob­ser­va­tion du phy­to­planc­ton sur les côtes du lit­to­ral avec un double in­té­rêt : un en­jeu sa­ni­taire et un en­jeu en­vi­ron­ne­men­tal.

mis­sions Sa­ni­taire pour s’as­su­rer qu’il n’y a pas de toxine pro­duite par le phy­to­planc­ton dans les or­ga­nismes ma­rins que nous man­geons, ces in­for­ma­tions re­montent aux ser­vices de l’État qui dé­cident de fer­mer ou non les zones de pro­duc­tion.

En­vi­ron­ne­men­tal, pour suivre la bio­di­ver­si­té dans le mi­lieu lit­to­ral et pour être en me­sure de contri­buer aux ob­ser­va­tions sur l’émer­gence de cer­taines es­pèces qui sont ob­ser­vées de­puis long­temps, qui peuvent ame­ner soit par les eaux de bal­lasts des ba­teaux ou soit dues à des mo­di­fi­ca­tions en­vi­ron­ne­men­tales qui fa­vo­risent le dé­pla­ce­ment de cer­taines es­pèces.

Ce sont donc des mis­sions liées à l’éco­lo­gie ?

Au sein de l’Ifre­mer, nous me­nons des mis­sions de re­cherches pour vé­ri­fier l’im­pact du chan­ge­ment cli­ma­tique sur la ré­par­ti­tion des in­ver­té­brés ben­thiques à l’échelle de la Manche. Nos re­cherches portent sur le sui­vi de la bio­di­ver­si­té dans le mi­lieu marin pour iden­ti­fier les es­pèces bioin­di­ca­trices de la qua­li­té du mi­lieu lit­to­ral. On va iden­ti­fier des com­mu­nau­tés d’or­ga­nismes qui, de par leur as­sem­blage, vont in­di­quer le bon ou mau­vais état de l’environnement. On va donc pou­voir éva­luer l’im­pact des ac­tions an­thro­piques, c’est-à-dire des ac­ti­vi­tés hu­maines sur l’environnement. C’est une ap­proche qui fait par­tie des di­rec­tives-cadres eu­ro­péennes dans la­quelle Ifre­mer et le Mu­séum sont en­ga­gés sur leur mise en ap­pli­ca­tion ain­si que sur la nou­velle Di­rec­tive-cadre Stra­té­gie pour le mi­lieu marin (DCSMM).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.