Une sec­tion loi­sirs pour les filles

Le club mi­nia­çois vient de mettre en place une sec­tion de foot fé­mi­nine. Elles sont plus d’une di­zaine à se re­trou­ver pour des exer­cices au­tour du bal­lon rond.

Le Pays Malouin - - Châteauneuf Autour De -

Le pre­mier fest-noz or­ga­ni­sé par le cercle cel­tique En Dé­riole le mar­di 31 oc­tobre a connu une belle fré­quen­ta­tion. Quelque 330 per­sonnes ont fait le dé­pla­ce­ment pour ve­nir dan­ser ou sim­ple­ment écou­ter les Duos Ha­mon-Mar­tin et Vin­cen­deau-Pi­chard, le groupe Es­tran et le Trio El­luard-Gi­let-Gayet. Une belle soi­rée pour l’as­so­cia­tion En Dé­riol’Noz, qui rap­pelle qu’il est tou­jours pos­sible de re­joindre les membres dans leurs cours de danses, le ven­dre­di soir : de 19 h 30 à 21 h pour le groupe loi­sir, de 21 h à 23 h 30 pour le cercle.

Ren­sei­gne­ments : tél. 06 87 02 95 45 ou e-mail : cercle. mi­niac.mor­van@gmail.com.

Tout est par­ti d’un dé­fi lan­cé à San­drine Ré­haut, 38 ans, sup­por­ter du club et épouse du coach de l’équipe pre­mière, par le pré­sident de l’union spor­tive de Mi­niac-Mor­van, Marc Es­ca­laïs. Parce que San­drine fait par­tie de ceux qui aiment re­le­ver les dé­fis, ain­si s’est créé l’équipe fé­mi­nine.

Si au dé­part elles étaient quelques- unes, pour cette soi­rée d’en­traî­ne­ment, plu­tôt douce pour un dé­but no­vembre, elles sont dé­sor­mais plus d’une di­zaine à se re­trou­ver sur le ga­zon syn­thé­tique du ter­rain d’en­traî­ne­ment. Et ce n’est pas fi­ni, parce que cha­cune d’entre elles va in­ci­ter ses co­pines à ve­nir les re­joindre.

Une am­biance convi­viale

La plu­part sont des femmes de joueurs ou bé­né­voles dans le club. À part San­drine, qui a joué pen­dant cinq ans à l’USSM, union spor­tive de Saint- Ma­lo au mo­ment de la créa­tion de l’équipe fé­mi­nine en 1994, Pa­tou, Ti­phaine, Lau­rence, Ma­ri­line, Jes­si­ca, Lae­ti­tia… éga­le­ment sup­por­ter du club mi­nia­çois, « mais aus­si de l’équipe de France » , viennent avant tout ici pour le plai­sir.

Sur le ter­rain l’am­biance est joyeuse, le coach Gill Blanchard dis­pose les plots, forme les duos pour l’en­traî­ne­ment. Ce soir, « pour com­men­cer on en­chaîne une passe et un tir au but. Pre­nez le temps, on n’est pas pres­sé. »

Ma­ri­lyne s’élance, se pré­pare à shoo­ter… « Mets le pied gauche » lance Gilles ; la ré­ponse fuse : « Mais je suis droi­tière » , et Gilles de re­prendre, « je sais que tu es droi­tière, mais le but de l’exer­cice c’est jus­te­ment d’ap­prendre à shoo­ter de l’autre pied. » Éclat de rire gé­né­ral.

Un sport de loi­sir

Sur le bord de la pe­louse, quelques spec­ta­teurs as­sistent à la séance. Les filles se mo­tivent entre elles et re­prennent les exer­cices. As­so­cier une ac­ti­vi­té spor­tive et la bonne hu­meur, c’est le but. Pour l’ins­tant, « on ne parle pas de com­pé­ti­tion » , pré­cise San­drine Ré­haut, la ca­pi­taine du groupe. Sim­ple­ment prendre le bal­lon comme sup­port et pré­texte à l’exer­cice phy­sique. Et ça marche.

Au bout de 40 mi­nutes d’exer- cice, ter­mi­né par un match de 2 X 10 mi­nutes, les filles l’avouent spon­ta­né­ment, « ça vide la tête et ça fait beau­coup de bien. » L’ob­jec­tif est at­teint.

Pra­tique : pour ve­nir re­joindre le groupe té­lé­phone 06 68 76 15 33.

De notre cor­res­pon­dant lo­cal, Gé­rard Si­mo­nin

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.