La course de tous les re­cords

Le Pays Malouin - - Châteauneuf Autour De -

Après deux ans de som­meil, sor­cières, zom­bies, fan­tômes, et autres morts vi­vants ont ré­pon­du à l’in­vi­ta­tion de l’as­so­cia­tion jeu­nesse Lille­mé­roise (AJL), mar­di 31 oc­tobre.

Pa­rents et en­fants se sont réunis à la mai­son des as­so- cia­tions où ils ont cui­si­né la fa­meuse soupe à la ci­trouille. Après avoir par­ti­ci­pé à l’ate­lier de ma­quillage, ils ont dé­fi­lé dans les rues du bourg en chan­tant.

Leur but ? Ré­col­ter le maxi­mum de frian­dises mais aus­si pas­ser une après-mi­di fes­tive.

Les or­ga­ni­sa­teurs de la Route du Fort ont réuni les bé­né­voles, les spon­sors et les par­te­naires pour faire le bi­lan de la qua­trième édi­tion, qui est de­ve­nu la deuxième course la plus im­por­tante du dé­par­te­ment et est clas­sée au Top 5 des courses na­tures en Bre­tagne.

En 2014, 501 par­ti­ci­pants prennent le dé­part sous le so­leil. En 2015, ce sont 704 cou­reurs qui ont par­ti­ci­pé mal­gré une brume te­nace. En 2016, mal­gré la pluie, le plan Vi­gi­pi­rate et de nom­breuses com­pli­ca­tions, 851 spor­tifs mo­ti­vés ont pris le dé­part, plus 400 en­fants.

Cette an­née le re­cord d’ins­crip­tions est bat­tu, avec 950 ins­crits et 865 clas­sés. Avec un tel suc­cès, cette course aty­pique et po­pu­laire est de­ve­nue un évé­ne­ment spor­tif ma­jeur, in­con­tour­nable et at­ten­du du sec­teur.

« La Route du Fort est une course cen­trée sur le cou­reur et sa sa­tis­fac­tion, une fête de la convi­via­li­té » , com­mentent les or­ga­ni­sa­teurs qui donnent ren­dez-vous aux spor­tifs en oc­tobre 2018.

La re­cette de la réus­site

Au­tour du pré­sident, Ben­ja­min Fan­tou, c’est toute une équipe qui ap­porte ses com­pé­tences : Er­wan Le Hé­ris­sé a créé un site web fa­cile d’ac­cès et réa­lise af­fiches, vi­déo, cam­pagne de pu­bli­pos­tage, ma­quettes des maillots of­ferts aux cou­reurs…

Jean-Yves et Ma­ryse Du­feil, mé­cènes dès la créa­tion, passent des heures sur le ter­rain, Johan Du­feil, se tra­ves­tit en « Jo­ha­na An­der­son » et est de­ve­nue la mas­cotte, pour don­ner un cô­té ri­go­lo et dé­ca­lé à cette course dont l’or­ga­ni­sa­tion reste tou­te­fois ri­gou­reuse et pos­sible grâce aux 70 bé­né­voles qui ont oeu­vré pour la réus­site de l’édi­tion de 2017.

Cette réus­site est aus­si due à un en­ga­ge­ment com­mu­nal. En ef­fet, en plus des bé­né­voles, plu­sieurs as­so­cia­tions de la com­mune prêtent main forte et du ma­té­riel, et la mu­ni­ci­pa­li­té est om­ni­pré­sente.

Quelques chiffres éton­nants

« Cette course de 10 km 800 re­pré­sente : 865 cou­reurs, au­tant de tee-shirts, 4 000 flyers, 8 100 mètres de ru­ban pour dé­li­mi­ter le par­cours, en­vi­ron 4 000 mails, 1 200 ga­lettes sau­cisses. En­fin, le spon­so­ring et le par­te­na­riat sont es­sen­tiels puisque que le bud­get de cette course s’élève à 15 000 € et le mon­tant des en­ga­ge­ments ne re­pré­sente que la moi­tié de cette somme », avance Steve Du­feil.

A no­ter que des nou­veau­tés sont en pro­jet pour l’édi­tion 2018.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.