Pour rem­pla­cer son comp­teur dé­fec­tueux… un comp­teur à l’an­cienne

Le Pays Malouin - - Saint-malo Pays De -

Une Mi­ni­hi­coise qui avait re­fu­sé l’ins­tal­la­tion d’un comp­teur Lin­ky à son do­mi­cile, s’est vu rem­pla­cer son comp­teur élec­trique par un comp­teur an­cienne gé­né­ra­tion, le 28 dé­cembre der­nier. D’après le col­lec­tif Stop Lin­ky Pays de Rance et Côte d’Emeraude, ce se­rait une pre­mière. Et un pas si­gni­fi­ca­tif dans le com­bat des an­ti-Lin­ky. Ex­pli­ca­tions.

Jeu­di 28 dé­cembre, Le Mi­ni­hic-surRance.

Une dame, âgée d’en­vi­ron 90 ans, a un pro­blème avec son chauffe-eau : elle n’a plus de chauf­fage, ni d’eau chaude.

Elle ap­pelle Ene­dis pour qu’ils puissent in­ter­ve­nir, non sans ap­pe­ler éga­le­ment le col­lec­tif An­ti-Lin­ky (dont quelques re­pré­sen­tants ha­bitent sa com­mune). En ef­fet, elle ne veut pas du nou­veau comp­teur Lin­ky, l’a dé­jà fait sa­voir, et lors de la vague d’ins­tal­la­tion des comp­teurs dits ’in­tel­li­gents’ au Mi­ni­hic, elle en a été épar­gnée.

Aus­si, lors de leur pas­sage ce 28 dé­cembre, quelques membres du col­lec­tif sont pré­sents. Il se trouve que c’est son comp­teur élec­trique qui né­ces­site d’être chan­gé. Et c’est bel et bien un comp­teur « an­cienne gé­né­ra­tion », qui lui a été ins­tal­lé à la place de son comp­teur dé­fec­tueux, et non un comp­teur Lin­ky, fin 2017. Non sans que soit pré­ci­sé qu’elle ne sou­hai­tait pas de comp­teur Lin­ky.

Un évé­ne­ment im­por­tant, dans le com­bat des an­ti-Lin­ky : rem­pla­cer le comp­teur par un autre comp­teur, d’an­cienne gé­né­ra­tion est donc pos­sible, vi­si­ble­ment, puisque ça a été fait au Mi­ni­hic­sur-Rance…

Ja­mais connais­sance d’un cas si­mi­laire

D’après le porte-pa­role du col­lec­tif StopLin­ky Pays de Rance et côte d’Emeraude An­dré Ga­nier-Lom­bard, il est « dif­fi­cile de ga­ran­tir que c’est la pre­mière fois » ; par contre, le col­lec­tif « n’a en­core ja­mais eu connais­sance d’un tel cas, ni même par le biais d’Aal­ga (As­so­cia­tion an­tiLin­ky, Gaz­par, Aqua­rius Bretagne) ».

Au moins 70 an­ti-Lin­ky au Mi­ni­hic

A no­ter qu’au Mi­ni­hic, le maire Claude Ruaud et son con­seil mu­ni­ci­pal s’en­gagent de­puis un an dé­jà, via une at­tes­ta­tion si­gnée du maire, et qui met en avant que le con­seil mu­ni­ci­pal « s’as­so­cie plei­ne­ment à la dé­marche du col­lec­tif ci­toyen du Mi­ni­hic-sur-Rance à pro­pos des comp­teurs Lin­ky ». Le cour­rier pré­cise qu’il ne s’agit pas « d’une prise de po­si­tion contre les comp­teurs Lin­ky » mais qu’il s’agit se­lon les élus de « faire res­pec­ter la vo­lon­té de cha­cun et de si­gni­fier ain­si à Ene­dis de n’exer­cer au­cune pres­sion, ni mo­rale, ni fi­nan­cière, sur les Mi­ni­hi­cois qui s’op­posent ac­tuel­le­ment au chan­ge­ment de leur comp­teur ».

Il fait écho à la de­mande du col­lec­tif pour que cha­cun ait la li­ber­té d’ac­cep­ter ou pas le comp­teur Lin­ky.

Entre 70 et 100 per­sonnes au Mi­ni­hic ont re­fu­sé le comp­teur Lin­ky.

A ce jour, le col­lec­tif vient éga­le­ment en aide aux per­sonnes qui les ap­pellent « pour des pro­blèmes d’élec­tro­sen­si­bi­li­té, de pose de comp­teurs Lin­ky dans leur com­mune ».

V.D.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.