Au Re­pair Ca­fé, le par­tage est aus­si convi­vial que tech­nique

Le Pays Malouin - - Dol-de-bretagne Autour De -

« Re­don­ner une se­conde vie aux ob­jets pé­ri­més, abî­més ou cas­sés au lieu de les je­ter », but par­ta­gé par deux as­so­cia­tions do­loises : Des idées plein la terre et le Fab-Lab.

Une fois par mois, leur Re­pair Ca­fé (ou Ca­fé de la ré­pa­ra­tion) re­çoit le pu­blic sou­hai­tant de l’aide pour re­mettre en état de marche un as­pi­ra­teur, une ca­fe­tière, un grille-pain ou même pour rac­com­mo­der des vê­te­ments. Un tra­vail dont se chargent les bé­né­voles de ces deux as­so­cia­tions qui, sa­me­di ma­tin, ont re­çu pour la se­conde fois beau­coup de monde. « Il s’agit non seule­ment de par­ta­ger notre sa­voir-faire tech­nique, mais aus­si un mo­ment de convi­via­li­té puisque le ca­fé est of­fert », in­dique Thier­ry Le­gendre, pré­sident du Fab-Lab, sa­tis­fait du suc­cès de ce ren­dez­vous men­suel or­ga­ni­sé à l’étage de la salle No­mi­noë, ré­cem­ment in­ves­tie par son as­so­cia­tion qui y dé­ve­loppe des pro­jets à la pointe de la tech­no­lo­gie, pa­ral­lè­le­ment à son Re­pair Ca­fé qui se­ra de nou­veau ou­vert au pu­blic le sa­me­di 3 fé­vrier, de 10 h à 12 h. Libre par­ti­ci­pa­tion aux frais.

L’im­passe des Beau­vais, à Dol, vient d’ac­cueillir un nou­veau site de com­pos­tage col­lec­tif - le qua­trième du genre en ville -, à la de­mande de ses ha­bi­tants dont Ma­ga­li Dou­dard, bé­né­vole en charge de leur bonne uti­li­sa­tion par les ri­ve­rains.

La com­mu­nau­té de com­munes du Pays de Dol et de la Baie du Mont-Saint-Mi­chel a fi­nan­cé l’achat et la mise en place des trois bacs de com­pos­tage ins­tal­lés sa­me­di dans l’im­passe. « Ils sont des­ti­nés aux dé­chets de cui­sine que peuvent être, par exemple, les éplu­chures de pommes de terre », a in­di­qué De­nis Ra­pi­nel, maire de Dol et pré­sident de la Com­mu­nau­té de com­munes, ayant par­ti­ci­pé à cette ins­tal­la­tion en com­pa­gnie des ha­bi­tants de l’im­passe. De même, était pré­sent Louis Le­port, autre élu com­mu­nau­taire en charge, quant à lui, de la ges­tion des dé­chets sur le ter­ri­toire.

Eco­lo­gique et éco­no­mique

Les deux élus ont rap­pe­lé l’in­té­rêt non seule­ment éco­lo­gique du com­pos­tage, mais aus­si éco­no­mique. « Il per­met de ré­duire le poids des pou­belles, sa­chant que 40 % des dé­chets qui y sont je­tés sont bio­dé­gra­dables ». Autre avan­tage : « Il per­met de pro­duire un amen­de­ment na­tu­rel qui va pou­voir ser­vir à cha­cun pour jar­di­ner. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.