Ces églises qu’il ne faut pas aban­don­ner

Elles sont l’un des élé­ments es­sen­tiels d’une com­mune. Tom­bés par­fois en désué­tude, par­fois lais­sés à l’aban­don, les édi­fices bé­né­fi­cient pour­tant d’aides et de sou­tien afin de les sau­ve­gar­der.

Le Perche - - Nogent-le-rotrou Et Son Pays -

Vi­chères.

C’est une ve­nue qui sau­ra in­té­res­ser les maires des com­munes. Le pré­sident de l’as­so­cia­tion la Sau­ve­garde de l’Art Fran­çais, Oli­vier de Ro­han Cha­bot, se­ra in­ter­viewé par Ch­ris­tiane Blin, res­pon­sable du stu­dio Ra­dio Grand Ciel de Nogent-le-Ro­trou, mais éga­le­ment cor­res­pon­dante pour l’Eure-etLoir de l’as­so­cia­tion. Sa ve­nue est pré­vue le jeu­di 19 jan­vier. Mi­li­ter pour l’Eure-et-Loir

Créée en 1921 par Édouard Mor­tier, duc de Tré­vise, « son but est de sau­ve­gar­der les ri­chesses d’art de la France, de fa­vo­ri­ser leur mise en va­leur et de les pro­té­ger contre le dé­la­bre­ment, le dé­mem­bre­ment ou la vente à l’étran­ger » , ex­plique Ch­ris­tiane Blin. Qui mi­lite donc pour la sau­ve­garde des églises eu­ré­liennes et par consé­quent du Perche no­gen­tais.

« Celle de Vi­chères no­tam­ment a re­çu 10 000 eu­ros en 2004 et 4 000 eu­ros en 2016. Celle des Autels-Ville­vil­lon, 30 490 eu­ros en 2001 et 6 000 eu­ros en 2005. Nous nous in­té­res­sons en ce mo­ment à l’église de Souan­cé-au-Perche et ses vi­traux ou en­core celle de Mon­ti­reau » .

Oui, car de­puis 1974, la gé­né­ro­si­té d’Aliette de Ro­han Cha­bot, mar­quise de Maillé, qui suc­cé­da en 1946 au duc de Tré­vise à la pré­si­dence de La Sau­ve­garde de l’Art Fran­çais, a do­té l’as­so­cia­tion d’im­por­tants moyens fi­nan­ciers. Pou­voir se­cou­rir un nombre plus grand

Mais il y a des condi­tions : seules les églises an­té­rieures au XIXe siècle et non clas­sées mais de pré­fé­rence ins­crits à l’In­ven­taire sup­plé­men­taire des Mo­nu­ments his­to­riques peuvent bé­né­fi­cier d’une aide.

« Notre vo­ca­tion est d’ai­der ceux qui se mo­bi­lisent pour pro­té­ger les églises, cha­pelles, prieu­rés, ex­plique le pré­sident Oli­vier de Ro­han Cha­bot, et d’abord ceux me­na­cés de dé­té­rio­ra­tions ir­ré­mé­diables. Dès que des per­sonnes se mo­bi­li­se­ront pour une église ou une cha­pelle, elles nous trou­ve­ront à leurs cô­tés » .

Avec un sou­hait par­ti­cu­lier : « pou­voir se­cou­rir un nombre plus grand en­core d’édi­fices, et d’abord ceux qui sans notre aide pour­raient bien dis­pa­raître » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.