Ré­forme du RSI : « C’est l’in­con­nue »

Le Perche - - Nuisibles - A.E.H.

Perche. Le Pre­mier mi­nistre Edouard Phi­lippe a en­tre­pris la ré­forme du RSI (Ré­gime so­cial des in­dé­pen­dants) qui doit prendre fin le 1er jan­vier 2018. Une bonne nou­velle pour les tra­vailleurs in­dé­pen­dants ?

Com­mer­çants, ar­ti­sans, au­toen­tre­pre­neurs et pro­fes­sions li­bé­rales, ac­tifs et re­trai­tés, vont pas­ser au ré­gime gé­né­ral de Sé­cu­ri­té so­ciale, à par­tir de l’an­née pro­chaine. Coif­feuse à Sain­teS­co­lasse-sur-Sarthe, Vé­ro­nique Blin a ini­tié le mou­ve­ment RSI 61 dans l’Orne, contre ce ré­gime so­cial qui a vu le jour il y a onze ans.

Elle veut croire au chan­ge­ment mais reste sur ses gardes. Du chan­ge­ment, oui, mais ?

« On ne sait pas où l’on va réel­le­ment. On veut bien croire au chan­ge­ment. Mais à condi­tion qu’on ne soit pas lé­sé. On paie dé­jà trop cher sans rien avoir en as­su­ran­ce­chô­mage, ma­la­die… Mais il faut payer pour avoir quelque chose. A condi­tion que ce ne soit pas pro­hi­bi­tif. »

« Al­lez à la Sé­cu (sé­cu­ri­té so­ciale), oui, pour­quoi pas. Mais com­bien al­lons- nous payer ? Est-ce que ça va nous coû­ter plus cher. On ne sait pas trop ce que l’on va payer. C’est l’in­con­nue. »

Par rap­port aux ré­gu­la­tions qui posent un vé­ri­table pro­blème aux pro­fes­sion­nels, Vé­ro­nique Blin ne s’en sort pas trop mal. Elle sait à peu près ce qu’elle va payer pour sa co­ti­sa­tion. La Per­che­ronne reste im­pli­quée dans le mou­ve­ment, elle conti­nue à se battre plus pour les autres que pour elle.

Mais elle n’est pas à l’abri : « De­main, on peut me de- man­der de ver­ser 30 000 € sans jus­ti­fi­ca­tif ! Tout peut ar­ri­ver. »

En mars 2015, elle avait ac­ti­ve­ment par­ti­ci­pé à la mo­bi­li­sa­tion contre le RSI, à Pa­ris, en mo­bi­li­sant deux cars. Une marche entre le Mont-SaintMi­chel et la ca­pi­tale a aus­si été or­ga­ni­sée. « Ces ma­ni­fes­ta­tions font par­ler. » Vé­ro­nique Blin veut croire que ces ac­tions « ont contri­bué à faire bou- ger les choses » : « La preuve, dit-elle, nos gou­ver­nants se sont aper­çus qu’il y avait des dys­fonc­tion­ne­ments dans ce sys­tème. »

S’il faut re­des­cendre dans la rue, la com­mer­çante n’hé­si­te­ra pas une se­conde : « On a com­men­cé à ob­te­nir quelque chose. Ce n’est pas main­te­nant qu’on va lâ­cher. »

Mars 2015. Les Per­che­rons avaient ma­ni­fes­té à Pa­ris contre le RSI. Avec la ré­forme du Ré­gime so­cial des in­dé­pen­dants, leur cal­vaire va-t-il s’ar­rê­ter ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.