Ce­mex, une sé­cu­ri­té en bé­ton

Les car­rières Ce­mex de La Ven­trouze et de Bi­zou re­ce­vaient un tro­phée in­terne pour deux ans sans ac­ci­dent de tra­vail, jeu­di 7 sep­tembre.

Le Perche - - De Tourouvre À Longny - Ra­phaël Hu­dry

La Ven­trouze. Ce ma­tin du jeu­di 7 sep­tembre, un em­ployé d’un site Ce­mex en Ile-de-France s’est fou­lé la che­ville. Un exemple d’un ac­ci­dent de tra­vail a prio­ri sans gra­vi­té, mais qui peut vite se pro­duire sur un site aus­si « ac­ci­den­to­gène » qu’une car­rière de sable. L’en­tre­prise mexi­caine Ce­mex, ac­teur mon­dial ma­jeur de l’in­dus­trie des ma­té­riaux de construc­tion (pro­duc­tion de ci­ment, bé­ton et gra­nu­lats) en pos­sède ain­si 330 rien qu’en France. Vers le 0 ac­ci­dent

Le but de Ce­mex France, at­teindre le 0 ac­ci­dent sur ses sites. « Il y a 30 ans, nous avions 60 ac­ci­dents par an, se rap­pelle Bru­no Hu­ve­lin, di­rec­teur de Ce­mex Gra­nu­lats Nord, soit 29 car­rières. Cette an­née, nous n’en avons eu qu’un. De­puis 10 ans, il y a une res­pon­sa­bi­li­sa­tion des équipes, une ana­lyse des risques, et une ré­flexion pour di­mi­nuer ces risques. » Ce­la semble payer puisque la car­rière de La Ven­trouze compte 17 ans sans ac­ci­dent de tra­vail.

Exem­plaires en termes de sé­cu­ri­té, les équipes des sites de La Ven­trouze ain­si que ce­lui de Bi­zou, sous la res­pon­sa­bi­li­té de Fré­dé­ric Myn­gheer (chef des deux car­rières) et Fré­dé­ric Le­riche (res­pon­sable du site de Bi­zou), re­ce­vaient un tro­phée in­terne pour les ré­com­pen­ser. Un tro­phée re­mis tous les deux ans, s’il n’y a pas eu d’ac­ci­dent entre-temps. « Il faut conti­nuer à faire at­ten­tion, pour vous et vos col­lègues » , a sa­lué Bru­no Hu­ve­lin lors de la re­mise de la ré­com­pense.

Il faut dire que les règles sont strictes sur le site, que ce soit en ma­tière de vi­tesse des vé­hi­cules, pro­tec­tions (au­di­tives, voies res­pi­ra­toires, casques, chaus­sures, gants, gi­lets…), le char­ge­ment et le dé­char­ge­ment, le sens de cir­cu­la­tion, etc. « La sé­cu­ri­té, c’est notre prio­ri­té » , sou­ligne ain­si Fré­dé­ric Myn­gheer, chef des car­rières de La Ven­trouze et Bi­zou. Des règles qu’il est tou­jours bon de ré­pé­ter car, on l’a vu, un ac­ci­dent est vite ar­ri­vé.

Les équipes des car­rières de La Ven­trouze et de Bi­zou, ré­com­pen­sées pour la sé­cu­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.