Les com­mer­çants lancent une pé­ti­tion

Le Perche - - Mortagne-au-perche Et Son Pays - Ra­phaël Hu­dry

Mou­lins- la- marche. En plus du maire Fa­brice Glo­ria, ce sont dé­sor­mais les com­mer­çants mou­li­nois qui montent au cré­neau.

Ils se sont réunis « d’ur­gence » la se­maine der­nière pour évo­quer la fer­me­ture de l’agence le ma­tin, ain­si que « de ses ser­vices de proxi­mi­té » . A sa­voir le dé­pôt de chèques et le coffre pour le dé­pôt des es­pèces, qui « au­ra des consé­quences pour les com­mer­çants, les as­so­cia­tions et les ha­bi­tants qui uti­lisent ces ser­vices tous les jours : frais de déplacement ac­crus, perte de temps. Banque his­to­rique des ha­bi­tants de Mou­lins-la-Marche qui étaient agri­cul­teurs pour la plu­part, elle les aban­donne au­jourd’hui qu’ils sont re­trai­tés ! » , écri­ven­tils dans la pé­ti­tion qu’ils ont lan­cée. Elle se­ra dis­po­nible jus­qu’au 21 oc­tobre dans les com­merces et chez quelques ar­ti­sans, avant d’être en­voyée au di­rec­teur de la banque. Aban­don­nés

Les pro­fes­sion­nels re­grettent le dé­pôt de caisse qui de­vrait vrai­sem­bla­ble­ment se faire à Sainte-Gau­bur­geSainte- Co­lombe. « Nous de­vrons faire des ki­lo­mètres su­per­flus chaque jour, peste Jo­han Le­sage, l’un des deux bou­lan­gers et pré­sident de l’union com­mer­ciale et ar­ti­sa­nale mou­li­noise. Ou alors nous pou­vons gar­der la caisse pen­dant plu­sieurs jours, ce qui pose un pro­blème de sé­cu­ri­té. Nous de­man­dons donc que le Cré­dit agri­cole garde au moins deux ac­cueils, le jeu­di, jour du mar­ché, et le sa­me­di. »

Même si ce­la semble plu­tôt concer­ner les com­mer­çants et ar­ti­sans, Jo­han Le­sage voit plus loin. « Les conseillers ac­cueillent en­core sur ren­dez-vous mais se dé­placent aus­si chez les par­ti­cu­liers, sou­ligne le bou­lan­ger. A terme, ils pour­raient donc fer­mer com­plè­te­ment l’agence pour ne conser­ver que le dis­tri­bu­teur. Mais gar­de­raient-ils le lo­cal pour juste un dis­tri­bu­teur ? Ce der­nier pour­rait aus­si dis­pa­raître. » Un cercle vi­cieux peut-être hy­po­thé­tique, mais qui cor­res­pond à la lo­gique de réa­li­ser des éco­no­mies dans la si­tua­tion ac­tuelle mo­rose.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.