Plus de 3 000 € dans les roues de Fan­fan

1 467 km ef­fec­tués en un peu plus d’une se­maine pour re­lier Bar­ce­lone. Plus de 1 000 fans sur les ré­seaux so­ciaux. L’ex­ploit de Fran­çois Bou­teille et de Jo­hann Gau­thier n’au­ra pas été vain.

Le Petit Bleu - - VILLE DE DINAN - Xa­vier BIZOT (CLP)

« C’est gé­nial, nous avons ré­col­té très exac­te­ment 3 029 €, soit plus du double que l’an der­nier. Cette opé­ra­tion a créé un grand en­goue­ment pour notre as­so­cia­tion. Les com­mer­çants et par­te­naires qui nous ont sui­vis, 42 au to­tal, ont tous joué le jeu, que ce soit sur Di­nan, Saint-Ma­lo ou Lam­balle où étaient dis­po­sées des urnes » re­late Ch­ris­tophe Le­fort, le mar­di 22 août au bar du Saut de la Puce, qui a été le lieu de ras­sem­ble­ment des sup­por­ters de Fran­çois Bou­teille, plus connu sous le di­mi­nu­tif de Fan­fan.

Cette an­née en­core, Fan­fan a pé­da­lé pour la bonne cause, la lutte contre le can­cer. Par­ti de Di­nan, le 5 août der­nier, son chal­lenge était de re­joindre Bar­ce­lone, alors que l’an pas­sé, il s’était ren­du en Suisse. Pour ce­la, cette an­née, il a été ac­com­pa­gné par son ami Jo­hann Gau­thier de Qué­vert. « Nous avons ef­fec­tué 1 467 km, soit un ki­lo­mé­trage moyen de 147 km par jour avec un pic à 205 km. La pre­mière étape nous a em­me­nés à Re­don. Nous avions alors fait une mise en jambe de 190 km. Lors de l’étape de Saint-Jean-leMont, les jambes de Jo­hann ne ré­pon­daient plus. J’ai donc conti­nué seul sur l’étape sui­vante, puis tout est re­par­ti dans l’ordre. Mon frère nous a, par la suite, ac­com­pa­gnés en mon­tagne avec son vé­hi­cule d’as­sis­tance, ce qui nous a per­mis de mon­ter des cols my­thiques comme Pail­hères, les Ares ou en­core ce­lui du Cal­vaire sans nos ba­gages. »

Les jambes se fai­saient lourdes et alors que Jo­hann n’étaient pas en grande forme, pour l’en­cou­ra­ger Fan­fan lui lance : « Al­lez cou­rage, il ne reste plus qu’une bosse ! » C’était ef­fec­ti­ve­ment vrai, sauf que la bosse fai­sait tout de même 18 km. Il s’agis­sait de la Mo­li­na à Bar­ce­lone. Ar­ri­vés, le mar­di 15 août, Fan­fan et Jo­hann, de­ve­nus en cours de route les « Fan­jos » sur les ré­seaux so­ciaux où plus de 1 000 per­sonnes les ont sui­vis lors de leur pé­riple, es­pé­raient alors prendre quelques jours de re­pos à Bar­ce­lone. « Avec les at­ten­tats du jeu­di soir, l’at­mo­sphère n’a plus du tout été la même. Nous n’avions plus en­vie de res­ter et le ven­dre­di, nous avons dé­ci­dé de re­par­tir. »

De re­tour à Di­nan, ils ont été ac­cueillis comme des hé­ros par leurs sup­por­ters et si rien n’a fil­tré sur le pé­riple de l’an pro­chain, Fan­fan a semble-t-il dé­jà en tête un nou­veau dé­fi à re­le­ver pour l’as­so­cia­tion Souffles d’es­poir contre le can­cer, qui oeuvre pour re­ver­ser les fonds re­cueillis au centre de lutte contre le can­cer Eu­gène Mar­quis de Rennes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.