QUES­TIONS À… CAPUCINE LAUR

Le Petit Bleu - - AUTOUR DE PLÉLAN-LE-PETIT -

La jeune femme de 22 ans ef­fec­tue un ser­vice ci­vique sur la com­mune. Elle ar­rive de… Mont­pel­lier ! 1. Com­ment une jeune Capucine Laur. fille de Mont­pel­lier a pu ar­ri­ver à Lan­gué­dias ? Après une école d’in­gé­nieur agro­nome à An­gers, j’ai fait un an d’études à l’agro cam­pus de Rennes. Grâce à ces for­ma­tions, je suis au­jourd’hui in­gé­nieure pay­sa­giste, op­tion éco­lo­gie. Je sou­hai­tais ef­fec­tuer une mis­sion sur le ter­rain. J’ai vu l’an­nonce concer­nant Lan­gué­dias sur le site ser­vice-ci­vique. gouv. Je vois ce tra­vail comme un trem­plin pour un fu­tur em­ploi. Il va me per­mettre de dé­cou­vrir l’ani­ma­tion sco­laire, ce qui se­ra pour moi, une pre­mière. 2. Com­ment s’est dé­rou­lée votre ar­ri­vée sur la com­mune ? Je suis ar­ri­vée à la mi-oc­tobre. Je ne connais­sais pas Lan­gué­dias, mais un peu Di­nan. J’ai dé­cou­vert que c’est une pe­tite com­mune très dy­na­mique avec beau­coup de pro­jets, comme l’es­pace in­ter­gé­né­ra­tion­nel, l’amé­na­ge­ment de la place de l’église ou en­core le Parc na­tu­rel ré­gio­nal. Ce sont des pro­jets qui me plaisent et je vais pou­voir tra­vailler, à rai­son de 30 heures par se­maine du lun­di au jeu­di, dans un cadre fa­mi­lial. Je viens juste de trou­ver un lo­ge­ment sur Di­nan. Je pour­rais ain­si faire des sor­ties na­tu­ra­listes avec les as­so­cia­tions lo­cales. 3. Quels sont vos ob­jec­tifs du­rant ces 8 mois de ser­vice ci­vique ? Le prin­ci­pal chan­tier que l’on m’a confié est de m’oc­cu­per de la serre pé­da­go­gique. Mon tu­teur, Ch­ris­tian Gic­quel, ad­joint au maire, m’a de­man­dé de pro­mou­voir le concept en at­ti­rant en­core plus les écoles. La mai­rie m’a aus­si de­man­dé de tra­vailler sur l’amé­na­ge­ment pay­sa­ger de la place de l’église et je vais conti­nuer à faire vivre le blog mis sur pied par mon pré­dé­ces­seur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.