Sau­ve­tage de Fa­nie et Pé­né­lope

Po­li­tique • Une pé­ti­tion pour de­man­der sa dé­mis­sion a dé­jà réuni près de 4000 si­gna­tures

Le Petit Journal - Catalan - - La Une -

Au cours d’une ba­lade do­mi­ni­cale avec ses tou­tous, Marie-Jo­sée dé­am­bu­lait tran­quille­ment le long d’un ca­nal, et s’ar­rê­ta stu­pé­faite de­vant un en­clos, en voyant deux ani­maux en dé­tresse.

Mau­vais temps pour JeanMi­chel Bay­let après avoir été in­ter­ro­gé dans l’hé­mi­cycle par la dé­pu­tée Isa­belle At­tard.

Jean-Mi­chel Bay­let a-t-il men­ti de­vant les dé­pu­tés? C’est la ques­tion qui est po­sée alors que la ligne de dé­fense avan­cée par le mi­nistre, ac­cu­sé en 2002 de vio­lences par son an­cienne col­la­bo­ra­trice, a de­puis été mise à mal par un gen­darme, té­moin à l'époque.

Dans une lettre ou­verte à Fran­çois Hol­lande, de­man­dant la dé­mis­sion du Mi­nistre Bay­let, Isa­belle At­tard n'hé­site pas à ren­voyer le Pré­sident de la Ré­pu­bli­qie à l'un des plus fâ­cheux épi­sodes du quin­quen­nat : «Ce men­songe d'un mi­nistre à l'As­sem­blée na­tio­nale a un triste pré­cé­dent: le men­songe du mi­nistre Jé­rôme Ca­hu­zac en 2013. Mon­sieur le Pré­sident de la Ré­pu­blique, vous avez com­mis une er­reur en nom­mant Jean-Mi­chel Bay­let mi­nistre, alors que cette agres­sion était de no­to­rié­té pu­blique», as­sène la dé­pu­tée. Plus de 6300 per­sonnes ont dé­jà ap­por­té leur sou­tien à la pé­ti­tion qui s’est fixée un ob­jec­tif de 10 000 si­gna­tures.

Le 11 oc­tobre, Jean-Mi­chel Bay­let avait pris la pa­role sur cette af­faire, pour la pre­mière fois de­puis des an­nées en dé­non­çant une nar­ra­tion «ro­man­cée» des faits. Se­lon lui, une or­don­nance de non­lieu au­rait été pro­non­cée en no­vembre 2014 avant que l'af­faire ne soit clas­sée sans suite.

Un men­songe, as­sure au­jourd'hui Isa­belle At­tard, s'ap­puyant sur le té­moi­gnage du gen­darme, qui avait sai­si la dé­po­si­tion de la plai­gnante en 2002, au site d’in­for­ma­tion « BuzzFeed». Se­lon ce mi­li­taire, «il n'y a eu au­cune ins­truc­tion ju­di­ciaire. Le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Mon­tau­ban a or­don­né l'ar­rêt to­tal et bru­tal de l'en­quête, avant même qu'une confron­ta­tion ait eu lieu entre la vic­time et ce­lui qu'elle dé­non­çait comme son agres­seur », écrit l'élue nor­mande.

Au len­de­main de la pu­bli- ca­tion de la lettre ou­verte adres­sée au Pré­sident, de­man­dant la dé­mis­sion de Jean-Mi­chel Bay­let, mi­nistre de l'Amé­na­ge­ment du Ter­ri­toire, ce der­nier a char­gé ses avo­cats "d’en­ga­ger des pour­suites en dif­fa­ma­tion". Se­lon eux «Ces at­taques contiennent des propos men­son­gers, font état d’un té­moi­gnage ano­nyme des plus dou­teux […] La plainte se­ra dé­po­sée dans les jours qui viennent", in­di­quaient-ils par com­mu­ni­qué en dé­but de se­maine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.