À quand les amendes pour les clients?

PROS­TI­TU­TION.

Le Petit Journal - Catalan - - La Une -

De­puis le mois d’avril, les clients des pros­ti­tuées sont sus­cep­tibles d’être ver­ba­li­sés.

Pros­ti­tu­tion • De­puis le mois d’avril, les clients des pros­ti­tuées sont sus­cep­tibles d’être ver­ba­li­sés. Dans les faits, au­cun PV n’a en­core été dres­sé dans le dé­par­te­ment

C’est une loi que tout le monde a zap­pée cet été et qui pour­tant a sus­ci­té moult po­lé­miques pen­dant trois ans. Vo­té le 6 avril 2016 et en­tré au jour­nal of­fi­ciel le 14 avril, le texte qui am­bi­tionne de pé­na­li­ser les clients est donc ap­pli­cable de­puis plus de quatre mois.

Dans les faits, qu’en est-il ? À Per­pi­gnan, comme ailleur en France, c’est com­plexe de ver­ba­li­ser. C’est une in­frac­tion dont les élé­ments consti­tu­tifs sont dif­fi­ciles à ap­por­ter.

Il faut que le rap­port sexuel soit consti­tué et ré­tri­bué. De plus, le dé­lit de ra­co­lage ac­tif ou pas­sif a été sup­pri­mé.

En­fin , on ne peut pla­cer la per­sonne en garde à vue mais seule­ment la sanc­tion­ner par un timbre-amende. Un casse-tête pour les po­li- ciers et les gen­darmes alors que les autres mis­sions se bous­culent. Vu qu’on ne risque pas d’ins­tal­ler des ca­mé­ras dans les ca­mion­nettes, on ne va pas perdre notre temps à prou­ver l’im­prou­vable, pour­rait-on ré­su­mer.

Pour­tant, la po­li­tique d’ac­tion des forces de l’ordre sur le ter­rain n’est pas neutre. Elle s’oriente vers des rap­pels à la loi avec convo­ca­tion et contra­ven­tion de cin­quième classe. En cas de ré­ci­dive dans un dé­lai de trois ans, ce­la de­vient un dé­lit pas­sible d’une peine d’amende pou­vant al­ler jus­qu’à 3 750 eu­ros.

Pour dé­cou­ra­ger la clien­tèle, plu­tôt que de guet­ter « le flag », les équipes oc­cupent le ter­rain en mul­ti­pliant les contrôles rou­tiers, en ver­ba­li­sant pour des pneus lisses, des dé­fauts de per­mis de conduire, etc. On peut aus­si agir sur l’ex­hi­bi­tion sexuelle qui per­met de pla­cer en garde à vue. Des me­sures ef­fi­caces. Au­jourd’hui, une voi­ture de po­lice en pa- trouille suf­fit à faire fuir ceux qui rôdent.

C’est com­plexe à mettre en oeuvre. Il faut que le rap­port sexuel soit consti­tué et ré­tri­bué.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.