Des ré­ser­va­tions sur­tout dans les grandes villes

Le Petit Journal - du Tarn-et-Garonne - - LE POINT FORT -

Dayuse.com, site de ré­ser­va­tion de chambre d’hô­tels en jour­née, sui­vi par d’autres (Poz’in, So­room, etc.), ont cham­bou­lé le mar­ché hô­te­lier fran­çais. La start-up tra­vaille avec plus de 650 hô­tels en France, dont 430 à Pa­ris et en Île-de-france. Le site est pré­sent dans 18 pays, 150 villes du monde, et sou­haite pour­suivre son dé­ve­lop­pe­ment après une le­vée de fonds de 15 mil­lions d’eu­ros à l’au­tomne 2015. La so­cié­té, qui bé­né­fi­cie du sou­tien de pro­fes­sion­nels re­con­nus tels que le co-fon­da­teur d’ac­cor, Paul Du­brule, ou en­core Jacques-an­toine Gran­jon, créa­teur de Vente-pri­vée, a en­re­gis­tré « un dou­ble­ment du chiffre d’af­faires, pas­sant de dix mil­lions d’eu­ros, en 2015, à vingt mil­lions, en 2016 », se fé­li­cite Da­vid Le­bée, fon­da­teur de ce site. « La lo­ca­tion de chambres d’hô­tels a tou­jours été là, a tou­jours exis­té. L’offre pro­po­sée par ces sites ne fait que struc­tu­rer ce mar­ché, comme Airbnb a pu en faire au­tant pour la lo­ca­tion d’ap­par­te­ments entre par­ti­cu­liers.

Ces sites sont un in­ter­mé­diaire, prennent une com­mis­sion au pas­sage », ré­sume Van­gue­lis Pa­nayo­tis, du ca­bi­net d’ex­per­tise Mkg Group. « On est par­ti du constat que 70 % des chambres sont vides, la jour­née.

On mo­né­tise donc les ac­tifs dor­mants, en ren­for­çant l’in­dus­trie hô­te­lière, sans pour au­tant la per­tur­ber, contrai­re­ment à Airbnb, Uber, qui ont cas­sé les mo­dèles exis­tants », se dé­fend le fon­da­teur du site Dayuse.com.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.