Il a brû­lé vif

Le Petit Journal - L'hebdo du Lot-et-Garonne - - FAITS & GESTES -

En moins de deux jours, le Lot-et-Ga­ronne a été le siège de morts dra­ma­tiques. A Ville­neuve-sur-Lot le 8 No­vembre : un homme a brû­lé vif. Le même jour à SaintPar­doux-du-Breuil : un homme a été as­sas­si­né, le len­de­main son pré­su­mé meur­trier s’est sui­ci­dé à Ton­neins....

Ce qui s’est pas­sé à Ville­neuve-sur-Lot

Il était un peu plus de mi­nuit quand mer­cre­di 8 no­vembre à hau­teur du 20 de la rue Pom­pey, les se­cours ont été aler­tés. Les po­li­ciers ont éteint le feu qui était en train de consu­mer un homme qui était vi­vant. Le mal­heu­reux est dé­cé­dé quelques mi­nutes après l’ar­ri­vée des se­cours. Qui est la vic­time ? Tout ce que l’on peut dire c’est qu’elle est ma­jeure. Prés du corps ont été re­trou­vés des pa­piers d’iden­ti­té… A qui ap­par­tiennent-ils ? Au mal­heu­reux ? Nul ne le sait Que s’es­til exac­te­ment pas­sé ? Nul ne peut le dire. Ce ne sont plus les po­li­ciers vil­le­neu­vois qui mènent l’en­quête. C’est l’an­tenne age­naise du ser­vice ré­gio­nal de po­lice ju­di­ciaire de Tou­louse. Une au­top­sie va être pra­ti­quée. Les en­quê­teurs cherchent à iden­ti­fier la vic­time. S’agit-il d’un sui­cide ? d’un meurtre ? Pour­quoi une telle sau­va­ge­rie ? Pour­quoi a-t-on trou­vé des traces de sang près du corps. L’homme a-t-il été tué ailleurs et son corps a-t-il été trans­por­té et brû­lé rue Pom­pey ?

Sui­cide écar­té

La piste du sui­cide a été ra­pi­de­ment écar­tée. On a en ef­fet dé­cou­vert une cein­ture au­tour du cou de la vic­time. Une in­for­ma­tion ju­di­ciaire contre X avec au­teur in­con­nu a été ou­verte. L’iden­ti­té du mal­heu­reux est connue. Cet homme de 45 ans vi­vait seul ave­nue Er­nest La­fon à Ville­neuve -sur -Lot. Une nou­velle piste est en train de voir le jour. Il sem­ble­rait que l’homme pour­rait avoir bé­né­fi­cié d’un hé­ri­tage…. Et comme cha­cun le sait…. Un hé­ri­tage est tou­jours (ou presque tou­jours) cause de conflits fa­mi­liaux…. C’est ef­frayant, cet homme a été brû­lé vif, au­jourd’hui on connaît son nom, on connaît son his­toire, on sait qu’il n’a pra­ti­que­ment pas de pas­sé ju­di­ciaire… Pour­quoi donc a-t-on cher­ché à le tuer ain­si ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.