« Les Pru­nelles » d’An­toine Do­mi­nique

Le Petit Journal - L'hebdo du Lot-et-Garonne - - DÉPARTEMENT -

La Ga­le­rie Mon­tes­quieu ac­cueille, jus­qu’au 17 no­vembre au 40, rue Mon­tes­quieu, An­toine Do­mi­nique, pho­to­graphe, qui pré­sen­te­ra une ex­po­si­tion pho­to liée au rug­by fé­mi­nin de l’Age­nais, « Les Pru­nelles » du SUA Rug­by.

An­toine Do­mi­nique a ob­te­nu un CAP de pho­to­graphe puis un Bre­vet Tech­nique des Mé­tiers (pho­to­graphe spé­cia­li­sé en por­trait) en ap­pren­tis­sage à Mont­pel­lier. Dès 2009, il en­tame un tra­vail de re­cherche pho­to­gra­phique sur le rug­by ama­teur qu’il in­clut dans son pro­jet de fin d’études in­ti­tu­lée «le rug­by de nos cam­pagnes » en 2012. En 2013, il re­tourne à Mon­flan­quin pour tra­vailler au Stu­dio Veys­set au sein d’une équipe de cinq per­sonnes. A par­tir de 2015, dans le pro­lon­ge­ment de son tra­vail sur le rug­by mas­cu­lin, An­toine dé­ve­loppe une sé­rie sur le rug­by fé­mi­nin in­ti­tu­lée « Femmes de rug­by » et choi­sit de le mon­trer dif­fé­rem­ment en créant une es­thé­tique, s’ins­pi­rant de pho­to­graphes por­trai­tistes qu’il ad­mire. Il construit une lu­mière et une am­biance. La dra­ma­ti­sa­tion de ses por­traits s’avère es­sen­tielle pour lui. Le pre­mier match de rug­by fé­mi­nin au­quel il as­siste lui fait ra­pi­de­ment com­prendre l’im­por­tance de ce sport dans la vie des joueuses. Il dé­cide alors de les pho­to­gra­phier telles qu’elles sont sur le ter­rain : fortes, dures, har­gneuses même agres­sives mais aus­si douches, sen­sibles et par­fois fra­giles. En deux ans, An­toine pho­to­gra­phie plus de 190 joueuses de rug­by. Celles-ci pho­to­gra­phiées en stu­dio au for­mat car­ré com­mu­niquent avec les spec­ta­teurs par leur re­gard, leur en­vie, leur dé­ter­mi­na­tion, leur pas­sion et leur force. Ces por­traits nous amènent à per­ce­voir l’am­bi­va­lence du rug­by fé­mi­nin re­liant la dou­ceur et la ru­desse. Sa sen­si­bi­li­té et son sa­voir-faire le guident afin de réa­li­ser des images sin­cères, mo­dernes et fi­dèles aux per­sonnes qu’il pho­to­gra­phie. Le por­trait ap­pa­raît comme une évi­dence pour ce jeune pho­to­graphe qui place la ren­contre et la re­la­tion hu­maine à la base de son tra­vail. « Un por­trait, c’est d’abord une ren­contre ». An­toine a ob­te­nu plu­sieurs mé­dailles aux Mé­dailles de la Pho­to­gra­phie Professionnelle Fran­çaise (MPPF).

Ou­ver­ture de la ga­le­rie : du 14 au 17 no­vembre de 15h à 18 heures.

Phase fi­nale d’An­toine Do­mi­nique

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.