Libre d’ai­mer

Le Petit Journal - L'hebdo local du Gers - - LE POINT FORT -

Dans à peine un mois, il y au­ra qua­rante huit ans que Ga­brielle Rus­sier a mis fin à ses jours. Parce que Ch­ris­tian Ros­si, avait quinze ans de moins qu’elle. Pour­tant, d’après des té­moins de l’époque, ces deux-là s’ai­maient vrai­ment et, du haut de son 1,57m et avec ses 45 ki­los, elle ne res­sem­blait en rien à une sé­duc­trice sur le re­tour, s’en pre­nant à l’in­no­cence d’un en­fant bar­bu de 1,75m... La ma­jo­ri­té était alors à 21 ans. Au­jourd’hui, à 18 ans, au­rait-elle sau­vé ces amou­reux?

Traî­née dans la boue, in­sul­tée, mise en pri­son, condam­née, am­nis­tiée puis à nou­veau in­cul­pée alors que Ch­ris­tian est in­ter­né en psy­chia­trie, la sen­si­bi­li­té de Ga­brielle n’a pas ré­sis­té. «Mou­rir d’ai­mer», le film de d’An­dré Cayatte fe­ra pleu­rer la France en­tière. Trop tard.

Presque cin­quante ans plus tard, les men­ta­li­tés ont-elles vrai­ment évo­lué ? Notre pré­sident de la Ré­pu­blique, fraî­che­ment élu a, lui aus­si, été sé­duit par son pro­fes­seur. Il était en­core plus jeune et l’écart d’âge plus im­por­tant. Le scan­dale a été énorme même si, heu­reu­se­ment la fin est heu­reuse. N’em­pêche que cer­tains jour­na­listes ne se sont pas pri­vé de ré­flexions in­ju­rieuses. Leur his­toire d’amour im­pos­sible, de­ve­nu pos­sible à force d’y croire et de s’en­tê­ter, a fait la joie des pu­bli­ca­tions people et des autres. Ce qui au­rait pu être un han­di­cap a été trans­for­mé en ar­gu­ment de poids. Tant et si bien que le jour de l’in­ves­ti­ture de son ma­ri, le dé­bat po­li­tique de fond était : «Pour ou contre la lon­gueur de la jupe de Ma­dame la Pre­mière dame». Ce qui en dit long sur l’in­tel­li­gence po­li­tique de ces deux-là. Et sur leur ca­pa­ci­té à créer des leurres afin d’at­ti­rer les re­gards d’un cô­té pour avoir les mains libres et agir à leur guise de l’autre. Lais­sons s’ai­mer ceux qui s’aiment. C’est la vie pri­vée de cha­cun qui, comme on le constate chaque jour da­van­tage, est de plus en plus me­na­cée. Et oc­cu­pons nous des vraies ques­tions. Comme du nombre de plus en plus im­por­tant des pauvres, de plus en plus pauvres, dans notre pays... et ailleurs. Et des me­sures ur­gentes à prendre qui n’ont rien à voir avec un conte de fées qu’on lit aux en­fants afin de les en­dor­mir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.