Mar­tine de­vient créa­trice de pe­tite cou­ture

Se­cré­taire à Pa­ris, Mar­tine Pel­le­tier s’est re­con­ver­tie dans la créa­tion de pe­tite cou­ture cou­sue main en ve­nant s’ins­tal­ler à Ceau­cé.

Le Publicateur Libre - - Bo­cage De Pas­sais - N.G. Contact : 06.43.17.93.55.

Ve­nue de Pa­ris, Mar­tine Pel­le­tier, 47 ans, a élu do­mi­cile à Ceau­cé. Se­cré­taire en ré­gion pa­ri­sienne jus­qu’en 2013, elle s’est re­con­ver­tie dans l’artistique et l’ar­ti­sa­nat.

Mul­ti-ta­lents

Après avoir sui­vi un stage d’illus­tra­trice-in­fo­gra­phiste à la Mai­son des illus­tra­teurs à Pa­ris, Mar­tine s’est mise à réa­li­ser, grâce à un lo­gi­ciel de mise en page, des af­fi­chages pour des pu­bli­ci­taires ou des ma­ga­zines, des fas­ci­cules tou­ris­tiques, des flyers (dé­pliants ou af­fi­chettes) sous la forme ori­gi­nale de car­tons d’in­vi­ta­tion.

Elle s’adonne au chant dans une for­ma­tion, teste la fi­gu­ra­tion pour voir l’en­vers du dé­cor en jouant le rôle d’une at­ta­chée de presse dans la sé­rie Jo­sé­phine, Ange gar­dien et dans le film de Luc Bes­son, Peau d’ange.

La pein­ture et le des­sin sont ses autres passe-temps. Ses tech­niques pré­fé­rées sont le fu­sain, l’aqua­relle, le feutre pein­ture, le fu­sain crayon-gomme, l’encre de chine.

L’ar­tiste ama­teur peint les pay­sages, les por­traits et les scènes sor­ties tout droit de son ima­gi­na­tion. « Ma pre­mière ex­po­si­tion a du­ré trois se­maines, au Ca­fé de l’Opé­ra à Pa­ris », sou­ligne-t-elle.

Pe­tite cou­ture cou­sue main

Main­te­nant, Mar­tine ajoute une nou­velle corde à son arc.

Elle se lance dans l’ar­ti­sa­nat, créant de ses doigts agiles, de la pe­tite cou­ture, comme des sacs à main, des sacs en toile ou en feu­trine, avec du tis­su de ré­cu­pé­ra­tion ou ache­té, des po­chettes, des bi­joux, des pen­den­tifs, des perles, des dès en ar­gile, des bagues gâ­teau, des mé­daillons. « Je trans­forme toutes sortes de bi­joux pour qu’ils de­viennent fa­shion », ré­sume la nou­velle Ceau­céenne. Elle « cus­to­mise » les chaus­sures de sport en des­si­nant sur la toile de jo­lis mo­tifs.

Vivre de ses créa­tions

L’ar­tiste ama­teur s’est fait connaître l’an­née der­nière à Ceau­cé en par­ti­ci­pant au mar­ché de Noël. Même si les ventes ont été rares, elle garde es­poir de pou­voir vivre de ses créa­tions et lance un ap­pel aux as­so­cia­tions ou mai­sons de re­traite qui ac­cep­te­raient d’ex­po­ser et vendre ses com­po­si­tions.

En at­ten­dant ce jour, Mar­tine re­cherche un em­ploi stable. Elle sou­haite mettre ses ta­lents au ser­vice des Com­mu­nau­tés de com­munes ou com­munes du Bo­cage qui re­cherchent une ani­ma­trice « touche-à-tout » pour leurs centres de loi­sirs ou pour la mise en place d’ac­ti­vi­tés pé­ri­sco­laires.

Mar­tine Pel­le­tier crée de la pe­tite cou­ture cou­sue main.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.