Char­lotte Ca­gnard quitte la MJC

Ani­ma­trice à la MJC (Mai­son des Jeunes et de la Culture) de Vire de­puis ses 17 ans, la jeune vi­roise de 25 ans dé­cide de quit­ter son poste.

Le Voix - Le Bocage - - De La Vire Noireau -

Vire. Il y a main­te­nant 8 ans que Char­lotte a re­joint l’équipe de la MJC de Vire. Pour­tant, étant pe­tite, elle rê­vait de de­ve­nir dan­seuse : « C’est d’ailleurs en fai­sant de la danse avec Col­leen Ri­chard­son à la MJC que j’ai connu l’as­so­cia­tion » . En ef­fet, son par­cours n’est pas des plus clas­siques puisque le mé­tier d’ani­ma­teur croise son che­min lors­qu’elle ef­fec­tue un job d’été pour la ville de Vire. « Je de­vais faire le mé­nage dans les centres de loi­sirs et c’est en voyant les ani­ma­teurs exer­cer que j’ai com­men­cé à m’in­té­res­ser au mé­tier » , confie Char­lotte qui de­vient alors ani­ma­trice. Conseillée par Ch­ris­tine Le­blanc, di­rec­trice ad­jointe, elle dé­cide en­suite de d’in­té­grer un IUT Car­rières So­ciales à Rennes pour éle­ver son ni­veau d’études. Une fois son di­plôme ob­te­nu et de re­tour dans sa ville na­tale en 2014, la MJC lui pro­pose un CDI à 25h heb­do­ma­daires qui se trans­for­ma en 35h par se­maine quelques mois À la fin du mois, Char­lotte Ca­gnard quit­te­ra la MJC. plus tard.

« Je pense avoir fait le tour »

« La MJC m’a tel­le­ment ap­por­té : une for­ma­tion, une ex­pé­rience pro­fes­sion­nelle et m’a ai­dé à prendre confiance en moi. Au cours des an­nées j’ai eu la chance d’évo­luer dans mes fonc­tions mais j’ai main­te­nant l’im­pres­sion d’avoir fait le tour. J’ai en­vie de prendre le risque de tout quit­ter » , té­moigne la jeune vi­roise. À la fois at­tris­tée à l’idée de quit­ter l’éta­blis­se­ment mais im­pa­tiente d’en­ta­mer sa nou­velle vie, Char­lotte quit­te­ra la MJC fin sep­tembre tou­jours à la re­cherche d’un em­ploi dans l’ani­ma­tion sur Caen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.