L’exode de 1944 ra­con­té par 24 lo­caux

Le Voix - Le Bocage - - De La Vire Noireau - Je me sou­viens… 19391945 Des ha­bi­tant(e) s de Valdallière té­moignent : pro­jec­tion du film réa­li­sé par l’as­so­cia­tion Vi­déo 3, ven­dre­di 15 sep­tembre, à 20 h 30, à la salle Pier­reGeof­froy, à Vas­sy. 1 h 10. C’est gra­tuit ! Plus d’in­for­ma­tions sur le blog : ht

Vas­sy. Ils nous parlent d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. En tout, 24 aî­nés de Valdallière ont plon­gé dans leurs sou­ve­nirs et ra­con­té leur été 1944. Face à eux, les cinq bé­né­voles de l’as­so­cia­tion Vi­déo 3 et leur ca­mé­ra.

Une autre fa­çon d’en­vi­sa­ger le conflit

Ven­dre­di 15 sep­tembre, à 20 h 30, ils pré­sen­te­ront avec bon­heur le film qu’ils ont réa­li­sé : Je me sou­viens… 19391945 Des ha­bi­tant(e) s de Valdallière té­moignent. « L’idée de dé­part était de col­lec­ter les té­moi­gnages de gens de notre ré­gion, des sou­ve­nirs d’en­fants pen­dant la guerre car le temps passe très vite » , sait Da­niel Hé­louin. « C’est aus­si une autre fa­çon d’en­vi­sa­ger le conflit. Ce vé­cu per­met de mieux com­prendre l’His­toire avec un grand H. »

Au dé­part, les vi­déastes ama­teurs es­pé­raient une di­zaine de té­moi­gnages. « Fi­na­le­ment, on s’est ar­rê­té à 24 ! » L’un d’eux est dé­cé­dé de­puis le tour­nage. « C’est aus­si pour gar­der cette mé­moire-là vi­vante que nous avons réa­li­sé ce film… »

Après une pre­mière ren­contre, les bé­né­voles de Vi­déo 3 sont pas­sés der­rière la ca­mé­ra. « Com­bien d’heures avons­nous tour­né ? Je n’ai pas comp­té » , sou­rit- il. « Nous avons fait ça dans les condi­tions les plus simples pos­sible, dans leur en­vi­ron­ne­ment per­son­nel. Et sou­vent, nous nous sommes re­trou­vés confron­tés à une sa­crée dif­fi­cul­té : de notre en­tre­tien, par­fois tout est in­té­res­sant. C’est la pe­tite his­toire dans la grande. » Alors pour­quoi cou­per ? Ré­sul­tat : les spec­ta­teurs dé­cou­vri­ront « un pe­tit mon­tage très simple du témoignage de chaque per­sonne » . Exit donc l’idée ini­tiale de croi­ser les té­moi­gnages.

Un thème : l’exode de 1944

« Tous ont une thé­ma­tique com­mune qui est l’exode de 1944. Dé­but août, face aux com­bats qui se rap­prochent, ce qui s’ap­pelle au­jourd’hui Valdallière a l’ordre d’éva­cuer » , narre le pro­fes­seur d’his­toire à la re­traite. « À l’époque, nos plus jeunes té­moins ont 5 ans, les plus âgés sont de jeunes adultes. »

Les bruits, les odeurs les ont par­ti­cu­liè­re­ment mar­qués et dictent leurs pen­sées, 73 ans

plus tard. « Le film dure 1 h 10. Il y au­ra de quoi en faire un deuxième ; c’est un peu frus­trant car il y au­rait plus de gens en­core à ren­con­trer mais, à un mo­ment don­né, il faut pas­ser à autre chose. » Le film se­ra éga­le­ment à dé­cou­vrir à la mé­dia­thèque de Vas­sy, comme les autres réa­li­sa­tions de l’as­so­cia­tion.

Ven­dre­di, à 20 h 30, Vi­déo 3 pré­sen­te­ra son film : Je me sou­viens… 1939-1945 Des ha­bi­tant(e) s de Valdallière té­moignent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.