Le KC Pen­ly re­çu trois sur trois !

Pour la pre­mière fois, le KC Pen­ly avait trois li­cen­ciés re­te­nus à titre in­di­vi­duel dans l’équipe de France lors de la coupe d’Eu­rope. Le ré­sul­tat a été au-de­là des es­pé­rances avec trois mé­dailles pour les Pen­lyais.

Les Informations Dieppoises - - Sports - Ph. B.

Même si elle est loin d’être ter­mi­née, cette sai­son res­te­ra en­core im­por­tante pour le KC Pen­ly. En ef­fet, après avoir vu par le pas­sé des équipes re­pré­sen­ter le club, cette fois, ce sont trois re­pré­sen­tants qui ont por­té haut les cou­leurs pen­lyaises au ni­veau eu­ro­péen à titre in­di­vi­duel.

Pour y par­ve­nir, la pre­mière étape à bien né­go­cier avait été la coupe de France ; dis­pu­tée en fé­vrier à Deau­ville, elle avait sou­ri au KC Pen­ly et plus par­ti­cu­liè­re­ment à ceux qui al­laient être ap­pe­lés plus tard en équipe de France. Après plus de vingt ans sans com­pé­ti­tion, Co­rinne Pe­tit ef­fec­tuait un re­tour ga­gnant en dé­cro­chant une belle deuxième place, Alexandre Car­ca­gno ob­te­nant le même clas­se­ment alors que son jeune frère En­gue­ran ga­gnait cette coupe.

Ces trois Pen­lyais étaient en­suite conviés à un stage à Pa­ris, en juin, afin de fi­na­li­ser la sé­lec­tion dé­fi­ni­tive et une fois re­te­nus, tous les membres de l’équipe de France ont pris part à un ul­time stage de pré­pa­ra­tion à Sar­re­bourg (Mo­selle) pour les der­niers ré­glages, mais aus­si par­faire un es­prit d’équipe.

Les frères Car­ca­gno sur le po­dium

Place à la coupe d’Eu­rope wado-ryu donc à Nan­terre tout ré­cem­ment et pour Alexandre Car­ca­gno, c’était la deuxième par­ti­ci­pa­tion consé­cu­tive ; après avoir fi­ni deux fois à la troi­sième place l’an pas­sé en Suisse, il était à nou­veau en lice chez les es­poirs et les se­niors. Mal­gré une forte obli­ga­tion pro­fes­sion­nelle qui l’a em­pê­ché de s’en­traî­ner peut-être au­tant qu’il l’au­rait sou­hai­té, il a te­nu son rang en pas­sant trois tours avant d’être éli­mi­né en quart de fi­nale pour dé­cro­cher la troi­sième place en es­poirs.

Pour son jeune frère En­gue­ran, c’était une pre­mière et sur sa lan­cée de sa vic­toire en coupe de France, il a ef­fec­tué un très beau par­cours. Seul ca­det de l’équipe de France, il a mon­tré que sa sé­lec­tion était mé­ri­tée en dé­cro­chant une très belle deuxième place, ne réa­li­sant pas vrai­ment la por­tée de son ré­sul­tat au mo­ment de re­ce­voir sa mé­daille d’ar­gent.

La belle an­née 2017 de Co­rinne Pe­tit

Res­tait la pro­fes­seur du club Co­rinne Pe­tit qui a vé­cu in­ten­sé­ment la com­pé­ti­tion : « Ce­la fait plus de vingt ans que je n’étais pas al­lée en com­pé­ti­tion et cette an­née 2017 res­te­ra gra­vée dans ma mé­moire. J’ai re­pris l’en­traî­ne­ment avec plus d’in­ten­si­té à un mo­ment de ma vie où je de­vais faire plus de sport ; j’ai alors dé­ci­dé de re­tour­ner en com­pé­ti­tion pour ten­ter d’ob­te­nir un bon ré­sul­tat, mais sur­tout pour me faire plai­sir et ça a été vrai­ment le plus im­por­tant ; non seu­le­ment j’ai fi­ni deuxième de la coupe de France puis deuxième de la coupe d’Eu­rope, mais sur­tout j’ai pris beau­coup de plai­sir. Avec l’âge, j’ai lo­gi­que­ment man­qué de vi­tesse et d’ex­plo­si­vi­té, mais j’ai beau­coup tra­vaillé pour cher­cher le geste par­fait » .

De plus, lors de la coupe d’Eu­rope, il n’y avait qu’une seule ca­té­go­rie chez les vé­té­rans et Co­rinne Pe­tit (V3) s’est re­trou­vée face à des ad­ver­saires net­te­ment moins âgées qu’elle. Sa deuxième place prend donc en­core plus de va­leur et elle est aus­si sa­tis­faite pour d’autres rai­sons : « Nous étions cinq Nor­mands dans l’équipe de France et les cinq sont mé­daillés ; de plus, nous avions tra­vaillé en­semble avant et c’est donc une per­for­mance col­lec­tive. Laurent Clé­ment, pro­fes­seur à Eu, l’em­porte chez les vé­té­rans, ca­té­go­rie dans la­quelle Alain N’Guyen (qui est de Li­sieux) fi­nit troi­sième » .

Si la coupe du monde est un peu loin (en 2021), d’autres échéances na­tio­nales et in­ter­na­tio­nales se pro­filent à l’ho­ri­zon, mais Co­rinne Pe­tit ne veut pas trop y pen­ser : « Avec un po­dium na­tio­nal et un po­dium eu­ro­péen, 2017 consti­tue une grande an­née pour moi. L’an pro­chain, la coupe d’Eu­rope se dé­rou­le­ra au Por­tu­gal et ce se­rait bien d’y être, mais je ne me fixe pas des ob­jec­tifs à long terme sauf pour la coupe de France. J’es­père qu’avec Alexandre et En­gue­ran, nous y se­rons en­core en 2018 pour por­ter haut les cou­leurs de notre club » .

En marge de cette ac­tua­li­té in­ter­na­tio­nale, le KC Pen­ly a aus­si main­te­nu son ac­ti­vi­té dans la ré­gion ; ain­si une dé­lé­ga­tion du club était pré­sente à la ré­cente coupe du Tré­port et à l’ins­tar de leur pro­fes­seur Co­rinne Pe­tit, les Pen­lyais ont ob­te­nu des ré­sul­tats plus que sa­tis­fai­sants en mon­tant sur le po­dium à sept re­prises sur les neuf membres en lice.

Un ap­pel aux en­fants

Le KCP rem­porte trois vic­toires grâce à Ch­loé Le­fèvre en pous­sines, la mi­nime Louanne Qui­lan et à Anaïs Ves­pier chez les ju­niors ; de leur cô­té, Naël Bloc (pu­pille) et An­toine Douay (ca­det) ont fi­ni à la deuxième place lors que Léo Val­let (pous­sin), Ma­non Fer­ry ( pous­sine), Gwe­naelle Le­fèvre (mi­nime) et Faus­tine Nor­mand (éga­le­ment mi­nime) ont ter­mi­né au troi­sième rang. Ont éga­le­ment pris part à cette com­pé­ti­tion Noah Siur­dy­ban et Elodie Gour­lain qui s’est clas­sée cin­quième.

Par ailleurs, si le KC Pen­ly conti­nue de briller en com­pé­ti­tion, Co­rinne Pe­tit lance un ap­pel aux plus jeunes qui vou­draient dé­cou­vrir le ka­ra­té : « Nous comp­tons en­vi­ron 35 li­cen­ciés, mais avec ceux qui sont pas­sés aux en­traî­ne­ments ados-adultes et ceux qui ont ar­rê­té, il n’y a plus qu’une di­zaine de pe­tits. Il y a donc de la place dis­po­nible pour ve­nir nous re­joindre ; c’est à par­tir de six ans et comme pour les grands, il y a deux en­traî­ne­ments, le mer­cre­di et le ven­dre­di de 18 à 19 h, chaque se­maine » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.