Hé­ros

Les Inrockuptibles - - Edito - Pierre Sian­kows­ki

La scène a dé­fi­lé sous nos yeux éba­his tout le week-end. Nous sommes à Pa­ris, rue Marx-Dor­moy, XVIIIe ar­ron­dis­se­ment. Un en­fant de 4 ans est sus­pen­du dans le vide à la seule force de ses bras, ac­cro­ché à un bal­con du qua­trième étage, sous le re­gard de voi­sins qu’une sé­pa­ra­tion em­pêche d’ap­pro­cher. Dans la rue, des gens se sont pla­cés à la ver­ti­cale de l’en­fant au cas où ce­lui-ci tom­be­rait. D’autres ont dé­ci­dé d’ap­pe­ler la po­lice. Mais tout le monde semble im­puis­sant. Sou­dain, un homme dé­cide, fa­çon Spi­der-Man, d’es­ca­la­der la fa­çade à mains nues pour fi­na­le­ment ar­ri­ver à la hau­teur du pe­tit et le ti­rer d’af­faires.

L’acte, et c’est le mot qui est ins­crit sur toutes les lèvres, est tout sim­ple­ment hé­roïque. On ap­prend que l’homme a 22 ans, qu’il s’ap­pelle Ma­mou­dou Gas­sa­ma et que c’est un jeune sans-pa­piers ve­nu du Ma­li. Pour sa­luer l’hé­roïsme du jeune homme, Em­ma­nuel Ma­cron a choi­si dans la fou­lée de lui ac­cor­der la na­tio­na­li­té fran­çaise et de lui per­mettre d’in­té­grer le ser­vice ci­vique des sa­peurs-pom­piers.

Bien en­ten­du, Gas­sa­ma est un hé­ros, et son acte – d’un cou­rage et d’une pul­sion de vie ex­cep­tion­nels – est digne de la plus grande ad­mi­ra­tion, d’un res­pect sans bornes. La ques­tion que l’on peut po­ser, pour­tant, et qui dé­passe son acte, est la sui­vante : faut-il, en France, sau­ver la vie d’un en­fant en grim­pant sur la fa­çade d’un im­meuble pour être digne d’ob­te­nir la na­tio­na­li­té fran­çaise ? Est-ce aux au­to­ri­tés fran­çaises de dis­tri­buer les bons points de l’hé­roïsme alors que ces mil­liers d’hommes et de femmes, qui gagnent chaque jour l’Eu­rope au pé­ril de leur vie (c’est d’ailleurs le cas de Gas­sa­ma, qui a dû tra­ver­ser le Bur­ki­na Fa­so, le Ni­ger puis la Li­bye avant de prendre un ba­teau pour la France) pour me­ner une exis­tence se­reine, sont tous à leur fa­çon au­teurs d’un autre hé­roïsme que notre pays feint d’igno­rer.

L’acte de Ma­mou­dou Gas­sa­ma vient dé­truire le dis­cours spon­gieux et dé­goû­tant de ceux qui res­sassent l’éter­nel ar­gu­ment de la “mi­sère du monde”, des “quo­tas” ou autres stu­pi­di­tés. Il vient rap­pe­ler que le cou­rage n’est pas for­cé­ment du cô­té de ceux qu’on croit, et que c’est avec un oeil ad­mi­ra­tif que l’on doit consi­dé­rer ces hé­ros, tous ces hé­ros, qui ont choi­si de quit­ter leur pays et de re­mettre leur exis­tence en jeu pour ten­ter d’ob­te­nir le droit de me­ner une vie meilleure, ailleurs et loin de chez eux.

Pa­ris XVIIIe, le 26 mai

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.