Rea­live de Ma­teo Gil

Les Inrockuptibles - - Cinemas - Vincent Os­tria

Avec Tom Hu­ghes (Esp., Fr., 2015, 1 h 43)

Un film de SF es­pa­gnol qui se perd dans des consi­dé­ra­tions éthi­co-phi­lo­so­phiques.

On se sou­vient de Jeu de rôles, le pre­mier opus de Ma­teo Gil – ex-scé­na­riste d’Ale­jan­dro Amená­bar –, sor­ti il y a près de vingt ans, qui fai­sait de la ca­pi­tale an­da­louse, Sé­ville, la pro­ta­go­niste d’un th­riller ha­le­tant en forme de jeu de l’oie. Au­cun rap­port avec ce film de SF plu­tôt bien réa­li­sé, mais tour­né es­sen­tiel­le­ment en stu­dio. Un sous-pro­duit an­glo­saxon aux ac­teurs lisses et aux dé­cors fu­tu­ristes de conven­tion (style pub pour pro­duit de beau­té), qui se veut une ré­flexion sur l’im­mor­ta­li­té. Vieille lune. Un ar­tiste tren­te­naire mort du can­cer a été cryo­gé­ni­sé ; on le res­sus­cite soixante ans plus tard, grâce aux pro­grès de la science. Why not ?

Le hic, c’est que le bougre est ron­gé par sa (mau­vaise) conscience. Au lieu d’ap­pré­cier sa nou­velle vie, il re­mâche le pas­sé sans fin, émet­tant toutes sortes de consi­dé­ra­tions oi­seuses sur la vie, la mort, etc. Donc, en sus du contexte cli­nique conve­nu, en sus des ac­teurs fi­gés s’ex­pri­mant en “amé­ri­cain in­ter­na­tio­nal”, s’ajoutent des tom­be­reaux de flash-backs sur l’en­fance et les sou­ve­nirs du hé­ros, as­sai­son­nés de sa lan­ci­nante voix off. “Dans quelle éta­gère, etc.” Beau­coup de ma­nières pour un pro­duit dans le fond as­sez in­si­pide.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.