Ha­ro sur la for­tune im­mo­bi­lière

L'Express (France) - Immobilier - - Spécial Immobilier -

Le Pre­mier mi­nistre, Edouard Phi­lippe, vou­lait la re­pous­ser à 2019, mais le pré­sident Ma­cron n’a pas vou­lu re­por­ter une pro­messe de cam­pagne si em­blé­ma­tique : la trans­for­ma­tion de l’im­pôt de so­li­da­ri­té sur la for­tune (ISF) en im­pôt sur la for­tune im­mo­bi­lière (IFI). Au grand dam des pro­fes­sion­nels du sec­teur qui dé­noncent une stig­ma­ti­sa­tion sur une sup­po­sée « rente im­mo­bi­lière ». Cette évo­lu­tion peut-elle en­rayer la belle dy­na­mique ob­ser­vée de­puis plus d’un an? A pre­mière vue, non. Les règles de L’IFI res­tent les mêmes que pour L’ISF et ne touchent les pa­tri­moines qu’à par­tir de 1,3 mil­lion d’eu­ros. Bé­né­fi­ciant d’un abat­te­ment de 30 %, les ventes de ré­si­dence prin­ci­pale (80% du to­tal) ne se­ront sans doute pas af­fec­tées. En re­vanche, les ré­si­dences se­con­daires vont souf­frir. Tou­chés par la crise, les vil­las, bas­tides et do­maines de luxe sur la Côte d’azur, les côtes basque ou nor­mande, sortent à peine du ma­rasme, et risquent d’y re­plon­ger. Même in­ci­dence pour les in­ves­tis­se­ments lo­ca­tifs : « Cette pé­na­li­sa­tion en­traî­ne­ra pro­ba­ble­ment des ar­bi­trages en fa­veur des ac­tifs moins taxés comme les va­leurs mo­bi­lières », pro­nos­tique Charles-ma­rie Jot­tras, pré­sident de Da­niel Féau. Pour­tant, mal­gré ces im­pacts, L’IFI ne de­vrait pas in­ver­ser la ten­dance du mar­ché ni al­té­rer l’amour des Fran­çais pour la pierre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.