NET RE­BOND DES VENTES

YVE­LINES

L'Express (France) - Immobilier - - Yvelines Immobilier -

C’est un « ouf » de sou­la­ge­ment chez les pro­fes­sion­nels de l’im­mo­bi­lier yve­li­nois. Il y a en­core deux ans, même dans les quar­tiers les plus chics de Saint- Ger­main- en-laye et de Ver­sailles, les tran­sac­tions étaient en berne. Cette an­née, le re­dres­se­ment du mar­ché est spec­ta­cu­laire : dans l’en­semble du dé­par­te­ment, la hausse des ventes dans l’an­cien au pre­mier tri­mestre 2017 par rap­port au pre­mier tri­mestre 2016 était de 50 % pour les ap­par­te­ments an­ciens et de 39 % pour les mai­sons. Com­men­taire en­thou­siaste de Lo­ris Gior­da­no, de l’agence Da­vril de Con­flans-sain­teHo­no­rine : « En 2015, il y avait trois fois plus de ven­deurs que d’ache­teurs.

LES VO­LUMES DE TRAN­SAC­TIONS SONT EN HAUSSE DANS L’EN­SEMBLE DU DÉ­PAR­TE­MENT. A SAINT-QUEN­TIN, VER­SAILLES ET SAINT-GER­MAIN, LES PRIX SONT EN LÉ­GÈRE AUG­MEN­TA­TION. AILLEURS, DE BELLES AF­FAIRES SONT EN­CORE À SAI­SIR. MAIS NE TAR­DEZ PAS TROP…

Au­jourd’hui, il y a trois fois plus d’ache­teurs que de ven­deurs! »

Il faut dire que la conjonc­ture éco­no­mique na­tio­nale n’a ja­mais été aus­si fa­vo­rable à l’achat im­mo­bi­lier : « Les ren­de­ments lo­ca­tifs res­tent éle­vés, les taux d’in­té­rêt d’em­prunt sont tou­jours aus­si bas et les me­sures in­ci­ta­tives prises par l’an­cien gou­ver­ne­ment Hol­lande en di­rec­tion des pri­mo-ac­cé­dants (prêt à taux zé­ro) et des in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs (loi de dé­fis­ca­li­sa­tion Pi­nel) ont fi­ni par payer », ré­sume Oli­vier Le­jeune, de l’agence Guy Ho­quet GC Im­mo, à Ver­sailles. C’est une ex­cel­lente nou­velle pour le dé­par­te­ment le plus peu­plé de la grande cou­ronne (1,4 mil­lion d’ha­bi­tants), l’une des prin­ci­pales lo­co­mo­tives éco­no­miques de la ré­gion Ile-deF­rance, avec des pôles ma­jeurs im­plan­tés à Pois­sy (PSA), Ver­saillesSa­to­ry (Nex­ter, Re­nault Trucks Defense) ou dans la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion de Saint- Quen­ti­nen-yve­lines (EADS, Ma­tra, Thales, Re­nault…).

« L’ef­fet prix » a cer­tai­ne­ment joué un rôle non né­gli­geable dans l’em­bel­lie que connaît ac­tuel­le­ment le mar­ché yve­li­nois. En chute lé­gère, mais conti­nue, de­puis 2012, les moyennes ta­ri­faires des lo­ge­ments ont at­teint des ni­veaux plan­chers at­trac­tifs. Dans l’en­semble du dé­par­te­ment, le prix au mètre car­ré de l’an­cien os­cille dé­sor­mais au­tour de 3700 € pour les ap­par­te­ments. Il ne s’agit évi­dem­ment que d’une moyenne. Dans ce dé­par­te­ment de près de 2300 km2 qui se dis­tingue par l’éten­due de ses zones ru­rales (le tiers du ter­ri­toire est cou­vert de fo­rêts et près de la moi­tié est consa­crée à l’agri­cul­ture), les ta­rifs peuvent va­rier de 1 à 5 ! Sans sur­prise, c’est à Ver­sailles qu’ils sont les plus éle­vés, le prix des ap­par­te­ments an­ciens y culmi­nant à plus de 7000 € le mètre car­ré. Mais at­ten­tion ! Même dans les zones for­te­ment ur­ba­ni­sées, il convient de dis­tin­guer les sec­teurs hup­pés des fau­bourgs dé­lais­sés ou en­cla­vés. A Saint- Ger­main- en-laye, où la moyenne ta­ri­faire de l’an­cien dé­passe 6 500 € le mètre car­ré, un 70-m2 dans un im­meuble des an­nées 1970 du quar­tier Bel-air n’a trou­vé pre­neur qu’à 2500 € le mètre car­ré.

En règle gé­né­rale, plus on s’éloigne de la ca­pi­tale et des sta­tions de train ou de tram, moins le mar­ché est ac­tif : à Mantes, aux portes de la Nor­man­die, dans l’at­tente du RERE (pré­vu pour 2024), les biens an­ciens de moyenne gamme conti­nuent de s’échan­ger au­tour de 2500 € le mètre car­ré . A Pois­sy, à vingt­cinq mi­nutes en train de Pa­ris, la moyenne grimpe à 3000 € le mètre car­ré. Cer­taines com­munes ont bé­né­fi­cié d’un « ef­fet tram-train ». C’est, par exemple, le cas de Vé­li­zy : « L’ar­ri­vée du tram­way T6 en 2015 a tout chan­gé : des ac­qué­reurs tra­vaillant à Pa­ris et à Mon­trouge ont com­men­cé à af­fluer », se fé­li­cite Ch­ris­tophe Bon­nin, de l’agence Bien-en­semble.com. Au risque d’une sur­chauffe ta­ri­faire : près du théâtre de Vé­li­zy, un 58-m2 s’est ar­ra­ché tout ré­cem­ment à 4500 € le mètre car­ré. Un prix im­pos­sible il y a en­core deux ans. Et si c’était le mo­ment ou ja­mais de se lan­cer ?

7 000 € C’est le prix – éle­vé – du mètre car­ré des ap­par­te­ments an­ciens à Ver­sailles.

Dy­na­misme Les ventes d’ap­par­te­ments an­ciens ont aug­men­té de 50 % en un an dans le dé­par­te­ment.

Cadre Les Yve­lines abritent des com­munes ver­doyantes (ici, Mantes-la-jo­lie).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.