DES MAR­CHÉS CONTRAS­TÉS

CRÉ­TEIL, ALFORTVILLE, MAI­SONS-ALFORT

L'Express (France) - Immobilier - - Val-de-Marne Immobilier -

Mal­gré ses ta­rifs rai­son­nables, Cré­teil, deuxième com­mune la plus peu­plée du dé­par­te­ment (92000 ha­bi­tants), est loin d’être la plus re­cher­chée. L’an der­nier, le prix mé­dian des ap­par­te­ments an­ciens y a en­core bais­sé de 2 %, pour s’éta­blir au­jourd’hui à 3140 € le mètre car­ré. Avis aux pri­moac­cé­dants et aux fa­milles à la re­cherche de grandes sur­faces mais qui ont un bud­get ser­ré : « Bien des­ser­vie par les tran­sports en com­mun, la com­mune est riche en es­paces verts », in­dique Pierre Bous­ki­la, de l’agence Tran­sact Im­mo. Elle hé­berge en ef­fet un lac ar­ti­fi­ciel de plus de 40 hec­tares au­tour du­quel se trouvent une base de loi­sirs, une école de voile, ain­si que des jar­dins et des zones de prome- nade. A la Pointe du Lac, un sec­teur qui se dé­ploie au sud du plan d’eau et que des­sert la sta­tion de mé­tro du même nom, dans un en­semble des an­nées 1970, un 2-pièces de 50 m2 et do­té d’un bal­con of­frant la vue sur le lac a fait le bon­heur d’un jeune couple de pri­mo-ac­cé­dants pour seule­ment 200000 €. Le bien était re­fait à neuf. Non loin de là, dans la ré­si­dence de stan­ding les Philippines, qui date de la même pé­riode, un 4-pièces de 100m2 est, lui, par­ti à 400000 €.

Le mar­ché im­mo­bi­lier est beau­coup plus ac­tif à Alfortville : « De­puis un an, les ventes et les prix sont en nette aug­men­ta­tion et les pro­grammes neufs poussent comme des cham­pi­gnons », in­dique Va­lé­rie Du­rand, de l’agence L’adresse. Les quar­tiers les plus re­cher­chés sont les en­vi­rons de la mai­rie et de la gare du RER D. Dans un im­meuble des an­nées 1930 du centre-ville, un 24-m2 à re­faire en­tiè­re­ment a été ache­té pour 80000 € par un in­ves­tis­seur (3333 € le mètre car­ré). Non loin de la Seine, le long de la rue des Pon­tons, à un quart d’heure à pied de la sta­tion de RER, dans un im­meuble de 2002, un 2-pièces de 41 m2 do­té d’un bal­con et d’un par­king a ra­pi­de­ment trou­vé pre­neur à 200000 € (4878 € le mètre car­ré). Au nord de la com­mune, près de la sta­tion de mé­tro Ecole-vé­té­ri­naire, une mai­son des an­nées 1930, de 100 m2, avec un jar­din de 300 m2, a été ache­tée pour 460000 € par un couple de Pa­ri­siens. Le lo­ge­ment né­ces­si­tait un ra­fraî­chis­se­ment.

Rares à la vente, les biens si­tués à Mai­sons-alfort s’échangent à des mon­tants éle­vés. Dans le quar­tier des Juilliottes, non loin de la sta­tion de mé­tro du même nom, au rez- de­chaus­sée d’un im­meuble des an­nées 1990, ce grand stu­dio de 30 m2 nan­ti d’une ter­rasse et d’un par­king est par­ti fa­ci­le­ment à 155000 € (5166 € le mètre car­ré). Les alen­tours de la mai­rie sont très pri­sés. Ce 4-pièces de 78 m2 si­tué dans un im­meuble de 2008, avec bal­con, cave et 2 par­kings, s’y est ven­du pour la co­quette somme de 443000 € (5679 € le mètre car­ré). Pour trou­ver moins cher, il faut ache­ter des biens à re­ta­per. Rue Marc-san­gnier, à dix mi­nutes à pied de la sta­tion de mé­tro Mai­son-alfort-les Juilliottes, une mai­son des an­nées 1930 d’une sur­face de 110 m2, avec 300 m2 de ter­rain s’est, par exemple, ven­due pour la somme rai­son­nable de 400000 € (3636 € le mètre car­ré). Elle était à ré­no­ver en­tiè­re­ment.

400 000 € pour une mai­son des an­nées 1930, à ré­no­ver en­tiè­re­ment, près du mé­tro Mai­sons-al­fortles Juilliottes.

Re­cul Mal­gré de nom­breux atouts (base de loi­sirs, es­paces verts…), l’im­mo­bi­lier an­cien est en baisse à Cré­teil. Une bonne nou­velle pour les ache­teurs au bud­get ser­ré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.