RE­LANCE CONFIR­MÉE

AN­GERS

L'Express (France) - Immobilier - - Angers Immobilier -

Les agents im­mo­bi­liers an­ge­vins ont des rai­sons de se mon­trer sa­tis­faits. Après un gon­fle­ment si­gni­fi­ca­tif des tran­sac­tions en 2016, le mar­ché im­mo­bi­lier de la ca­pi­tale de l’an­jou pa­raît dé­fi­ni­ti­ve­ment re­lan­cé : « Le vo­lume des ventes a en­core crû de 10 % sur douze mois glis­sants », se ré­jouit An­tho­ny Ber­nard, pré­sident de la Fnaim du Maine- et-loire. Les rai­sons de l’em­bel­lie, qui touche ac­tuel­le­ment la plu­part des grandes villes de l’hexa­gone, sont bien connues : « Le ni­veau des taux d’in­té­rêt reste ex­trê­me­ment in­té­res­sant pour les ac­qué­reurs qui ont des ca­pa­ci­tés d’em­prunt », ex­plique Me Jean Pi­ro­tais, no­taire à An­gers et pré­sident dé­lé­gué de la chambre in­ter­dé­par­te­men­tale des no­taires du Maine- etLoire (voir notre en­tre­tien page IV). Ega­le­ment très at­trac­tif, l’ar­se­nal lé­gis­la­tif mis au point par le gou­verne- ment Hol­lande – prêt à taux zé­ro pour des ache­teurs qui n’ont pas été pro­prié­taires pen­dant au moins deux ans et loi de dé­fis­ca­li­sa­tion Pi­nel pour les in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs – a fait le reste.

Aces fac­teurs fa­vo­rables à la re­lance de la de­mande de lo­ge­ments s’ajoute la spé­ci­fi­ci­té d’an­gers : en baisse lé­gère mais ré­gu­lière de­puis trois ans, les prix de l’im­mo­bi­lier y sont de­ve­nus rai­son­nables. Dans l’an­cien en bon état, ils pla­fonnent ac­tuel­le­ment aux alen­tours de 1900 € le mètre car­ré. Une bonne nou­velle ne ve­nant ja­mais seule, « mal­gré une pé­nu­rie de l’offre, les ta­rifs n’aug­mentent pas, du moins pas pour le mo­ment », se fé­li­cite An­tho­ny Ber­nard. « Les ven­deurs ne cherchent pas à faire mon­ter les en­chères », confirme de son cô­té San­drine Lau­ren­deau, di­rec­trice de l’agence im­mo­bi­lière du même nom.

C’est le mo­ment d’en pro­fi­ter ! Les in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs jet­te­ront

1900 € le mètre car­ré pour de l’an­cien en bon état, et les prix res­tent stables ! LES VO­LUMES DE VENTE SONT EN HAUSSE DANS L’EN­SEMBLE DE LA PRÉ­FEC­TURE DU MAINE-ET-LOIRE. MAL­GRÉ UNE PÉ­NU­RIE DE L’OFFRE DANS CER­TAINS SEC­TEURS, LES PRIX N’AUG­MENTENT PAS. COMPTE TE­NU DE LA MODICITÉ DES TAUX D’EM­PRUNT, C’EST LE MO­MENT D’EN PRO­FI­TER…

leur dé­vo­lu sur les pe­tites sur­faces que l’on trouve à foi­son dans les quar­tiers les moins chers : à Bel­leBeille, no­tam­ment, un sec­teur qui ac­cueille la fa­cul­té de sciences, et, de­puis cette ren­trée, le cam­pus de l’ecole su­pé­rieure d’agro- dé­ve­lop­pe­ment in­ter­na­tio­nal (Is­tom). Ici, comme à La Ro­se­raie, au sud, ou à Mon­plai­sir, au nord du centre-ville et proche de l’uni­ver­si­té, les prix moyens de l’im­mo­bi­lier an­cien dé­passent ra­re­ment les 1500 € le mètre car­ré. Ils tombent même par­fois sous la barre des 1000 € le mètre car­ré pour les pro­duits des an­nées 1960 à 1970, certes sou­vent lourds en charges. A Mon­plai­sir, un 68-m2, pour­tant en­tiè­re­ment ré­no­vé, a été ache­té au prix moyen de… 661 € le mètre car­ré par un in­ves­tis­seur lo­ca­tif qui doit se frot­ter les mains!

Les ama­teurs de belles an­ge­vines s’orien­te­ront vers le centre-ville et le quar­tier his­to­rique de La Doutre. On y trouve des mai­sons avec jar­din, mais aus­si de grands ap­par­te­ments dans des im­meubles bour­geois à des ta­rifs qui os­cil­lent entre 2 300 et 2800 € le mètre car­ré. Comme ce tri­plex de 130 m2 si­tué rue du Cor­net, à deux pas du jar­din des Plantes, payé moins de 2500 € le mètre car­ré par un couple chan­ceux de tren­te­naires. Quant aux pri­mo-ac­cé­dants, ils trou­ve­ront cer­tai­ne­ment leur bon­heur du cô­té de la gare et des quar­tiers de Ma­de­leine-saint-léo­nard et Jus­tices. Le prix moyen d’un ap­par­te­ment à re­ta­per y va­rie entre 2 100 et 2300 € le mètre car­ré, les biens les plus chers se trou­vant à proxi­mi­té im­mé­diate de la gare d’an­gers Saint-laud. Pour trou­ver moins oné­reux, il faut pros­pec­ter dans la pé­ri­phé­rie an­ge­vine. En se di­ri­geant vers le quar­tier du Lac- deMaine, par exemple, où le mar­ché reste pas­sa­ble­ment assoupi. Comp­tez en­vi­ron 2000 € le mètre car­ré pour em­mé­na­ger dans un bien ré­cent idéa­le­ment si­tué à quelques en­ca­blures du lac et de sa base de loi­sirs. Et si c’était le mo­ment ou ja­mais de se lan­cer ?

In­con­tour­nable Si­tuée au centre-ville, la place du Ral­lie­ment, en­tiè­re­ment pié­tonne, est le lieu de pas­sage de mil­liers d’an­ge­vins.

His­to­rique La Doutre, avec ses mai­sons aux poutres ap­pa­rentes, est le quar­tier pré­fé­ré des ac­qué­reurs (ai­sés) en quête d’au­then­ti­ci­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.