Me Jean Pi­ro­tais,

L'Express (France) - Immobilier - - Angers Immobilier -

no­taire à An­gers et pré­sident dé­lé­gué de la chambre in­ter­dé­par­te­men­tale des no­taires du Maine-et-loire.

L’ex­press Quelle est la si­tua­tion du mar­ché im­mo­bi­lier angevin ?

J. P. Elle est plu­tôt bonne. Le nombre de tran­sac­tions a aug­men­té d’en­vi­ron 10 % au cours des douze der­niers mois. Dans cer­tains sec­teurs d’an­gers, comme ce­lui de la gare, les pro­fes­sion­nels de l’im­mo­bi­lier nous rap­portent que la de­mande est telle que les ac­qué­reurs sont par­fois sur liste d’at­tente! Reste que la re­prise im­mo­bi­lière concerne es­sen­tiel­le­ment les biens dont le prix est com­pris entre 200000 et 250000 €. Au-de­là de ces mon­tants, les tran­sac­tions sont beau­coup plus rares.

L’ex­press Quels conseils don­ne­riez-vous aux ac­qué­reurs po­ten­tiels ?

J. P. Pour le mo­ment, l’em­bel­lie n’a pas d’im­pact sur les prix. C’est donc le mo­ment ou ja­mais d’ache­ter. Je conseille­rais tou­te­fois aux can­di­dats à l’ac­qui­si­tion d’évi­ter le « coup de coeur » à l’is­sue d’une seule vi­site. Avant de s’en­ga­ger, il convient de faire ap­pel à un spé­cia­liste – ar­chi­tecte ou homme de l’art – pour connaître l’état réel du bien et éva­luer d’éven­tuels tra­vaux de ré­fec­tion. Quant au no­taire, il est là pour ai­der l’ac­qué­reur à es­ti­mer un bien à sa juste va­leur. Nous pou­vons éga­le­ment four­nir un diag­nos­tic ju­ri­dique afin d’évi­ter les mau­vaises sur­prises, comme un mon­tant de charges beau­coup plus im­por­tant que pré­vu, par exemple.

L’ex­press A quoi peut-on s’at­tendre en cette ren­trée ?

J. P. La re­prise de­vrait se pour­suivre. A condi­tion que les in­ci­ta­tions fis­cales comme le prêt à taux zé­ro pour les pri­mo-ac­cé­dants et la loi Pi­nel pour les in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs soient pé­ren­ni­sés après dé­cembre 2017. Par ailleurs, je sou­haite per­son­nel­le­ment qu’il y ait plus d’in­ci­ta­tions à l’in­ves­tis­se­ment. On pour­rait al­lé­ger la fis­ca­li­té sur les plus-va­lues réa­li­sées sur la vente de ré­si­dences se­con­daires ou sur les do­na­tions entre pa­rents et en­fants, par exemple. Des me­sures qui se­raient de na­ture à do­per le mar­ché im­mo­bi­lier. Pro­pos re­cueillis par M. Z.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.