TOU­JOURS LA COTE

NICE - PRO­ME­NADE DES AN­GLAIS

L'Express (France) - Immobilier - - Nice Cannes Antibes Immobilier -

Le mar­ché du lé­gen­daire front de mer, si ap­pré­cié des étran­gers for­tu­nés, semble avoir fi­na­le­ment bien ré­sis­té à l’at­ten­tat du 14 juillet 2016. « Dans les jours qui ont sui­vi, on a eu quelques ventes de pro­prié­taires trau­ma­ti­sés, ra­conte Gre­go­ry d’as­cen­zio, de l’agence 5 Pro­me­nade. Mais, dès le mois d’oc­tobre, on a consta­té un re­gain d’in­té­rêt de la part des ac­qué­reurs. » Un bé­mol : la clien­tèle in­ter­na­tio­nale se fait rare. « Dans la par­tie la plus co­tée, qui s’étend du Ne­gres­co au quai des EtatsU­nis, les pro­duits dont le prix est su­pé­rieur à 800000 € ont du mal à se vendre », note Ga­ren Aj­de­rha­nyan, de l’agence 107 Pro­me­nade. Les ache­teurs sont sur­tout des in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs, prin­ci­pa­le­ment fran­çais, qui pri­vi­lé­gient les pe­tites sur­faces. Après né­go­cia­tion, ce 2-pièces de 42m2 si­tué au der­nier étage du pa­lais de la Mé­di­ter­ra­née, sans vue sur la mer, a été ache­té 390000 € par un in­ves­tis­seur pa­ri­sien (9200 € le mètre car­ré). Les Amé­ri­cains et les Eu­ro­péens pro­ve­nant de pays à mon­naie forte se montrent eux aus­si in­té­res­sés par des pro­duits en vue de lo­ca­tions sai­son­nières. Comme ce Suisse, qui n’a pas hé­si­té à dé­bour­ser 340000 € afin d’ac­qué­rir un jo­li stu­dio de 35 m2. A proxi­mi­té de l’hô­tel Mé­ri­dien, l’ap­parte- ment est si­tué dans un im­meuble de stan­ding avec pis­cine sur le toit. « Un bien rare, qui s’est ven­du ra­pi­de­ment au prix an­non­cé », com­mente Gre­go­ry d’as­cen­zio. Dans un bel im­meuble an­cien du très re­cher­ché quai des Etats-unis, qui longe la vieille ville, un couple de Scan­di­naves s’est, quant à lui, of­fert pour la somme de 2 mil­lions d’eu­ros un grand 5- pièces de 170 m2… à ré­no­ver ! ( 11 700 € le mètre car­ré).

A l’ouest du bou­le­vard Gam­bet­ta, les im­meubles res­tent de qua­li­té mais les prix se font net­te­ment plus doux. Ils baissent d’au­tant plus que l’on s’ap­proche de l’aé­ro­port. Ici, la Pro­me­nade de­vient ac­ces­sible aux lo­caux. A Ma­gnan, ce grand 3-pièces de 80 m2 en étage éle­vé, avec ter­rasse et vue im­pre­nable sur la mer, est en vente pour 550000 € (6800 € le mètre car­ré). « Il par­ti­ra pro­ba­ble­ment à ce prix », pro­nos­tique Lo­la Ma­can­da, de l’agence Ge­nes­tim­mo. D’au­tant que les Ni­çois ne sont plus les seuls à gui­gner le sec­teur. Avec une mise en ser­vice pré­vue en 2018, la deuxième ligne de tram­way, qui se dé­ploie le long d’une rue pa­ral­lèle au front de mer, in­té­resse tout par­ti­cu­liè­re­ment les in­ves­tis­seurs. « Non seule­ment le tram­way per­met­tra de re­lier ra­pi­de­ment l’aé­ro­port au centre-ville, mais la cir­cu­la­tion di­mi­nue­ra for­te­ment sur ce tron­çon de la Pro­me­nade », pré­cise Gre­go­ry d’as­cen­zio. Ain­si, à Ma­gnan, ce Pa­ri­sien n’a pas hé­si­té à payer 270000 € un 2-pièces de 35m2 à ré­no­ver, avec vue im­pre­nable sur la baie des Anges. Soit 7 700 € le mètre car­ré tout de même.

7 700 € C’est, à Ma­gnan, le prix du mètre car­ré d’un bien à ré­no­ver.

Spé­cu­la­tion Le front de mer at­tire les in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs en quête de pe­tites sur­faces.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.