LE VENT EN POUPE

TOU­LON

L'Express (France) - Immobilier - - Toulon Immobilier - Dos­sier réa­li­sé par Jean-fran­çois Paillard

POUR LA DEUXIÈME AN­NÉE CONSÉ­CU­TIVE, LES VENTES SONT EN HAUSSE À TOU­LON, COMME DANS L’EN­SEMBLE DU DÉ­PAR­TE­MENT. UN RE­GAIN D’AC­TI­VI­TÉ QUI POUR­RAIT PRO­VO­QUER UNE HAUSSE DES PRIX DANS LES SEC­TEURS LES PLUS RE­CHER­CHÉS.

2 350 € C’est le prix moyen du mètre car­ré dans l’an­cien en bon état.

Une brise fa­vo­rable souffle sur l’im­mo­bi­lier toulonnais : « Après le fré­mis­se­ment des ventes en 2016, l’an­née 2017 pro­met d’être un ex­cellent mil­lé­sime », s’en­thou­siasme Ju­lien Du­fo­rest, res­pon­sable du Ca­bi­net 3000, au Mou­rillon. « L’aug­men­ta­tion du vo­lume de vente touche tous les types de biens, les pro­duits d’ex­cep­tion de bord de mer comme les pe­tites sur­faces à louer dans le cen­tre­ville », ajoute An­tho­ny Paillet, res­pon­sable de Fon­cia M. Brette du quar­tier Cla­ret. « Les re­trai­tés va­rois, pa­ri­siens ou lyon­nais re­viennent en nombre », constate de son cô­té Ch­ris­tophe Gus­ton, di­rec­teur de l’agence du même nom, au Mou­rillon. Une clien­tèle qui se greffe à celle « plus tra­di­tion­nelle, mais en re­cru­des­cence, des cadres, hauts gra­dés et in­gé­nieurs tra­vaillant au port mi­li­taire ». Res­pon­sable de l’agence Cen­tu­ry 21 au Pont- du-las, Mi­chel Da­vin re­marque dans son sec­teur « un re­tour en masse des pri­mo-ac­cé­dants et des in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs ». Il ex­plique que « 8 ac­qué­reurs sur 10 tra­vaillent à l’ar­se­nal ».

Lors­qu’ils sont in­ter­ro­gés sur les rai­sons du re­bond im­mo­bi­lier, les pro­fes­sion­nels toulonnais évoquent, à l’image de Di­dier De­vens, de l’agence Sol­vi­mo, à La Seyne-sur-mer, « les taux d’em­prunt tou­jours aus­si bas et les ta­rifs de l’im­mo­bi­lier qui ont at­teint des ni­veaux plan­chers ». Dans l’ag­glo­mé­ra­tion tou­lon­naise, le prix moyen de l’an­cien en bon état est tom­bé au­tour de 2350 € le mètre car­ré. La moyenne est pas­sée sous la barre des 2000 € aux alen­tours de la gare ; elle os­cille dé­sor­mais entre 1500 et 2000 € au Pont-du-las et au nord de La Seyne-sur-mer ; elle va­rie entre 1 100 et 1300 € pour les biens à re­ta­per dans la Basse-ville. « A ces ni­veaux de prix, il de­vient ma­thé­ma­ti­que­ment plus avan­ta­geux d’ache­ter que de louer », dé­crypte ain­si Di­dier De­vens. A l’unis­son

de ses confrères, il sait gré à la loi de dé­fis­ca­li­sa­tion Pi­nel et au dis­po­si­tif de prêt à taux zé­ro d’avoir « dé­clen­ché nombre de dé­ci­sions d’achat dans le neuf comme dans l’an­cien à re­ta­per ». Même dans les sec­teurs les plus co­tés – et donc les plus chers –, les bonnes af­faires se mul­ti­plient : tels ce T 2 de la rue Pierre-lo­ti, par­ti à moins de 2900 € le mètre car­ré ; ce 70-m2 se­mi-ré­cent ache­té 135000 € dans le Bas-fa­ron ; ou ce 100-m2 du bou­le­vard Ba­zeilles, avec vue sur la rade, payé 2850 € le mètre car­ré.

Une lé­gis­la­tion, des prix et des taux in­ci­ta­tifs n’ex­pliquent pas seuls la hausse des ventes : « L’em­bel­lie a été fa­vo­ri­sée par une po­li­tique vo­lon­ta­riste de la part de la mu­ni­ci­pa­li­té », rap­pelle Ch­ris­tophe Mo­re­no, res­pon­sable de l’agence Ibox. Voi­là plus d’une di­zaine d’an­nées que l’équipe d’hu­bert Fal­co, maire et pré­sident de l’ag­glo­mé­ra­tion, s’est lan­cée dans une sé­rie d’opé­ra­tions vi­sant à en­cou­ra­ger le re­tour en centre-ville des Toulonnais : « Ré­no­va­tion, trans­for­ma­tion, dès 2004, de la Basse-ville en zone franche, im­plan­ta­tion d’un pôle uni­ver­si­taire sur l’an­cienne dalle des Fer­railleurs… », égrène Ch­ris­tophe Mo­re­no. Der­nières opé­ra­tions en date : la ré­ha­bi­li­ta­tion, en 2016, du cours La­fayette et de la rue d’al­ger ; et l’ou­ver­ture, cette an­née, de plus de 2000m2 de com­merces consa­crés à l’ar­ti­sa­nat d’art le long de la rue Pierre-se­mard. Pro­jet à ve­nir : la créa­tion d’un éco­quar­tier, le pre­mier à Tou­lon, sur les 5 hec­tares de l’an­cien hô­pi­tal Font-pré. « Soit 800 lo­ge­ments, des équi­pe­ments pu­blics et 10000 m2 d’es­pace vert. » Avis aux ama­teurs : la pre­mière tranche de tra­vaux est dé­jà ache­vée et les prix moyens d’ac­qui­si­tion va­rient au­tour de 3500 € le mètre car­ré.

En lieu et place de l’hô­pi­tal Cha­lu­cet sor­ti­ra dans la Haute-ville un nou­veau quar­tier qui ac­cueille­ra un in­cu­ba­teur d’en­tre­prises du nu­mé­rique, une mé­dia­thèque et des an­tennes de l’ecole su­pé­rieure de de­si­gn et de l’école de com­merce Kedge Bu­si­ness School. Outre les 165 lo­ge­ments pré­vus, plus de 1200 étu­diants y sont at­ten­dus. Com­men­taire de Ch­ris­tophe Mo­re­no : « La re­con­quête du centre-ville est en train de payer. » « Tou­lon est une ville qui gagne des ha­bi­tants, confirme Me Jean-louis Ro­pion, no­taire à Tou­lon (voir l’en­tre­tien ci-des­sus). Forte de son de­mi-mil­lion d’ha­bi­tants, l’ag­glo­mé­ra­tion tou­lon­naise re­join­dra l’an pro­chain le cercle res­treint des mé­tro­poles fran­çaises », s’en­thou­siasme-t-il. Avant de mar­te­ler : « C’est le mo­ment ou ja­mais de s’y ins­tal­ler… »

Una­nimes Ac­tifs, re­trai­tés, in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs… nombre d’ac­qué­reurs se laissent ten­ter par la ci­té tou­lon­naise.

Dy­na­misme La ville a su se dé­ployer grâce à d’am­bi­tieux pro­jets d’ur­ba­ni­sa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.