LA VILLE À LA CAM­PAGNE

CHAN­TILLY

L'Express (France) - Immobilier - - Oise Immobilier -

A55 ki­lo­mètres de la ca­pi­tale, ni­chée au coeur du parc na­tu­rel ré­gio­nal Oise-pays de France, Chan­tilly et son châ­teau n’at­tirent pas que les tou­ristes en mal de vieilles pierres et de ba­lades cham­pêtres. Son hip­po­drome, ses golfs, ses écoles ré­pu­tées et son cadre agreste sé­duisent éga- le­ment les Fran­ci­liens ai­sés « par­mi les­quels on compte de nom­breux ac­tifs tra­vaillant à Pa­ris », as­sure Ju­lien Eck, de l’agence Or­pi Chan­tilly. Plu­tôt que faire le che­min en voi­ture, la plu­part d’entre eux prennent le train : « La sta­tion Chan­tillyGou­vieux n’est qu’à vingt- cinq mi­nutes par le RER de la

3200 € C’est le prix mé­dian du mètre car­ré des biens an­ciens à Chan­tilly.

gare du Nord », rap­pelle Ar­naud Hot­tin, de l’agence 5e Ave­nue Im­mo­bi­lier. Lui-même se ré­jouit d’une hausse de près de 30 % du nombre de tran­sac­tions en­re­gis­trées dans son agence de­puis le dé­but de l’an­née. « A Chan­tilly, l’es­sen­tiel des ventes porte sur des ap­par­te­ments », pré­cise de son cô­té Mi­ckael Niel, de Guy Ho­quet. Les prix ? Dans l’an­cien, les moyennes ta­ri­faires os­cil­lent entre 2000 € le mètre car­ré dans le quar­tier du Coq- Chan­tant et 6000 € en bor­dure de l’hip­po­drome. Celles du centre-ville va­rient entre 3000 et 4000 € le mètre car­ré se­lon l’état du bien. Bor­dée de com­merces, de ca­fés-res­tau­rants et d’un cinéma, l’ave­nue du Ma­ré­chal-joffre « est très de­man­dée par les jeunes pri­mo-ac­cé­dants », in­dique Mi­ckael Niel. L’un d’eux y a, par exemple, ac­quis un stu­dio de 30m2 en bon état au prix de 129900 € (4330 € le mètre car­ré). Le long d’une rue ad­ja­cente, dans un bel im­meuble en pierre de taille, un 25-m2 a été payé 85000 € par un in­ves­tis­seur lo­ca­tif (3400 € le mètre car­ré). « Ces der­niers sont nom­breux à re­ve­nir sur le mar­ché », se ré­jouit à ce pro­pos l’agent qui a sui­vi la tran­sac­tion. Le long d’une rue per­pen­di­cu­laire à la place Omer-val­lon, où se tient un mar­ché les mer­cre­dis et sa­me­dis ma­tin, un 2-pièces de 31 m2 dans un im­meuble an­cien en bon état est par­ti à 93000 € (3000 € le mètre car­ré). Le bien né­ces­si­tait des tra­vaux de ra­fraî­chis­se­ment à hau­teur de 30000 €. Plus au sud, à deux pas de la gare RER de Chan­tilly- Gou­vieux, nom­breux sont les pas­sion­nés d’hip­pisme et les pro­prié­taires de che­vaux qui ont élu do­mi­cile dans le quar­tier du Bois-saint-de­nis. C’est ici qu’un 5pièces de 115m2 avec de gros tra­vaux à pré­voir s’est ven­du 380000 €

129 900 € C’est le prix qu’a payé un pri­mo-ac­cé­dant pour ac­qué­rir, ave­nue du Ma­ré­chal-joffre, un stu­dio de 30 m2 en bon état.

340 000€ C’est la somme qu’un ama­teur de courses de che­vaux a ver­sée pour un 110-m2 dans le quar­tier du Bois-saintDe­nis, soit 3 090 € le mètre car­ré.

(3300 € le mètre car­ré). L’ap­par­te­ment, qui com­pre­nait 3 chambres, était si­tué dans un im­meuble en pierre de taille do­té d’un as­cen­seur. Non loin de là, un afi­cio­na­do des courses de che­vaux a fait une ex­cel­lente af­faire en ache­tant ce 110-m2 pour­tant en bon état au prix mo­dique de 340000 € (3090 € le mètre car­ré).

Rares à la vente, les mai­sons de cen­tre­ville s’ar­rachent à des prix éle­vés », constate Phi­lippe Cas­sou, de l’agence Marc Fou­jols. Ce fut le cas de cette belle de­meure du XIXE siècle bâ­tie dans le style an­glo-nor­mand : une fa­mille pa­ri­sienne l’a ache­tée 1 mil­lion d’eu­ros quelques jours après sa mise sur le mar­ché. Agré­men­tée d’un jar­din de 300 m2, la mai­son, d’une sur­face de 200 m2, com­pre­nait 4 chambres. « Les belles mai­sons sont tel­le­ment re­cher­chées que les vi­sites se font sur liste d’at­tente », glisse Phi­lippe Cas­sou. Ajou­tant qu’un « bien pro­po­sé au prix du mar­ché ne reste pas plus de deux mois en vi­trine ».

Les ama­teurs pres­sés ten­te­ront leur chance du cô­té de La­mor­laye, une com­mune si­tuée à 9 ki­lo­mètres au sud de Chan­tilly. On trouve de temps à autre dans le do­maine du Lys des mai­sons à la vente. Comme cette de­meure au toit d’ar­doises, d’une sur­face de 280 m2, avec en sus une pe­tite mai­son de gar­dien. Do­tée d’un beau ter­rain de 8000 m2 agré­men­té d’une pis­cine, elle a été cé­dée en seule­ment deux mois à un ac­qué­reur étran­ger. Mon- tant de la tran­sac­tion : 640000 €, soit une baisse de 27 % par rap­port au prix ini­tia­le­ment de­man­dé ! Près de là, une villa contem­po­raine de 320m2 avec de très belles pres­ta­tions (cui­sine équi­pée, sa­ni­taires luxueux, suite pa­ren­tale) a at­teint le mil­lion d’eu­ros. Elle s’ou­vrait sur un parc ar­bo­ré de 4 500 m2. Riche en im­meubles des an­nées 1960 et 1970, le sec­teur le plus ac­ces­sible reste le Coq- Chan­tant, quar­tier nord de Chan­tilly. Un in­ves­tis­seur lo­ca­tif y a ache­té pour seule­ment 165000 € un 3-pièces de 59m2 en bon état (2796 € le mètre car­ré). Ex­po­sé au sud et do­té de deux places de par­king, « il pour­ra être loué au­tour de 900 € par mois », éva­lue l’agent qui s’est oc­cu­pé de la vente. Tout près de là, un T 6 de 115 m2 s’est ven­du pour 280000 € (2424 € le mètre car­ré). A ce prix, la cui­sine était tou­te­fois en­tiè­re­ment à re­faire.

2 800 € C’est le prix au mètre car­ré d’un T 3 de 59 m2 ache­té au Coq-chan­tant.

Re­cher­ché En bor­dure de l’hip­po­drome, le prix au mètre car­ré at­teint 6 000 € (ici, la pe­louse,

le long de la rue d’au­male).

Pri­sé Le quar­tier du Bois-saint-de­nis est très ap­pré­cié des pas­sion­nés de hip­pisme et des pro­prié­taires de che­vaux (ici, ave­nue de Green Lodge).

Op­por­tu­ni­té A La­mor­laye, au sud de Chan­tilly, les ama­teurs de mai­son trou­ve­ront des biens à vendre dans le do­maine du Lys.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.