DANS UN ÉCRIN DE VER­DURE

SEN­LIS

L'Express (France) - Immobilier - - Oise Immobilier -

Lo­gée au coeur des mas­sifs fo­res­tiers d’ha­latte, d’er­me­non­ville et de Chan­tilly, la sous­pré­fec­ture de l’oise (17000 ha­bi­tants) reste un must pour les ama­teurs de pleine na­ture. « Une bonne par­tie de la clien­tèle est com­po­sée de sa­la­riés qui font quo­ti­dien­ne­ment le voyage de la ca­pi­tale, la­quelle est ac­ces­sible par l’a1. S’ajoutent de nom­breux per­son­nels tra­vaillant à l’aé­ro­port Rois­sy- Charles- de- Gaulle, qui n’est qu’à vingt mi­nutes en voi­ture d’ici », dé­taille Vincent Gé­rard, de l’agence Marc Fou­jols. Ces douze der­niers mois, son agence a en­re­gis­tré une hausse des vo­lumes de ventes d’en­vi­ron 30 % en centre-ville, « où tout est ac­ces­sible à pied, no­tam­ment les bonnes écoles ». Riche en mai­sons et mo­nu­ments da­tant du Moyen Age au XVIIIE siècle, ce sec­teur re­grou­pé au­tour de sa ma­gni­fique ca­thé­drale est tra­di­tion­nel­le­ment le plus re­cher­ché. Les prix ? Dans l’an­cien en bon état, les moyennes ta­ri­faires va­rient entre 2 500 et 5000 € le mètre car­ré se­lon les quar­tiers et la qua­li­té du bien. « Lors­qu’une mai­son est pro­po­sée au prix du mar­ché, elle part dans les deux mois, voire dans la se­maine », as­sure Laurent Don­guy, de l’agence Or­pi Saint-fram­bourg, aux portes de Sen­lis.

De­puis la fin de 2016, les pro­fes­sion­nels sen­li­siens constatent avec sa­tis­fac­tion que les dé­ten­teurs de bud­get d’achat su­pé­rieur au de­mi­mil­lion d’eu­ros re­viennent frap­per aux portes de leurs agences. Près du ly­cée Saint-vincent, l’un d’entre eux n’a pas hé­si­té à ac­qué­rir pour la ba­ga­telle de 1,6 mil­lion d’eu­ros un hô­tel par­ti­cu­lier du XVIIIE siècle ré­ha­bi­li­té dans les an­nées 1970. D’une sur­face de 450m2, la belle de­meure ne com­pre­nait pas moins de 10 pièces, dont un fu­moir, une salle de jeu et 5 chambres, avec 1000 m2 de jar­din et un ga­rage. Mais ce type de bien d’ex­cep­tion reste rare à la vente. « La mai­son sen­li­sienne ty­pique est beau­coup moins grande. Elle est sou­vent agré­men­tée d’une pe­tite cour ou d’un jar­din de cu­ré, et par­fois do­tée d’un ga­rage », note Ca­the­rine Du­crocq, de l’agence Bel­lon Im­mo­bi­lier. Près de la mai­rie, une belle de­meure du XVIIE siècle, d’une sur­face de 145m2 avec un jar­di­net de 100 m2, s’est ven­due 418000 €.

Le bien est par­ti après une seule vi­site : « L’ac­qué­reur était un in­ves­tis­seur pa­ri­sien, qui compte louer son bien 1400 € par mois avant d’y em­mé­na­ger pour sa re­traite. »

Hors de l’en­ceinte qui en­toure le coeur de ville, « on trouve des biens plus ré­cents et plus fonc­tion­nels. », in­dique Laurent Don­guy. A quelques en­ca­blures du centre, une fa­mille de qua­dras a ache­té pour 535000 € une mai­son de 170 m2 da­tant des an­nées 1990. Pro­po­sé en bon état, le bien s’agré­men­tait d’un ter­rain ar­bo­ré de 900m2. A un quart d’heure à pied du centre de Sen­lis, dans le quar­tier ré­si­den­tiel de la Bigüe, cette mai­son de 2002 d’une sur­face de 165 m2, com­pre­nant 7 pièces dont 4 chambres, avec un grand sous-sol, un ga­rage et 1000m2 de jar­din, est par­tie ra­pi­de­ment à 588000 €.

« S’agis­sant des achats d’ap­par­te­ments, une bonne par­tie de la de­mande émane d’in­ves­tis­seurs et de pri­mo-ac­cé­dants à la re­cherche de pe­tites sur­faces de centre-ville », constate Laurent Don­guy. Dans un im­meuble an­cien, un 3-pièces ré­no­vé dans un es­prit loft, d’une sur­face de 38m2 loi Car­rez, mais to­ta­li­sant 59m2 ha­bi­tables, a été ache­té pour 152000€ par un in­ves­tis­seur lo­ca­tif (4000 € le mètre car­ré). « C’est un bien qui pour­ra être loué 1000 € par mois », es­time l’agent qui a sui­vi la vente. Non loin de là, au pre­mier étage d’un im­meuble du XVIIIE siècle, une pri­mo-ac­cé­dante a ac­quis pour 139000 € ce 2-pièces de 39 m2 en bon état (3564 € le mètre car­ré). Plus à l’ouest, dans le quar­tier de la Ga­te­lière, un sec­teur proche du Car­re­four Mar­ket où près de la moi­tié des im­meubles des an­nées 1970 sont des lo­ge­ments so­ciaux, un jeune couple de pri­mo-ac­cé­dants s’est of­fert un T3 en très bon état de 72m2 pour la mo­dique somme de 150000 € (2054 € le mètre car­ré.)

Cô­té neuf, les luxueux ap­par­te­ments de la ré­si­dence de stan­ding Porte Saint-rieul avec vue sur la ca­thé­drale sont ac­tuel­le­ment com­mer­cia­li­sés aux alen­tours de 4500 € le mètre car­ré, hors sta­tion­ne­ment (3200 € le mètre car­ré en ac­ces­sion à prix maî­tri­sé). Rue de la Ré­pu­blique, au coeur de la Villa Vic­to­ria, des 2pièces de 50 m2 avec bal­con, ter­rasse et place de par­king sont pro­po­sés à 4900 € le mètre car­ré. A no­ter : la ville construit un éco­quar­tier sur l’em­pla­ce­ment de l’an­cienne gare fer­ro­viaire. Au pro­gramme : une crèche, des sur­faces com­mer­ciales, des bu­reaux et 120 lo­ge­ments ven­dus au prix moyen de 4000 € le mètre car­ré (3000 € en prix maî­tri­sé pour les ac­qué­reurs aux re­ve­nus mo­destes). En cou­ronne sen­li­sienne, les char­mants vil­lages de Cha­mant, d’apre­mont et d’au­mont res­tent ac­ti­ve­ment pros­pec­tés par les ama­teurs de belles vil­las noyées dans la ver­dure. A Au­mont-en-ha­latte, en li­sière de fo­rêt, l’une d’entre elles, de 190m2 avec 1000m2 de ter­rain est par­tie à 590000 €, après une pe­tite né­go­cia­tion. A une di­zaine de ki­lo­mètres de Sen­lis, dans la com­mune de Fleu­rines, une grande mai­son contem­po­raine de 350m2 agré­men­tée d’une pis­cine, avec un parc de 5000m2 of­frant une vue plon­geante sur la fo­rêt d’hal­late a été ache­tée 930000 € par un couple de mé­de­cins pa­ri­siens.

3 560 € le mètre car­ré : c’est le prix pour un T 2 de 39 m2, en bon état, dans le centre.

Pres­tige Sans sur­prise, au­tour de la ca­thé­drale, les moyennes ta­ri­faires dans l’an­cien, en bon état, va­rient entre 2 500 et 5 000 € le mètre car­ré.

Neuf Les luxueux ap­par­te­ments de la ré­si­dence de stan­ding Porte Saint-rieul sont com­mer­cia­li­sés aux alen­tours de 4 500 € le mètre car­ré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.