Me Ch­ris­tine Bru­net no­taire à La Ro­chelle.

L'Express (France) - Immobilier - - La Rochelle Immobilier - Pro­pos re­cueillis par C. T.

L’ex­press Comment l’ac­ti­vi­té im­mo­bi­lière a-t-elle évo­lué à La Ro­chelle et sur l’île de Ré ?

Fa­vo­ra­ble­ment. Au prin­temps der­nier, le nombre de com­pro­mis de vente a été mul­ti­plié par trois par rap­port à la même pé­riode de 2016. Le rythme des ventes n’a pas ra­len­ti en mai et en juin, mal­gré les élec­tions pré­si­den­tielle et lé­gis­la­tives. Un cercle ver­tueux semble en­clen­ché : grâce à la flui­di­té du mar­ché, les ven­deurs cèdent plus fa­ci­le­ment leur bien afin d’en ache­ter un autre. Par ailleurs, pri­mo-ac­cé­dants et in­ves­tis­seurs lo­ca­tifs sont de plus en plus pré­sents sur le mar­ché.

L’ex­press Quid des ta­rifs ?

De 2012 a 2015, les prix de l’im­mo­bi­lier an­cien ont bais­sé lé­gè­re­ment, mais de fa­çon conti­nue. Ils se sont sta­bi­li­sés en 2016, an­née de re­prise mo­dé­rée des ventes. De­puis le dé­but de 2017, la hausse ta­ri­faire est à l’ordre du jour dans les quar­tiers les plus de­man­dés du centre-ville, ain­si que dans les zones non-inon­dables de l’île de Ré. Au­jourd’hui, le ta­rif moyen d’un ap­par­te­ment an­cien à La Ro­chelle os­cille au­tour de 3300 € le mètre car­ré. La moyenne grimpe à 4500 € le mètre car­ré sur l’île de Ré.

L’ex­press Quelles sont vos pré­vi­sions pour la fin de l’an­née ?

Le rythme des ventes de­vrait res­ter sou­te­nu. Beau­coup d’ac­qué­reurs veulent bé­né­fi­cier du ni­veau en­core très bas des taux d’in­té­rêt d’em­prunt. Et pro­fi­ter des me­sures d’in­ci­ta­tion à l’achat mises en place par l’an­cien gou­ver­ne­ment Hol­lande [NDLR : prêt à taux zé­ro et loi de dé­fis­ca­li­sa­tion Pi­nel]. Je ne me pro­non­ce­rai pas sur 2018 : nous ne sa­vons pas si les me­sures gou­ver­ne­men­tales d’en­cou­ra­ge­ment à l’achat se­ront re­con­duites l’an pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.