Dé­bap­ti­ser les ly­cées Col­bert ?

L'Histoire - - Événement -

La po­lé­mique sur le Code noir a re­fait sur­face en France, à la suite des émeutes san­glantes en Vir­gi­nie qui ont vu s’af­fron­ter des grou­pus­cules d’ex­trême droite et des mi­li­tants an­ti­ra­cistes, après le dé­bou­lon­nage dans la ville de Char­lot­tes­ville d’une sta­tue du gé­né­ral su­diste Lee. Der­rière Louis-georges Tin (pho­to), le pré­sident du Con­seil re­pré­sen­ta­tif des as­so­cia­tions noires de France (Cran), dix per­son­na­li­tés ont pu­blié une tri­bune dif­fu­sée par Le Monde le 17 sep­tembre 2017 : elles ré­clament, en in­vo­quant no­tam­ment la loi Tau­bi­ra de 2001 – qui de­mande que l’es­cla­vage soit re­con­nu comme crime contre l’hu­ma­ni­té, et en­sei­gné en tant que tel –, que l’on dé­bap­tise les éta­blis­se­ments pu­blics, en par­ti­cu­lier les col­lèges et les ly­cées, du nom de Col­bert, l’homme « qui je­ta les fon­de­ments du Code noir, monstre ju­ri­dique qui lé­ga­li­sa ce crime contre l’hu­ma­ni­té » et qui « fon­da la Com­pa­gnie des Indes oc­ci­den­tales, com­pa­gnie né­grière de si­nistre mé­moire » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.