Saint-george, Noir et libre

L'Histoire - - Événement -

Né à la Gua­de­loupe en 1745 d’un père blanc, aris­to­crate, et d’une mère noire, es­clave, et à ce titre es­clave lui- même, Jo­seph Bo­logne de Saint- George (re­pré­sen­té ci-des­sus sur une es­tampe du xviiie siècle), ar­rive en­fant à Pa­ris avec son père, qui l’a af­fran­chi. Ado­les­cent, son édu­ca­tion est confiée au maître d’armes La Boës­sière. Fleu­ret­tiste hors pair, mu­si­cien et mi­li­taire, il fré­quente les cours royales et prin­cières d’eu­rope. Pen­dant la Ré­vo­lu­tion, il prend le com­man­de­ment de la Lé­gion franche de ca­va­le­rie des Amé­ri­cains, consti­tuée de vo­lon­taires an­tillais, au rang des­quels fi­gure le lieu­te­nant- co­lo­nel Alexandre Du­mas. Le che­va­lier de Saint- George meurt en 1799.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.